Photo :
L’architecte Maxime-Alexis Frappier (ACDF architecture) devant le Centre d’art Diane-Dufresne, à Repentigny | Crédit photo : Eric Branover

#QUIESTLARCHITECTE : Une campagne photo qui humanise l’architecture ! 🗓

2021 est une année symbolique pour Kollectif. Elle marque quinze belles années d’engagement envers la communauté architecturale du Québec, en ayant toujours en tête les mêmes objectifs :

  • INFORMER des initiatives entreprises dans les domaines académiques, professionnels et techniques (autant francophone qu’anglophone), en plus de mettre en vitrine une multitude de projets exemplaires conçus et réalisés localement ;

À l’automne dernier, nous avons également lancé une campagne de sensibilisation, baptisée #QUIESTLARCHITECTE, afin de souligner l’importance de nommer les architectes et les designers sur les réseaux sociaux et les articles de presse qui mettent de l’avant leur travail.

Le public est ainsi invité à inscrire #QUIESTLARCHITECTE ou #QUIESTLEDESIGNER dans les commentaires sous un article ou une publication si les concepteurs ne sont pas indiqués. Ce geste simple contribue à renforcer la culture du design au Québec, à encourager les bonnes pratiques en architecture et à responsabiliser les professionnels. C’est également une marque de respect face au travail des architectes et des designers, qui ont le droit à leur reconnaissance comme n’importe quel photographe ou artiste.

Afin de pousser cette campagne de sensibilisation encore plus loin, nous dévoilons aujourd’hui son volet photographique, réalisé avec l’artiste-photographe Eric Branover! En plus de viser les mêmes objectifs que le « hashtag » #QUIESTLARCHITECTE, ces images permettent également d’humaniser certains lieux publics du Québec en y associant les visages de leur(s) concepteur(s).

Mon objectif avec cette série était de réussir à attirer l’œil vers les architectes et les designers aux côtés de leur propre création, tout en mettant en valeur l’arrière-plan. Le cadrage, l’éclairage et le traitement des couleurs ont été réfléchis avec soin pour refléter cette intention, pour que les créateurs et leur décor s’entremêlent sans se nuire.
– Eric Branover


L’architecte Manon Asselin (Atelier TAG) à la Bibliothèque Raymond-Lévesque, à Saint-Hubert, réalisée en collaboration avec Jodoin Lamarre Pratte architectes.

Manon Asselin

.
L’architecte Gilles Saucier (Saucier + Perrotte architectes) au Stade de soccer de Montréal, réalisé en collaboration avec HCMA.

Gilles Saucier3

.
L’architecte Marie-Eve de Chantal (LemayMichaud) à l’intérieur du Strøm spa nordique du Vieux-Québec.

Marie Eve de Chantal

.
L’architecte paysagiste Lucie St-Pierre (Lemay), accompagnée du designer industriel Éric Belleau (Morelli), au parc Frédéric-Back à Montréal.

Lucie and Eric

.
L’architecte Daniel Smith (Smith Vigeant architectes) devant le Centre de découverte et de services du Parc National des Iles-de-Boucherville.

Daniel Smith

.
L’architecte Didier Gillon (Gillon et Larouche) à la station de métro LaSalle, réalisée avec les artistes Michèle Tremblay-Gillon et Peter Gnass.

Didier

.
La conceptrice et directrice artistique Jacinthe Piotte, accompagnée du designer d’intérieur Jean-Pierre Viau, dans le restaurant LOV de la rue McGill, à Montréal.

Jacinthe et Jean-Pierre

.
L’architecte Maxime-Alexis Frappier (ACDF architecture) devant le Centre d’art Diane-Dufresne, à Repentigny. L’œuvre d’art « Crescend’eau » a été réalisée par Richard Langevin.

Maxime Frappier

Cette campagne prendra forme sur les comptes Facebook et Instagram de Kollectif, prenant soin de mentionner au passage la notion d’équipe qui se cache derrière l’ensemble des réalisations.

Nous sommes conscients que chacun des projets présentés n’est pas l’œuvre d’une seule personne et que plusieurs architectes, stagiaires en architecture, technicien(ne)s, designers de tout acabit, clients, entrepreneurs et ingénieurs ont été cruciaux dans la chaîne de production. L’objectif n’est pas de glorifier une seule personne, mais bien de rallier les efforts d’une multitude à travers un symbole, un visage. À noter que chaque image sera associée à une légende qui décrira brièvement le concept architectural des réalisations en arrière-plan.

Notre plus grand souhait serait que d’autres associations ou organisations du domaine de l’immobilier, de l’aménagement et de la construction s’approprient et adaptent notre campagne pour leurs membres respectifs.
– L’équipe de Kollectif

Finalement, nous trouvions également essentiel d’obtenir la parité homme/femme pour l’ensemble de la campagne, de mettre en valeur des projets accessibles au public de différentes époques, de rallier diverses générations de professionnels et de couvrir le plus large territoire possible à l’intérieur des contraintes sanitaires actuelles.

Nous désirons remercier chaleureusement le photographe Eric Branover, sans oublier les architectes et les designers qui se sont prêtés au jeu.

Sur ce, bonne année à tous !

Martin Houle, architecte MIRAC
Directeur-fondateur de Kollectif

Marc-André Carignan, b.arch.
Chef de contenu multiplateforme de Kollectif

Grégory Taillon, architecte
Gestionnaire du compte Instagram de Kollectif et initiateur de la campagne #quiestlarchitecte


Participez vous aussi à cette campagne! Voici comment faire :

[#1] Nommez l’architecte ou la firme d’architecture dans vos publications

Sur les réseaux sociaux, le symbole d’équerre peut être utilisé de la même manière que la « caméra » l’est pour créditer les photographes.

[#2] Signalez une publication ou un article qui ne fait pas mention de l’architecte

Inscrivez le mot-clic #quiestlarchitecte dans les commentaires de l’image ou de l’article (et ajoutez le nom de l’architecte si l’information est disponible).


REVUE DE PRESSE :

Planifié E1_Architecture E1_Architecture de paysage E1_Design industriel E1_Design intérieur E2_Campagnes E3_Profession Événements

Commentaires

Carol Shore

Compliments to the talented and imaginative artists who make Quebec exciting and to the creative way they were photographed.

Pierre André Levesque, architecte

Bravo pour cette initiative que j’appuie sans conditions! Bien sûr je suis architecte, et j’ai trop souvent le sentiment frustrant qu’on ne nous donne pas le crédit qu’on mérite en tant que créateurs d’espaces, contrairement aux photographes pour lesquels personne ne s’oppose à inscrire leur nom à côté de la photo qu’ils ont prise d’un de nos projets. Pour l’avoir personnellement revendiqué trop souvent, je n’arrive pas à comprendre pourquoi certains clients ou certaines organisations ne nous octroient pas d’emblée la même reconnaissance pour la réalisation de bâtiments, quand ils en publient la photo.

Ian MacGillivray

Respect through recognition. Stellar work photographed remarkably. Well done.

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *