Vernissage – Art-Mûr – Melvin Charney – "Des arbres"

« Mot des directeurs d’Art-Mûr, Rhéal Olivier Lanthier et François St-Jacques:

A la veille de notre 15ième anniversaire, nous aimerions faire le bilan de qui nous sommes afin de mieux nous positionner pour l’avenir. En déménageant au 5826, rue St-Hubert en 2002, nous avons été contraints de repenser notre développement, notre nouveau lieu de résidence nous obligeant à reconcevoir la notion-même de ce qu’est une galerie et à outrepasser les frontières qui en délimitent le concept. Art Mûr a donc évolué, depuis les huit dernières années, de simple galerie privée vers une nouvelle forme de structure de type institutionnel. Avec nos sept salles d’exposition, notre programme de publications et notre service d’encadrement, nous avons pu offrir une programmation d’une envergure comparable à ce qui se fait dans la plupart des institutions en arts visuels au Canada. Cette année nous avons entamé une nouvelle étape dans cette transition en oeuvrant à la création et à la mise en circulation de l’exposition Sweet Crude de Cal Lane, projet auquel se sont d’ailleurs joints six partenaires institutionnels.

L’une des grandes forces de notre institution est la diversité de sa programmation : tout en maintenant un niveau de haute qualité, nous présentons de la sculpture, de l’installation, de la vidéo, de la peinture, de la photo, et même de la performance. Nous croyons primordial qu’une institution soit le reflet de la société dans laquelle elle évolue. Ainsi, nous sommes fiers de pouvoir dire que nous représentons autant de femmes que d’hommes artistes, autant d’artistes émergents qu’en mi-carrière ou établis. Cette diversité nous a permis de rejoindre un plus grand public dont vous faites partie. Notre programmation automnale est un bon exemple de cette diversité. Nous vous proposons cinq expositions : une de photographie de Melvin Charney, une de verre d’Orest Tataryn, une de vidéo de Lois Andison, une de sculpture de Guillaume Lachapelle et une de peinture et d’installation de Michael Patten.

En espérant que cette grande variété puisse vous séduire, il nous fera plaisir de vous accueillir dans les semaines qui suivent.

Exposition de Melvin Charney:

Melvin Charney : Des arbres
Du 6 novembre au 18 décembre 2010

November 6 – December 18, 2010

Vernissage le samedi 6 novembre de 15h à 17h
Opening reception: Saturday, November 6 from 3-5PM

Texte de Geneviève Lafleur:

Vous m’offrez la cité, je préfère les bois ;
Car je trouve, voyant les hommes que vous êtes,
Plus de coeur aux rochers, moins de bêtise aux bêtes.
-Victor Hugo, Falkenfels

Formé en art et en architecture, Melvin Charney (1935-) porte un regard sévère, voire désabusé, envers la société. Il s’est créé un système iconographique qu’il utilise dans ses oeuvres multi et interdisciplinaires pour critiquer et exposer les dynamiques sociétales. Reconnu internationalement en tant qu’artiste et théoricien de l’architecture, il représente le Canada à la Biennale d’art de Venise en 1986 puis en 2000 pour celle d’architecture. L’oeuvre qu’il a présentée lors de cette dernière exposition utilisait pour symbole l’architecture bâtie, la construction. Ainsi, Charney ne considère pas à travers son oeuvre le bâtiment pour ce qu’il donne à voir, mais en tant qu’élément représentatif d’une société, un produit de l’homme qui évoque une époque, une activité et des rapports humains.

Les assemblages photographiques à sujet architectural de Charney exposent des lieux historiquement lourds afin d’en exacerber les qualités mémorielles : le bâtiment devient relique. Que ce soit afin de remémorer les circonstances du développement urbain de Tel-Aviv ou les récits derrière les infrastructures de l’Holocauste, Charney dégage le potentiel narratif de ces constructions, de ces ruines qu’il utilise pour exposer et critiquer l’aliénation urbaine. La juxtaposition et la superposition des images agissent comme admoniteur, indiquant au spectateur qu’il y a plus à y voir que l’appréciation plastique de la prise de vue. Les bordures des photographies non recadrées participent au fractionnement du sujet et perturbent également toute possibilité de contemplation, en rappelant au public qu’il est en présence d’une construction. »

Pour plus d’information sur la programmation automnale d’Art-Mûr…

Pour visiter le site internet d’Art-Mûr…

(Source: Art-Mûr)

(Photo: Melvin Charney, Trees… East Boothbay, Maine, July 2000 / No. 33, 30, 32, 2001, épreuves à la gélatine argentique sur carton / gelatin silver prints on paper, 82,6 x 61 cm chacune / each)

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *