JUIN 2018
Projet du mois

Photos :
Adrien Williams

Hôtel Monville par ACDF Architecture

Pourquoi avoir sélectionné ce projet à titre de vitrine pour Kollectif ?

Nous avons sélectionné ce projet pour deux raisons principales. Premièrement, l’utilisation des textures et des motifs. Que ce soit au niveau de la façade ou au niveau du lobby par exemple, l’architecture se caractérise notamment par ce plaisir visuel de découvrir différents aspects du projet en marchant autour ou à travers grâce à l’utilisation judicieuse de matériaux et de couleur permettant des perspectives évolutives. L’autre raison, c’est au niveau de la finesse du design des chambres. Nous avons simplement le goût d’y rester, non seulement pour y dormir, mais pour le charme spatial qui y est créé. Par exemple, l’utilisation brillante d’un mobilier fixe très minimaliste dans lequel se trouve la télévision et un bureau permet de définir deux lieux dans un espace aussi exiguë qu’une chambre d’hôtel. La palette de couleur et de matériaux des chambres sont contemporains, apaisants et soignés.


 

Description du projet :

Situé au coeur du centre-ville et à quelques pas du Palais des congrès, du Quartier des spectacles, de l’hôtel de ville et du romantique Vieux-Port, l’Hôtel Monville est unique en son genre à Montréal. Son nom – Monville – est un jeu sur la manière dont certains anglophones prononcent « ma ville » et reflète, comme plusieurs aspects de l’hôtel, l’atmosphère actuelle de la métropole. Fondé par les propriétaires de l’Hôtel Gault dans le Vieux-Montréal, l’Hôtel Monville est le projet phare d’un futur ensemble d’établissements et se destine aux voyageurs qui aiment en avoir plus pour moins. En se concentrant sur l’essentiel, l’hôtel offre ainsi à ses visiteurs un séjour sophistiqué à prix abordable.

ACDF a conçu un immeuble de 269 chambres possédant le charme local et l’allure raffinée de l’Hôtel Gault, tout en respectant le concept unique de l’Hôtel Monville. Sa façade élancée se détache des bâtiments environnants grâce à sa hauteur et son motif moderniste en trompe-l’oeil. Elle se compose de panneaux de béton préfabriqués et chaque fenêtre y délimite une unité. Sur les panneaux, un motif vient animer l’aspect général de la façade, lui donnant à la fois texture et profondeur. Au rez-de-chaussée, un socle de verre de trois étages laisse les passants jeter un oeil vers le bar du hall d’entrée. Monochrome et élégant, l’extérieur du bâtiment se marie aux lignes pures des aires communes qui comptent un bar, un café – le Gourmet Monville –, plusieurs salles de réunion, une bibliothèque, ainsi que deux salles sur le toit qui bénéficient d’une spacieuse terrasse extérieure.

Les visiteurs entrent sous le plafond vitré du vestibule avant d’atteindre l’impressionnant hall triple hauteur où de gigantesques colonnes évoquent les dimensions grandioses d’une cathédrale. Tout en véhiculant une impression de monumentalité et de mystère, les colonnes créent aussi des zones privées. Leurs bases blanches, mises en lumière par des lampes personnalisées conçues par Lambert & Fils, aident à donner au hall une échelle plus humaine. Le long des fenêtres, des ailettes recouvertes de chêne dirigent et détournent les regards, contribuant au jeu entre les espaces ouverts et les espaces plus intimes du hall. Sur le mur opposé, des boîtes de chêne suspendues supportent la mezzanine, la cabine du DJ et un corridor menant aux salles de bain. L’aire partagée encourage les invités à flâner et à discuter, confortablement installés dans ses nombreux sièges, dont des sofas recouverts de tartan montréalais et des banquettes en cuir. L’artiste locale Valérie Jodoin Keaton a produit une murale spécialement conçue pour cet espace. On y voit d’anciennes photographies en noir et blanc représentant des scènes de la vie urbaine et les visiteurs peuvent ainsi saisir un pan de l’histoire de Montréal. Un écran d’acier évoque quant à lui les escaliers extérieurs caractéristiques aux rues de la ville. Au centre de l’espace, on trouve un bar en terrazzo blanc de forme losange où brillent des touches de laiton. Avec son volume noir et cubique, le café vient faire contraste avec le bar et opère la transition du jour à la nuit. Son chef y prépare un éventail de délices québécois, allant de la poutine au cassoulet. Une palette monochrome donne un air de simplicité aux chambres et le regard est ainsi porté sur les fenêtres pleines hauteur qui, grâce à leurs généreux panoramas sur la ville, augmentent l’impression de grandeur dans la pièce. Les designers ont doté les visiteurs d’éléments essentiels à leur confort comme des lits spacieux et du mobilier fait sur mesure.

L’équipe a modelé un séjour unique en faisant appel aux plus distinguées des entreprises montréalaises pour donner au lieu sa couleur locale : des éclairages de chez Lambert & Fils, des uniformes dessinés par Frank & Oak et des produits de bain naturels d’Oneka. L’Hôtel Monville dispose également de technologies de fine pointe. On y trouve le premier système d’enregistrement libre-service au Canada et les chambres ont des télévisions intelligentes auxquelles les visiteurs peuvent synchroniser leurs appareils personnels et demander du service à l’étage livré par un robot. À la fois historique et contemporain, sophistiqué et confortable, en plus d’être entièrement local, l’Hôtel Monville offre aux voyageurs la saveur incomparable du chic montréalais.


 

Fiche technique :

  • Titre officiel du projet : Hôtel Monville
  • Localisation : Montréal, Québec
  • Client : Hôtel Monville
    Équipe de projet : Nathaniel Fraiberger, Marc Saunier, Michel Panzini
  • Architecture et Intérieur : ACDF ARCHITECTURE
    Équipe de projet : Maxime-Alexis Frappier, Joan Renaud, Etienne Laplante Courchesne, Christelle Montreuil Jean-Pois, Martin Champagne, Neil Melendez, Laurence Le Beux, Josiane Crampé, Joé Dery, Guillaume Delorimier, Agathe Gravel, Laurent Belisle, André Faesler, Jérome Deschenaux
    Contributeurs : Blazyz Gérard, Michel Panzini, Lambert et Fils
  • Ingénieur en structure : DPHV
  • Ingénieur électro-mécanique : BPA
  • Entrepreneur général : Pomerleau
  • Date de fin de projet : Mars 2018
  • Superficie (m²) : 14 900m2
  • Crédit photo : Adrien Williams
  • Autres consultants : Valerie Jodoin Keaton (artiste invitée)

 

Description de la firme :

Présente sur le territoire Québécois depuis 2006, la firme a su évoluer, se démarquer et se tailler une place à l’avant-scène par la réalisation de projets architecturaux au design novateur. Maxime-Alexis Frappier, Joan Renaud et Etienne Laplante-Courchesne sont à la tête de l’entreprise où ils évoluent et se complètent avec souplesse. Une équipe formée de 80 collaborateurs multidisciplinaires assure les fondements et la solidité de l’ensemble.

La qualité de projets réalisés par la firme a mainte fois été reconnue par la parution de plusieurs publications internationales et l’obtention de plus de 40 prix et mentions, dont une Médaille du Gouverneur général du Canada en 2010, plusieurs prix de l’Ordre des architectes du Québec et récemment le prestigieux prix Jeune architecte du Canada 2013 décerné par l’Institut royal d’architecture du Canada. Depuis 2013, la réputation de la firme n’a cessé de croître au Québec et au Canada. Ces nombreuses reconnaissances témoignent bien de la capacité d’innovation d’ACDF, que ce soit au niveau de la qualité des projets réalisés ou par sa méthodologie de travail équilibrée entre la créativité des concepteurs et les connaissances techniques de l’équipe.

Pour plus de photos à propos du projet…

Pour visiter le site internet d’ACDF Architecture…


Pour visiter les « Projets du mois » précédents publiés sur Kollectif

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *