PUBLICATION – Centre d’histoire de Montréal – « Quartiers disparus »

Extrait du communiqué de presse:

« QUARTIERS DISPARUS
Montréal, le 4 novembre 2014

Au cours des années 1950 et 1960, Montréal est une ville qui bouge très vite. Y souffle un fort vent de modernisation, alimenté par le discours de la Révolution tranquille et par l’atmosphère enfiévrée d’Expo67. Cette poussée de modernisation amène les urbanistes et les dirigeants politiques – le maire Jean Drapeau en tête – à repenser l’aménagement de la ville en n’hésitant pas à faire table rase du passé. Ceci entraîne une puissante vague de démolition de logements anciens, souvent justifiée par la nécessité d’éliminer les taudis considérés comme insalubres.

Dans cet ouvrage composé de photos d’archives extraordinaires pour la plupart inédites, et de témoignages éloquents, le lecteur pourra replonger dans la vie de trois quartiers disparus : le Red Light, le Faubourg à m’lasse et Goose Village. Né de la suite de l’exposition du même nom et conçu par le Centre d’histoire de Montréal en collaboration avec le Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal de l’UQÀM et les Archives de la Ville de Montréal, Quartiers disparus se veut une mise en contexte photographique et humaine de ce pan important de l’histoire de la métropole québécoise. »

Pour lire la suite du communiqué de presse…

Pour visiter le site internet du Centre d’histoire de Montréal…

(Source: André Gauvreau, Assistant aux événements culturels – Communications, Centre d’histoire de Montréal, Service du développement et des opérations, Direction de la culture et du patrimoine, Division de l’action culturelle et des partenariats, Ville de Montréal)

 

 

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *