Ville de Montréal

Source :
Julie St-Onge | Conseillère en aménagement | Conseil du patrimoine de Montréal / Comité Jacques-Viger | Ville de Montréal
 

Rapport d’activités 2021 du Conseil du patrimoine et du Comité Jacques-Viger

Mot du président du Conseil du patrimoine de Montréal, Peter Jacobs (extrait du rapport d’activités 2021) :

« L’objectif principal du Conseil du patrimoine de Montréal (CPM) est de s’assurer de la conservation et de la mise en valeur des composantes patrimoniales au sein des projets qui nous sont soumis. Pour ce faire, nous procédons à leur évaluation de la manière la plus objective possible dans un esprit de bonification. En ce sens, le Conseil agit comme un collège au sein duquel l’expertise variée de ses membres, la rigueur du travail et l’efficacité de la permanence en soutien à l’instance servent comme une véritable aide aux prises de décisions des personnes élues du conseil municipal. Toutefois, je tiens à souligner l’indépendance du CPM à cet égard et la volonté de l’Administration qu’il en soit toujours ainsi.

En 2021, le Conseil a pris position dans un document à l’attention des personnes élues de la ville, des services centraux, des Arrondissements et du grand public quant à la stratégie visant la démolition des bâtiments patrimoniaux en ne conservant que la ou leurs façades, phénomène mieux connu sous le nom de « façadisme ». Le rapport Les défis du façadisme : réflexions et prise de position a été produit grâce au pouvoir d’initiative du Conseil, qui reste une instance consultative et non décisionnelle, ce qui, en ce sens, lui procure une certaine liberté d’action. À la toute fin de notre réflexion sur le façadisme, le Conseil propose une série de 18 recommandations qui, nous l’espérons, rendront exceptionnelle cette pratique qui est actuellement de plus en plus habituelle. »

Pour lire la suite et consulter le rapport…

Pour visiter le site internet du Conseil du patrimoine de Montréal…


Mot du président du Comité Jacques-Viger, Jean Paré (extrait du rapport d’activités 2021) :

« Alors que 2021 succédait à 2020, une nouvelle vague de Covid-19 forçait le Comité Jacques-Viger à poursuivre son mandat en télétravail et en réunion virtuelle. Le CJV a tout de même tenu 26 réunions, dont 13 en comité mixte avec le Conseil du patrimoine de Montréal. Quelque 39 dossiers sont passés entre ses mains, donnant lieu à 20 avis et 14 avis préliminaires.

Les problématiques et les défis sont restés sensiblement les mêmes qu’en 2020, avec la récurrence de trois enjeux : la densification, la transformation des quartiers par la requalification de divers sites, la protection du patrimoine. Ces enjeux sont à leur tour porteurs de questionnements spécifiques qui varient d’un dossier à l’autre. En même temps, deux enjeux transversaux recoupent la plupart des projets : la mobilité et la transition écologique.

Quelques projets se sont avérés particulièrement révélateurs. Par leur envergure, par leur valeur symbolique, ou comme manifeste des réponses novatrices qu’on peut apporter aux défis d’aujourd’hui, ils constituent des projets phares. Signalons le Programme particulier d’urbanisme du secteur Lachine-Est, le site de l’ancien Hôpital Royal Victoria et de l’Institut Allan Memorial, le 4500, rue Hochelaga et le Quartier chinois de Montréal. On trouvera dans ce rapport l’analyse qu’en ont faite le CJV ou le comité mixte, avec les recommandations qui en découlent. »

Pour lire la suite et consulter le rapport…

Pour visiter le site internet du Comité Jacques-Viger…

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération