MAI 2022
Projet du mois

Photos :
Raphaël Thibodeau

Projet Pilote par ACT architecture design

Pourquoi avoir sélectionné ce projet à titre de vitrine pour Kollectif ?

Quand on lit le programme du Projet Pilote, on croit être devant un projet utopique, un peu naïf. Mais le projet est pourtant bien réel! ACT architecture design a réussi à regrouper, à la demande du client Guillaume Drapeau, un bar et restaurant, une microbrasserie et une microdistillerie, le tout dans un local du Plateau Mont-Royal d’à peine 2000 pieds carrés.

Pour y arriver, les concepteurs ont habilement tiré profit de la double hauteur du local. Les équipements sont mis en scène et participent à l’ambiance du lieu. Mentionnons la colonne de distillation qui agit comme une véritable œuvre d’art, parfaitement située en fond de perspective pour accueillir les clients.

Le local est aménagé de manière à offrir une expérience complète. Rien n’est laissé au hasard. Du contrôle fin des couleurs au choix du mobilier, l’ensemble du projet présente une palette de matériaux d’une grande qualité. Le visiteur est plongé dans un univers à la fois chic et festif, et assurément intrigant.

Nous apprécions particulièrement l’idée d’utiliser la toiture pour cultiver des produits frais servis sur place, qui en plus de réduire le transport et de participer à la réduction des ilots de chaleur en ville, permet de réduire les besoins d’entreposage dans cet espace restreint. En espérant que cette manière de faire se répande rapidement!


Description du projet :

À l’origine du Projet Pilote, Guillaume Drapeau nous a confié une commande ambitieuse : combiner en un local d’une superficie d’à peine 2000 pieds carrés, un bar et restaurant d’une capacité d’environ 100 places avec une cuisine complète, une micro distillerie et une micro brasserie artisanales. Seul lieu réunissant toutes ces fonctions en un même endroit, le Projet Pilote est unique au Québec.

Situé sur le Plateau dans un milieu urbain dense, l’emplacement ne présentait pas les caractéristiques typiques des espaces situés dans des friches postindustrielles qui accueillent généralement ce type de vastes établissements. Le client souhaitait néanmoins des installations techniques à la fine pointe, tout en ayant un espace adéquat pour accueillir une clientèle en nombre suffisant et assurer ainsi la viabilité du lieu. Le défi était donc d’accommoder les 16 cuves de 1200 litres de fermentation et de service de la microbrasserie, et les 2 cuves de la distillerie avec l’alambic et son imposante colonne de 21 pieds de hauteur.

Afin de libérer de l’espace pour la clientèle, les équipements techniques ont été élevés et déposés sur une plateforme suspendue à une imposante structure d’acier. Cet effet de mise en scène tire profit du volume disponible et vient habiter les hauts plafonds du local qui rendaient difficile d’y créer un lieu convivial. Le concept présentait un défi structural puisqu’il fallait supporter plus de 20 000 litres de liquide et assurer la rigidité de la nouvelle structure, laquelle est complètement indépendante de celle du bâtiment existant. Une série de cadres rigides vient rythmer l’espace et un fini cuivré a été privilégié pour toutes les cuves visibles dans l’aire de consommation pour éviter l’aspect clinique des cuves en inox.

La loi exigeant de séparer la distillerie de la microbrasserie, celle-ci a été aménagée dans un espace vitré distinct avec son propre accès à l’arrière du local et dont le plancher a été abaissé pour dégager la hauteur libre requise pour la colonne de distillation, élément signature marquant l’espace de sa verticalité.

La cuisine de saison prenant sa source dans les produits locaux de qualité, un potager est installé au toit du restaurant. En célébrant ainsi les fruits et légumes cultivés sur place, l’espace requis pour l’entreposage est minimisé, permettant une cuisine d’un grand raffinement dans un environnement compact.

Malgré la complexité technique du projet et l’omniprésence des équipements brassicoles, le choix fut de ne pas opter pour une esthétique industrielle brute, mais de célébrer l’aspect organique et artisanal du processus. Ainsi, le chêne, la végétation, les formes arrondies sont des éléments dominants du décor. La cuisine ouverte, la plateforme avec les cuves de services exposées et l’alambic vertigineux sont autant de possibilités pour les clients d’apprécier le savoir-faire des artisans au coeurs du processus.

La palette de matériaux se décline en deux temps selon qu’on se trouve au-delà ou en deçà de la ligne horizontale qui sépare la production de la consommation. Pour la moitié inférieure du bar et restaurant bleu profond, vert forêt, chêne, velours, cuir et terrazzo ont été choisis. Pour la moitié haute de l’aire de production, les végétaux constituent la matière première, le chêne est l’élément liant, et un vert léger évoque une esthétique pré-moderniste. Les courbes des cuves cuivrées apportent un aspect scientifique un peu décalé tiré tout droit d’un roman de Jules Vernes.

Pour plus d’information à propos du projet…


Fiche technique du projet :

  • Titre officiel du projet : Distillerie et bar Le Projet Pilote
  • Localisation : Montréal, Québec
  • Client : Guillaume Drapeau
  • Architecte : ACT architecture design
  • Ingénieur en structure : Ivan H. Croteau
  • Entrepreneur général : Les Projets Drakkar
  • Designer graphique : Caserne
  • Date de fin de projet : 2021
  • Superficie : 185 m²
  • Crédit photo : Raphaël Thibodeau

Description de la firme :

ACT architecture design est né de l’association de Maxime Gagné, architecte, et d’Alain Thibodeau, designer intérieur et technologue en architecture. Les deux possèdent plus de vingts ans d’expérience dans leurs domaines respectifs.

Alain a fondé Act Design il y a près de 15 ans et l’entreprise a connu une croissance et une diversification constante, avec des projets résidentiels et commerciaux de nature et d’envergure diverses.

Maxime a agi comme concepteur principal dans plusieurs bureaux montréalais, dont certains des plus grands et plus réputés, et a contribué à de nombreux projets primés au Québec, au Canada et à l’international. Il a aussi été associé et fondateur de Laroche et Gagné, firme d’architecture spécialisée dans l’architecture écologique responsable du premier projet public Net-zéro au Québec, en plus de partager son temps entre la pratique et l’enseignement architectural à l’UdeM et à McGill.

Plus récemment, avant de se joindre à ACT, Maxime a oeuvré comme architecte concepteur principal au sein de la firme LEMAYMICHAUD architecture design où il a conçu de nombreux projets.

Ensemble et avec leur équipe, ils font d’ACT une entreprise qui peut offrir un éventail de services complets et intégrés en architecture et en design, de la conception à la construction, de l’objet à la ville.

En plus des services conventionnels, ACT offre des services de conseils en amont et en aval pour assister ses clients dans l’élaboration même du projet et des services de gestion pour les accompagner jusqu’au bout avec un service clef en main.

Les membres de notre atelier s’investissent chacun assidument dans la traduction des besoins spécifiques du client vers la réalisation de projets fonctionnels et poétiques.

Pour visiter le site internet d’ACT architecture design…


Pour visiter les « Projets du mois » précédents publiés sur Kollectif…

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération