AVRIL 2017
Projet du mois

Photos :
Stéphane Brügger

Projet « Grandir en santé » du CHU Sainte-Justine par le consortium Provencher_Roy et Menkès Shooner Dagenais LeTourneux Architectes

Pourquoi avoir sélectionné ce projet à titre de vitrine pour Kollectif?

Le milieu hospitalier a reçu une très mauvaise presse ces dernières années au Québec, allant de leur mode de construction jusqu’à leur architecture. Mais tout n’est pas noir. Bien au contraire.

L’agrandissement et la modernisation de l’hôpital Sainte-Justine est un témoin du talent de nos architectes québécois, proposant un environnement résolument moderne, ludique et coloré. La création de cours intérieures permet également un accès à la nature ainsi qu’à des points de vue intéressants, tout en permettant de maximiser l’entrée de lumière naturelle pour contribuer à la guérison des enfants et (tenter) de contribuer à l’apaisement de leurs parents inquiets.

À un moment clé de notre histoire collective où les différents paliers de gouvernements investissent des sommes massives dans nos infrastructures publiques (écoles, hôpitaux, ponts, bibliothèques, arénas, etc.), les projets exemplaires en termes de qualité architecturale doivent être mis de l’avant: ceci en est un.

Extrait du communiqué de presse: 

« Le consortium Provencher_Roy + Associés | Menkès Shooner Dagenais LeTourneux Architectes signe l’agrandissement du CHU Sainte-Justine, l’un des plus grands centres mère-enfant en Amérique du Nord.

Montréal, Canada, 10-03-2017 – Plus de 6 ans après le début du projet, le nouveau bâtiment du Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine est maintenant accessible. Conçu en consortium par Menkès Shooner Dagenais LeTourneux Architectes et Provencher_Roy, le projet d’agrandissement et de modernisation appelé « Grandir en santé » permet à l’hôpital de répondre plus adéquatement aux besoins des mères et des enfants en ce qui a trait aux soins et aux services spécialisés, tout en soutenant la recherche, l’enseignement, l’évolution des technologies et la promotion de la santé. La nouvelle construction d’environ 130 000 m² vient augmenter de 65 % la superficie totale de l’institution et héberge le Bâtiment des unités spécialisées (BUS), le Centre de recherche (CR), une nouvelle centrale thermique et un stationnement souterrain de quatre étages.

Le projet est érigé à l’ouest de l’hôpital existant et y est relié à l’aide de passerelles et de passages souterrains. Déployé sur sept étages, il comprend les unités de soins spécialisés en pédiatrie et en chirurgie, un bloc opératoire de quatorze salles, l’unité des grossesses à risque élevé (GARE), l’unité des naissances, les soins intensifs en pédiatrie et en néonatalogie ainsi que l’imagerie médicale. En matière de recherche, il contient des laboratoires, des unités de recherche fondamentale, des salles d’enseignement, des salles d’apprentissage et d’évaluation, des salles de conférences et deux auditoriums (125 et 250 places).

« Les nouvelles infrastructures vont permettre d’accroître l’approche humaniste des quelque 5 000 personnes qui travaillent au sein de l’organisation en facilitant les échanges entre les divers acteurs de la communauté de pratique qui sont rassemblés autour de l’innovation au service de la santé des mères et des enfants » explique M. Fabrice Brunet, PDG CHUM-CHU Sainte-Justine.

Implanté tout près du périmètre protégé du mont Royal, la relation avec la montagne a inspiré la démarche des architectes afin de créer un environnement sain. Élaboré autour du concept d’« hypernature », l’aménagement a privilégié des couleurs et des éléments inspirés de végétaux et d’animaux de la forêt boréale, une organisation spatiale permettant à la lumière naturelle d’entrer, de même que des espaces publics de déambulation et des parcours végétalisés qui réunissent le bâtiment existant au nouveau.

Racines, écorces, branches, feuillage et animaux, un vocabulaire signalétique s’exprime et oriente l’usager vers l’atrium et les espaces publics. Depuis l’extérieur, la sérigraphie en façade principale se déploie comme une suite de troncs d’arbres, créant rythme et continuité. Dans l’atrium, deux rocs superposés telle une matrice générant l’ensemble des espaces autour abritent des auditoriums et offrent une vue remarquable vers le jardin extérieur. Ruban forestier ou chemin tracé au sol, ce concept participe de l’utilisation judicieuse d’une symbolique végétale et animale qui caractérise l’écoterritoire du mont Royal, permettant la création d’un environnement guérissant pour les patients et accueillant pour leurs familles et le personnel soignant.

« Après 6 ans de travail, le plus grand succès de ce projet pour nous, architectes, est de voir la rapidité avec laquelle les usagers se sont approprié le bâtiment. On constate l’impact qu’un environnement guérissant et adapté peut avoir sur les enfants qui y vivent, sur leur famille, mais aussi sur le personnel soignant qui les soutiennent au quotidien » ajoute Joanne Parent, architecte associée chez Menkès Shooner Dagenais LeTourneux Architectes.

Les couleurs vives et les symboles amusants sont omniprésents au sein de l’établissement. Faits pour égayer autant que possible le quotidien des enfants, ils servent également de repères fonctionnels qui indiquent les différents services au sein du corps hospitalier. Intégrés harmonieusement au bâtiment, des œuvres d’art et des objets ludiques viennent stimuler l’imagination fertile des enfants. À l’extérieur, une esplanade, un passage piétonnier et des espaces de jeux sont accessibles. Ces espaces publics contribuent à donner une âme au projet, mais participent également à abolir les frontières qui séparent si souvent les hôpitaux de leur environnement, constituant ainsi un élément dominant dans l’approche créative.

« Lorsqu’on voit la lumière dans les yeux des jeunes patients qui découvrent les lieux dans lesquels ils vivront momentanément, on peut se dire, avec fierté, que ce projet est réussi », conclut Martine Tremblay, architecte associée chez Provencher_Roy.

 

FICHE D’INFORMATION TECHNIQUE

Localisation
Montréal, Québec, Canada

Client
Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine

Année
2016

Superficie
130 000 m²

Architecture
Provencher_Roy | Menkès Shooner Dagenais LeTourneux Architectes

Génie et construction
SNC-Lavalin inc.

Consultation LEED
Provencher_Roy | Menkès Shooner Dagenais LeTourneux Architectes

Architecture du paysage
NIP Paysage

Crédit photo
Stéphane Brügger

Source
v2com-newswire.com »

Pour lire la suite du communiqué de presse et pour plus de photos…

Pour visiter le site internet de Provencher_Roy…

Pour visiter le site internet de Menkès Shooner Dagenais LeTourneux Architectes…

Pour consulter tous les « Projets du mois » (via la page Facebook de Kollectif)…

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *