Juillet 2015
Projet du mois

Photos :
Stéphane Brügger et Jean-François Hamelin

Rénovation du Centre sportif du Parc olympique de Montréal par Héloïse Thibodeau Architecte

Projet: Rénovations du Centre sportif du Parc olympique de Montréal

  • Propriétaire: Parc olympique
  • Maître d’oeuvre: Parc olympique
  • Architectes (salles d’entraînement et aire d’accueil): Héloïse Thibodeau Architecte (Héloïse Thibodeau, architecte et chargée de projet, Charles-Philippe Pagé, architecte et chargé de projet, François Hébert, architecte, Magalie Audet, designer, Normand Roy, technicien, Françis Bessette, technicien, Sébastien Arsenault, technicien et Lisanne Groulx, stagiaire en architecture
  • Architectes (piscines): Consortium Riopel Poirier Fontaine
  • Ingénieurs en structure: Pasquin St-Jean
  • Ingénieurs mécanique et électrique: Beaudoin Hurens
  • Entrepreneur général: Tro-Chaînes
  • Budget de construction respecté: 29,5 millions $

Pour consulter la fiche technique complète…

Le Centre sportif du Parc olympique est le plus grand centre aquatique au Québec et demeure un lieu hautement fréquenté par la population du grand Montréal. Il est le lieu d’entrainement de plus de 150 athlètes, appartenant à notre élite nationale. Son réaménagement et sa mise en valeur étaient essentiels pour le Parc olympique. Ces rénovations contribuent ainsi à renforcer la relance et l’image de marque de l’endroit.

Mandat :

Effectuer la réfection complète et l’agrandissement du Centre Sportif du Parc olympique; soit l’entrée principale, l’accueil, le hall d’entrée, le café-boutique, la salle d’entrainement, les vestiaires humides ainsi que tous les espaces de circulation (corridors, escaliers, ascenseurs) tout en intégrant la nouvelle identité visuelle du Parc olympique.

Le réaménagement d’un espace public d’envergure

Situé en plein cœur de l’action du Parc olympique, le Centre sportif se trouve à proximité du Planétarium, du Biodôme, de la Tour de Montréal, du cinéma StarCité, du Stade Saputo et des stations de métro Pie-IX et Viau. Son emplacement favorise l’achalandage et est une porte d’entrée du Parc. Celle-ci donne accès à la salle d’entrainement, aux piscines, aux vestiaires, au café-boutique et éventuellement à l’Institut national du Sport du Québec (INS Québec), tout en donnant un accès aux autres installations du Stade olympique, dont la Tour de Montréal.

Le Centre sportif attire, sur une base quotidienne, des athlètes de haut niveau, des membres inscrits, des camps de jours et écoles ainsi que des touristes. Un réaménagement des aires de circulation s’imposait afin d’unifier et de simplifier la multitude de parcours, ainsi qu’une réorganisation et un rafraîchissement des lieux.

Le réaménagement du Centre sportif a été pensé à partir du principe selon lequel le Parc olympique est un espace public qui regroupe plusieurs zones d’activités et un site d’envergure rassembleur, fréquenté par des visiteurs de tout âge et de tout acabit.

L’équipe de HTA a voulu affirmer, par le concept architectural choisi, que le Parc est un endroit accueillant, festif, moderne, inclusif, dynamique et iconique. Elle voulait créer un lieu marquant doté d’une personnalité qui lui est propre. La symbiose réalisée entre les lieux, le design, les matériaux et les fonctions le prouve. Le concept élaboré se veut un véhicule d’excellence et de dépassement de soi qui fait vivre aux usagers une expérience globale tout en rappelant l’héritage olympique.

Élaboration du concept architectural : plusieurs aspects considérés

Dans l’évidence que le Stade olympique est un emblème de Montréal et qu’il est là pour rester, le design, l’approche, ainsi que les matériaux ont été choisis conséquemment. Un design simple, clair et invitant a été mis de l’avant. Lors de la création, quatre aspects principaux ont été soulignés:

  • la luminosité : le Centre Sportif se doit d’être un espace vivifiant et stimulant étant donné sa fonction;
  • la verticalité : les usages du Centre sportif doivent être respectées en faisant écho aux pratiques sportives demandant élévation, vitesse, compétition et esprit d’équipe;
  • la fonctionnalité : le design architectural du Centre sportif doit faciliter la lecture des lieux et guider l’utilisateur tout au long de son expérience en permettant une identification claire et invitante des différents lieux;
  • l’héritage olympique : de par son statut d’icône, le design du nouveau centre doit être à la hauteur du projet d’envergure qu’était le Parc olympique en 1976.

Conservation du patrimoine architectural bâti et mise en valeur de l’héritage olympique : un guide pour les interventions

Une attention particulière a été donnée à la conservation du patrimoine architectural bâti et à la mise en valeur de l’héritage olympique. L’intégration des espaces double hauteur, ainsi que l’ouverture du hall d’entrée avec les bassins ont été conservées. Grâce à la nouvelle configuration des lieux, ils sont ainsi valorisés. Dans le hall d’entrée, les plafonds et les luminaires sont traités de manière à amener les visiteurs vers les différents points d’intérêts, dont les bassins. La structure triangulaire des dalles et des poutres de béton existantes, propre au style architectural du Stade olympique, a aussi été conservée et mise en valeur.

La préservation des doubles hauteurs a également permis d’exposer les usagers à la coque du Stade et, par conséquent, à l’échelle grandiose du Centre Sportif, tout en offrant un sentiment d’intégration au Centre. Cet effet de hauteur est amplifié grâce à l’ajout d’un étage supplémentaire enjambant partiellement le premier étage.

Grâce à l’espace ouvert de l’entrée et à l’escalier monumental qui le compose, l’utilisateur est immergé instantanément par l’énergie sportive et est dirigé vers les activités physiques des différents niveaux.

Salle d’entraînement, hall d’entrée, aires de circulation et vestiaires humides : transformation majeure des espaces

La salle d’entrainement a été allongée vers la piscine et un second étage y a été ajouté. L’opportunité offerte par l’espace double hauteur des deux mezzanines existantes a été saisi. Elles ont été jointes et transformée en une passerelle dédiée aux appareils d’entrainement cardiovasculaire. Une nouvelle façade intérieure revitalise l’espace afin de créer une expérience architecturale enrichie et inspirante pour les usagers, en relation avec le dynamisme des activités offertes. Une grande paroi vitrée vient créer une séparation étanche entre la salle d’entrainement et les bassins. Cette dernière permet non seulement de conserver les deux environnements distincts, mais permet aussi une vue agréable de part et d’autre.

Le hall d’entrée a, quant à lui, été transformé dans sa totalité. Il dispose dorénavant d’une aire de rassemblement qui comprend des stations d’informations interactives, un mur emblématique qui rappelle l’héritage des Jeux olympiques de 1976, un café-boutique, ainsi qu’une aire d’observation des bassins. Un lien avec l’INS Québec a aussi été créé grâce à une passerelle donnant directement au nouveau projet.

Au niveau inférieur, les corridors et les vestiaires humides ont été reconfigurés de manière à simplifier et à distinguer les parcours. Nous y retrouvons un corridor « propre », ou la circulation mène aux vestiaires humides et à la salle multifonctionnelle, et un corridor « public » qui mène aux vestiaires généraux utilisés par tous les membres du centre. Leur traitement a été pensé et planifié de manière à clarifier les parcours au moyen de codes de couleurs au sol, à certains murs et retombées de plafond. Ils marquent ainsi de façon distincte les espaces de corridors. Le corridor « propre », quant à lui, se distingue. Il permet aux membres d’accéder directement aux bassins ainsi qu’à la salle multifonctionnelle en toute intimité.

Un système vertical de circulation a également été mis en place. Ce dernier regroupe un ascenseur et des escaliers en un seul et même endroit. Ils permettent ainsi l’accès facile à tous les niveaux. Sa monumentalité et sa couleur rouge contraste et attire l’œil et ancre donc le projet dans la mémoire. L’escalier flotte dans l’espace et est suspendue au volume de l’ascenseur. Le traitement donné à l’escalier vient créer un ruban qui habite subtilement l’espace tout en créant un sentiment de légèreté et une impression d’ascension. L’ascenseur panoramique accentue l’effet de verticalité, permet aux utilisateurs d’avoir un lien visuel avec l’environnement extérieur du Parc olympique.

Les quatre couleurs utilisées reprennent la nouvelle marque du Parc olympique. Elles représentent chacune différentes zones. Elles sont appliquées à travers le projet créant ainsi un impact visuel fort. Ce système de couleur, qui sera éventuellement repris à travers toutes les installations du Parc, regroupe le turquoise, le bleu, le rouge et le jaune; représentants respectivement les zones de repos, de restauration et de piscine, de circulation verticale et de circulation horizontale. L’effet créé vient dynamiser et animer l’ensemble en plus de créer un jeu de couleur visuellement intéressant et ludique.

Des matériaux soigneusement choisis

La grande fréquentation des lieux a poussé HTA inc. à examiner les matériaux employés. Ceux-ci sont durables et contribuent à la longévité du projet. Le béton, partie intégrante de la structure originale, est conservé. Soit gardé intact, ou peint en blanc, il rappelle l’héritage architectural du site. Le bois est aussi très présent afin de donner un côté organique au projet. On le retrouve dans une variété de couleurs s’adaptant ainsi au contexte dans lequel on le trouve. L’espace étant vaste, la couleur générale des installations est le blanc. Dans la même optique d’espace vaste, une attention particulière a été portée afin de ne pas ajouter de nouvelles colonnes dans l’espace. Les grandes portées accentuent l’effet d’amplitude ressenti dans le projet.

L’enveloppe intérieure sur l’aire de la piscine est la continuité de la toile du gymnase de l’INS Québec. Elle est un rappel à la toile du plafond d’origine de la salle d’entraînement.

Le design et le rappel de l’image de marque du Parc olympique

Le design graphique du Centre sportif a été confié à lg2 boutique, créateur de la nouvelle image de marque du Parc olympique. La première étape du processus fut de décliner la marque dans tous les espaces, de l’accueil du Centre jusqu’à ses vestiaires, en passant par la salle d’entraînement. Le principal défi a été de faire vivre la marque dans l’énorme bassin des piscines olympiques. Partout dans le Centre, la linéarité, omniprésente dans le monde du sport, a été la principale inspiration et l’idée motrice derrière l’intégration de l’identité du Parc dans les espaces. Et le bassin olympique, immense, a permis à cette identité de s’exprimer dans toute sa grandeur.

Les structures sportives, les couloirs des pistes et des piscines et l’habillage des estrades sont quelques-uns des exemples où la linéarité impose la notion de compétition, de rigueur et de dépassement. Tel qu’émis plus tôt, des fonctions précises ont été attribuées aux quatre couleurs de la marque, leur conférant une utilité dépassant le simple design. Afin de faire écho à l’univers du gymnase, les matériaux privilégiés sont le contreplaqué russe et le verre, qui permet une segmentation des lieux sans obstruer la vue et l’impression de grandeur des lieux. »

Pour visiter le site internet d’Héloïse Thibodeau Architecte…

Pour visiter le site internet du Parc olympique de Montréal…

Pour visiter le site internet du photographe Stéphane Brügger…

Pour visiter le site internet du photographe Jean-François Hamelin…

 

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *