Publication – Roger Taillibert – "Entrée principale"

« Il a beau avoir 84 ans, Roger Taillibert ne chôme pas. Il crée encore des édifices et publie vendredi le premier livre d’une collection sur sa vie, ses oeuvres et ses réflexions. L’architecte du Stade olympique est aussi le sujet d’un documentaire préparé par une équipe américaine et dirigée par Leellen Patchen. Le film de 90 minutes sera produit en français et en anglais.

Roger Taillibert a reçu La Presse hier dans sa maison de Saint-Sauveur, dans les Laurentides. Une vieille maison qu’il a agrandie pour la rapprocher de la forêt. M. Taillibert est venu passer quelques jours au Québec pour se reposer. Il est en grande forme. Toujours svelte, il ne fait pas son âge.

«Le travail, c’est la santé» doit être son adage. Il travaille encore beaucoup. Dans quelques semaines, on inaugurera un bâtiment du groupe pharmaceutique français Pierre Fabre au nouveau Canceropôle de Toulouse. Il en a signé l’architecture et est l’un des concepteurs de ce centre de recherche médicale européen.

«Je termine aussi la plus grande tour de Doha, au Qatar, d’une hauteur de 320 m, dit-il. Et j’en prépare deux pour Abou Dhabi.»

M. Taillibert lancera vendredi, au Canada et aux États-Unis, un livre aux éditions Dilecta. Il y est interviewé par Philippe Ungar, un auteur qui a déjà publié un entretien avec le violoncelliste Rostropovitch.

Ce premier livre de la collection Le feu sous la cendre est intitulé Entrée principale. Au centre de l’ouvrage de 80 pages, des photos rappellent ses créations: la piscine olympique de Deauville (1966), le Centre d’entraînement des athlètes olympiques français dans les Pyrénées (1967), le Parc des Princes de Paris (1972), le Stade olympique de Montréal (1976) ou l’Académie des sports de Doha (2005). Pour chaque réalisation, on a reproduit une peinture de M. Taillibert. »

Pour lire la suite de l’article…

Pour visiter le site internet de Roger Taillibert…

(Source: Cyberpresse.ca)

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *