JUIN 2022
Projet du mois

Photos :
Maxime Brouillet

Les Tissages par La Shed Architecture

Pourquoi avoir sélectionné ce projet à titre de vitrine pour Kollectif ?

Ce projet nous a « jetés par terre », en bon québécois, à commencer par le jeu de briques à l’arrière de la propriété. Le positionnement de chaque brique, additionné à l’insertion de tiges métalliques au niveau de la terrasse, est tout simplement à couper le souffle. La texture générée, qui donne l’impression d’un grand « tissage », relève du grand art en termes de maçonnerie.

S’en suit de l’escalier sculptural au cœur de la résidence, qui est lui aussi remarquable par la finesse du garde-corps, par ses élégantes courbes et par la noblesse du bois qui vient se déposer en douceur sur la structure.

On note également l’habile fusion entre le cachet d’origine du bâtiment (moulures, portes, carrelage, boiseries de plancher…) et une architecture très contemporaine, un heureux mélange qui vient magnifier l’espace et lui donner une nouvelle âme. Sans oublier la fenestration arrière avec les persiennes pleine hauteur, qui offrent une touche d’élégance intemporelle au décor.

Chapeau !


Description du projet :

Afin de profiter pleinement du bel âge et de la vie urbaine, deux sœurs s’unissent pour revoir leur façon de vivre ensemble leur retraite, dans une maison-duplex réinventée. Dans le quartier du Mile-End, Les Tissages consiste en la rénovation et l’agrandissement d’un duplex, en un milieu de vie de qualité favorisant la cohabitation. Le projet se veut ainsi une réinterprétation de cette typologie adaptée à un contexte familial unique.

L’une des résidentes et son mari occupent le rez-de-chaussée et le sous-sol, tandis que sa sœur vit dans le deuxième logement au premier étage. Ajouté sur le toit du bâtiment, au dernier niveau, un espace commun, central dans ce concept de duplex réinventé, offre à la famille un lieu où se réunir autour d’une partie de cartes ou d’un casse-tête, avant de se préparer un cocktail à déguster sur la terrasse au toit en admirant les couchers de soleil. Complètement ouvert et en continuité avec le hall, le troisième étage culmine l’escalier monumental qui unit les appartements et inonde de lumière le cœur de la maison.

Une restauration fidèle et créative

Afin de lui redonner tout son éclat et son cachet d’origine, les architectes ont procédé à une restauration complète de la façade en pierres de Saint-Marc, ainsi que des différentes composantes architecturales telles que les boiseries, les balcons et la corniche.

Par souci de cohérence avec le langage de la façade avant, le mur arrière rejoue l’aspect texturé de la pierre éclatée en croisant ses briques à la diagonale. Ce travail de maçonnerie apporte de la profondeur et de la vie au bâtiment qui change de visage selon les ombres projetées ou la neige qui vient s’y reposer. De fines tiges d’acier glissées dans les cavités mises à nue des briques forment un tissage avec les garde-corps des terrasses, amplifiant l’esthétique textile de la façade.

Auparavant allongé sur un niveau dans la cour, le bâtiment a cette fois-ci été agrandi au toit suivant le même retrait déjà établi par la rallonge du rez-de-chaussée. Cette construction en gradins évoque à plus grande échelle la géométrie de la façade en briques et génère de généreux espaces extérieurs permettant d’aménager des terrasses et jardins à chaque étage.

L’appareillage des briques à angle définit d’ailleurs la consistance des murs et leur donne une profondeur qui rappelle les vieilles constructions en pierre. L’épaisseur et la solidité du mur sont aussi marquées à l’intérieur par les seuils profonds en pierre sur les étages et par le mur de béton apparent au sous-sol. Ainsi, la matérialité et son expression participent à l’esprit classique de la maison.

Le mariage du classique et du contemporain

En entrant dans le hall du bâtiment, l’escalier en spirale nous accueille avec élégance.  Déposé sur le plancher en damier, l’escalier avec ses marches en bois massif et la finesse de son garde-corps, suggère une architecture intérieure qui marie les langages classique et contemporain. Le hall d’entrée, en reprenant les codes des maisons bourgeoises et des grands appartements, marque le ton d’un certain raffinement et d’un dépaysement.

À l’intérieur des appartements, la restauration des boiseries, des portes et des moulures d’origine a permis de conserver l’esprit des lieux. Le travail de marqueterie au plancher complète la richesse des détails et des ornements.

Dans les espaces de vie, les détails se simplifient et les corniches se transforment en de simples courbures unissant les murs au plafond. Le revêtement à la chaux procure une texture chaleureuse et pleine de caractère. Son application en retrait rappelle la tapisserie. L’esthétique minimaliste et monochrome vient équilibrer le langage architectural classique. Le blanc unifie alors que le choix de couleurs claires et neutres apaise. Les architectes s’amusent à multiplier les similitudes où les motifs et les couleurs se répondent : du gris du mobilier intégré rappelant les façades de pierres et de briques, aux garde-corps reprenant le langage des persiennes.

La multiplication des fenêtres doubles inonde la pièce de lumière. La régularité, la symétrie et la verticalité des ouvertures participent au caractère classique des lieux. L’ombre des persiennes, les couleurs du tapis et le mobilier rapporté de multiples voyages à l’étranger contribuent à teinter l’ambiance d’exotisme.

Les Tissages est une réalisation soignée où le mariage entre l’architecture classique et contemporaine magnifie les lieux de vie. La richesse des détails, le souci des proportions, le travail géométrique, l’obsession des alignements et la maitrise de la matière contribuent à en faire un projet unique. Une maison à deux logements où sont repensés les espaces privés et partagés.

Pour plus d’information à propos du projet…


Fiche technique du projet :

  • Titre officiel du projet : Les Tissages
  • Localisation : Montréal, Québec
  • Client : Particuliers
  • Architecte : La Shed Architecture
  • Date de fin de projet : 2020
  • Superficie : 328 m²
  • Crédit photo : Maxime Brouillet

Description de la firme :

La Shed a développé une grande expertise dans la rénovation, la transformation et la construction d’immeubles de tout genre et de toute époque. Ouverture, lumière et alignement sont à la base des projets conçus par le studio. Les réalisations se démarquent par des aménagements fonctionnels et résolument contemporains et par l’utilisation de matériaux durables, abordables et classiques. L’importance accordée aux détails de finition et la qualité des projets sont, entre autres, le résultat d’un suivi serré durant tout le processus d’élaboration du projet, jusqu’à la toute fin des travaux. Le réaménagement d’espaces exigus et l’utilisation optimale de l’espace sont des contraintes avec lesquelles la Shed a l’habitude de travailler, réussissant avec brio à concevoir des espaces de vie séduisants et bien pensés.

Formée de trois jeunes architectes associés et cofondateurs, Sébastien Parent, Yannick Laurin et Renée Mailhot, la Shed est née d’une passion commune de l’architecture, du design et de Montréal. Le studio se veut à l’image d’une nouvelle relation à l’architecture, une relation où faire appel à un architecte ne serait pas plus étrange que de faire appel à un comptable. Une relation où concevoir un lieu de vie à son image ne relèverait ni du luxe, ni de l’utopie.

C’est d’ailleurs dans cet objectif d’accessibilité que la firme a choisi de s’installer dans une boutique ayant pignon sur rue. L’atelier de travail, visible de la rue, est configuré de manière à optimiser le travail d’équipe, une force essentielle contribuant à stimuler la créativité. Et si la synergie de l’équipe se sent dans la ligne directrice des projets, elle se sent aussi dans la conviction que l’architecture peut se faire différemment en développant une véritable complicité avec les particuliers qui choisissent de voir leur cadre de vie inventé, ou réinventé.

Couronnée d’un succès d’estime dès ses premiers projets, la Shed a depuis été mise en lumière par nombre de revues spécialisées et prix de design.

Pour visiter le site internet de La Shed Architecture…


Pour visiter les « Projets du mois » précédents publiés sur Kollectif…

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération