Office de consultation publique de Montréal

Source :
Office de consultation publique de Montréal
 

Quartier Namur-Hippodrome | Le rapport est disponible

Annonce :

« Le 1er octobre 2020

Nous dévoilons aujourd’hui le rapport de cette consultation tenue l’hiver dernier sur le futur quartier Namur-Hippodrome.

Grande participation citoyenne
Plus de 2 800 participations ont été enregistrées pendant les diverses étapes de la démarche. La commission a reçu et entendu 135 opinions et pris en considération les quelques 788 répondants au questionnaire en ligne.

« Les commissaires, dans leur rapport, constatent les défis qui guettent la Ville vers l’atteinte des objectifs de carboneutralité et font une quarantaine de recommandations pour préciser la vision, célébrer le patrimoine, améliorer les déplacements et en faire un véritable milieu verdoyant, innovant et soucieux d’engager les communautés locales dans toutes les étapes de son développement. »

– Dominique Ollivier, présidente de l’OCPM

En premier lieu, le rapport note que la Ville ne s’avance pas de façon explicite sur un énoncé de vision, mais s’en tient à proposer cinq principes de mise en valeur qui devront encadrer la création du nouveau quartier Namur-Hippodrome. Ces cinq principes, qui sont directement en lien avec la volonté d’aménager un quartier où la santé de la nature et la santé des personnes dans la planification de toute intervention ou décision d’aménagement, reçoivent un accueil plutôt positif, mais différent selon la perspective, métropolitaine ou locale, de laquelle les points de vue sont exprimés. La commission estime que ces principes doivent être retenus et inclus dans un énoncé de vision clair.

Le défi de faire cohabiter un quartier à faible empreinte écologique et carboneutre, propice à l’épanouissement d’une mixité de ménages et innovant, avec un environnement plus hostile traversé par de lourdes infrastructures de transport, aux prises avec d’énormes problèmes de congestion routière et bordé par un secteur industriel, suscite à la fois enthousiasme et inquiétudes sur le réalisme du projet. De plus, l’orientation visant à réduire considérablement la place de l’automobile pour favoriser le transport actif et collectif reçoit également un accueil mitigé, selon qu’on réside sur le territoire de la Ville de Montréal ou dans une des villes liées qui bordent le site. »

Pour consulter le rapport complet…

Pour visiter le site de la consultation…


Pour visiter le site internet de l’Office de consultation publique de Montréal…

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *