DÉCEMBRE 2020
Projet du mois

Photos :
Stéphane Groleau

Réfection de l’enveloppe du Grand Théâtre de Québec par Lemay / Atelier 21

Pourquoi avoir sélectionné ce projet à titre de vitrine pour Kollectif ?

On dit souvent de ne pas mettre le patrimoine sous une cloche de verre, que ce dernier doit pouvoir évoluer dans le temps.

Dans le cas du Grand Théâtre de Québec, l’enveloppe de verre était ironiquement l’une des meilleures solutions à envisager pour préserver cette œuvre brutaliste magistrale de l’architecte Victor Prus ainsi que l’oeuvre légendaire Mort, Espace, Liberté de Jordi Bonet qui y est imbriquée avec notamment ces mots « Vous êtes pas écœurés de mourir, bande de caves! C’est assez! » du poète Claude Péloquin.

« Il s’agit, pour une des premières fois dans l’histoire de l’art contemporain, d’intégrer totalement les arts plastiques à l’architecture ». Victor Prus

La délicatesse et la précision de l’intervention viennent magnifier l’immeuble, tout en conservant une lecture claire de son passé, évitant ainsi de le dénaturer. L’éclairage architectural vient également ajouter une couche scénographique à la tombée de la nuit, permettant de transformer le théâtre en un « phare » pour célébrer cette pièce du patrimoine moderne de la Ville de Québec.

  • Nous vous invitons d’ailleurs à (re)voir le reportage de l’émission Découverte à Radio-Canada sur les défis de conception et d’installation de cette enveloppe de verre en cliquant ici.
  • Pour plus d’information à propos de l’historique ainsi que la dynamique architecturale et artistique entre Victor Prus et Jordi Bonet pour la conception de leur oeuvre mutuelle, cliquez ici.

Description du projet :

Le Grand Théâtre de Québec, inauguré en 1970, nécessitait une intervention majeure afin d’assurer la pérennité de son enveloppe extérieure en béton préfabriqué. La solution retenue afin d’assurer la préservation du bâtiment est née d’une réflexion majeure sur les deux composantes identitaires du Grand Théâtre de Québec, soit l’architecture brutaliste de Victor Prus et l’œuvre monumentale du sculpteur Jordi Bonet intimement lié à son enveloppe. Effritées au fil du temps, ces deux œuvres importantes ont fait l’objet d’une opération de sauvetage complexe et délicate. C’est avec la volonté de transposer ces entités dans une composition toute en finesse que les concepteurs ont créé un écrin de verre sobre, transparent, minimaliste et presque immatériel pour les préserver.

Selon Eric Pelletier, architecte et associé principal conception chez Lemay, il était crucial de respecter la vision de Prus en plus d’assurer l’intégrité de la murale de Jordi Bonet, sculptée sur une superficie de 1000 m2, à même la paroi intérieure de la structure du bâtiment. « À l’instar d’une pièce de théâtre écrite il y a 50 ans, il fallait remettre en scène le Grand Théâtre afin de le préserver à travers une nouvelle lecture s’inscrivant dans notre époque, dans un esprit respectueux et actualisé de l’œuvre originale de Prus. »

Cette mince paroi de verre se veut une réponse délicate et subtile à une problématique complexe : au-delà de sa fonction première, l’écrin de verre agit comme un prolongement du bâtiment d’origine qu’il vient protéger, s’inscrivant dans la logique structurale et dans la composition finement élaborée par Prus. Cet écrin se développe selon la morphologie inhabituelle du Grand Théâtre. Il s’articule aux coins, il se soulève au basilaire, il s’estompe afin de laisser l’œuvre de béton intact et parfaitement visible.

La structure d’acier, sur laquelle repose le verre, est le résultat d’une collaboration étroite et soutenue entre les architectes, les ingénieurs, les spécialistes de la construction et les fabricants. De la conception à la livraison, tous ont collaboré et relevé les nombreux défis de cet ambitieux projet. La nouvelle structure articule le projet de manière discrète et sensible. L’enveloppe peut sembler solide ou immatérielle selon la lumière, brouillant parfois les contours du bâtiment. En retour, elle protège le bâtiment des intempéries en créant une enveloppe tempérée tandis qu’un système de récupération de chaleur et de masse thermique à faible débit offre une solution écoénergétique et économique.

Le travail de conservation effectué par Lemay + Atelier 21 met en valeur les formes brutalistes et le narratif artistique du Grand Théâtre de Québec grâce à un concept subtil, fonctionnel et durable.

Pour plus d’information et de photos du projet…


Fiche technique du projet :

  • Titre officiel du projet : Réfection de l’enveloppe du Grand Théâtre de Québec
  • Localisation : Ville de Québec, Québec
  • Client : Grand théâtre de Québec
  • Architectes : Lemay / Atelier 21
  • Architecte de paysage : Lemay / Atelier 21
  • Ingénieur en structure : WSP
  • Ingénieur électro-mécanique : WSP
  • Entrepreneur général : Pomerleau
  • Date de fin de projet : Automne 2020
  • Superficie : 5 900 m² d’enveloppe de verre
  • Budget : 30M$ au total, incluant réfection de l’enveloppe extérieure, aménagements extérieurs, signalisations extérieures et mise en lumière.
  • Crédit photo : Stephane Groleau
  • Autres consultants ou intervenants pertinents :
    – Ingénieurs en conception de verres et de fixations : ELEMA experts-conseils
    – Experts en ingénierie des matériaux : SIMCO
    – Structure d’acier : Métal-Presto
    – Mise en lumière : Lemay / Atelier 21, Guy Simard et Lumenpulse

Description des firmes :

LEMAY

Intelligence créative. Valeur collective.

Fondée en 1957 comme société d’architecture, Lemay est aujourd’hui un chef de file des services intégrés de conception de l’environnement bâti. Tirant profit de sa créativité, de son importante capacité et de son offre transdisciplinaire, la firme concrétise par ses projets les aspirations de ses clients et contribue à la qualité des milieux de vie à travers le monde grâce à son programme net positif unique. Son engagement pour un design remarquable se traduit notamment par LemayLab, cellule de recherche et d’innovation, et par l’obtention de plus de 400 prix et mentions. Lemay regroupe quelque 450 professionnels et se classe au 45e rang des 100 firmes les plus importantes au monde (World Architecture 100 – 2020).

Pour visiter le site de Lemay…

ATELIER 21

Atelier 21 est une agence d’architecture solidement implantée au Québec. Fondé en 2004, ce regroupement d’architectes expérimentés œuvre dans les domaines de l’architecture verte et du développement durable selon une vision englobant les principes d’une utilisation responsable des ressources naturelles. En quête d’excellence afin de concevoir des ouvrages de qualité qui traverseront le temps, Atelier 21 offre une expertise reconnue en architecture institutionnelle et commerciale, ainsi qu’en réfection d’enveloppe. Les professionnels de la firme se sont de plus engagés à favoriser la sauvegarde du patrimoine, qu’il soit ancien ou moderne. La sensibilité de l’équipe à ces enjeux a été soulignée par l’obtention de nombreux prix et reconnaissances.

Pour visiter le site internet d’Atelier 21…


Pour visiter les « Projets du mois » précédents publiés sur Kollectif…

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *