Photo :
Église Notre-Dame-de-Fatima. Courtoisie STGM architectes

« Pétition pour la sauvegarde de l’église Notre-Dame-de-Fatima » 🗓

De la part de notre collègue architecte Stéphan Langevin, associé principal chez STGM architectes:

« Démolition de l’église Notre-Dame-de-Fatima

Une société qui ne sait pas sauvegarder, pire encore, qui ne sait pas reconnaître son patrimoine, disparaîtra au gré de son insouciance.

L’église de Notre-Dame de Fatima, à Jonquière, une oeuvre majeure de l’architecture et de l’ingénierie québécoise des années 1960 est menacée de démolition à court terme. Elle est l’oeuvre des architectes Léonce Desgagné et Paul-Marie Côté, qui sont principalement reconnus pour avoir implanté le modernisme dans l’architecture religieuse nord-américaine. Les églises blanches du Saguenay sont en effet un courant architectural reconnu, et qui a influencé l’architecture religieuse des années 60 et ce même au-delà de nos frontières. Paul Marie Côté, Evans St-Gelais, Fernand Tremblay et Jacques Coutu sont les principaux architectes ayant supporté ce courant avec une dizaine de réalisations, majoritairement implanté au Saguenay Lac-Saint-Jean. »

Érigée sur un plan centré, l’église de Fatima est composée de deux demi-cônes en béton peint blanc. Puits de lumière Une bande de verre coloré referme le vide créé par le décalage des deux sections. La flèche de l’église est posée sur l’extrémité de l’une d’eux. L’intérieur de l’église se présente comme un volume aux parois arrondies qui convergent vers le puits de lumière situé à l’extrémité de la forme conique. La bande de verre coloré remplie de formes géométriques aux couleurs primaires s’aligne verticalement vers le sommet du cône. Il en résulte un lieu spectaculaire qui transcende toute religiosité pour s’adresser directement au sens du visiteur, ému par l’espace et la lumière.

Depuis sa désacralisation en 2006 l’église de Fatima fait l’objet d’un règlement municipal de protection et de mise en valeur. Non chauffée l’hiver par manque de fond le bâtiment présente des signes de détérioration importante, et les coûts d’une éventuelle restauration augmentent d’année en année et est donc menacé de démolition dès le printemps prochain.

Sommes-nous prêts à perdre notre patrimoine faute de fond. Il est incompréhensible que pour quelque centaine de milliers de dollars nous acceptions que disparaisse un des témoins importants de notre histoire et de notre patrimoine bâti, et ce pendant que nous dépensons collectivement des milliards dans la construction d’un pont, d’une route ou d’un Amphithéâtre.

En France, la villa savoye, oeuvre moderniste de Le Corbusier, a complètement été abandonné après la guerre. Bâtiment mal aimé et dans un état de délabrement avancé, la villa a été sauvée in-extrémiste par les autorités. Aujourd’hui la villa fait partie du groupe select des monuments nationaux français et est protégée, entretenue et exploitée par le ministère de la culture et des communications français au même titre que la Cathédrale Notre-Dame de Paris ou l’abbaye du Mont-St-Michel.

Vous pouvez avoir un impact sur l’avenir de l’Église de Fatima, en signant la pétition en ligne jusqu’au 6 novembre prochain. Si vous vous souciez de l’avenir de notre patrimoine bâti, signez la pétition, partagez ce lien, et participez ainsi à faire de l’église de Fatima notre villa Savoye. »

[NDLR]: En date du 1er novembre, il y a 254 signataires de la pétition. La pétition est parrainée par le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault.

Pour consulter la lettre originale de Stéphan Langevin…

Pour consulter la fiche de l’église Notre-Dame-de-Fatima dans le « Répertoire du patrimoine culturel du Québec »…

Pour avoir accès à la pétition à l’attention de l’Assemblée nationale du Québec…

Planifié E1_Architecture E2_Annonces E3_Conservation + Patrimoine Événements

Commentaires

André-Yanne Parent

Cette église est très importante dans l’histoire de l’architecture moderne au Québec. Nous devons la sauver.

Julien

Une architecture d’une simplicité et d’un élégance rare. L’indifférence des québécois envers leur patrimoine architectural moderne m’exaspère.

Sebastien Beauregard

Une part importante de notre patrimoine d’architecture moderne se retrouve dans les églises. Nous avons beau ne plus les utiliser comme lieu de culte, mais il serait une grave erreur de laisser les quelques bâtiments réellement originaux que nous avons au Québec se faire démollir suite à la négliegeance et au peu de vision que peuvent avoir certains individus/institutions.

Sauvons Notre-Dame-de-Fatima!

Marie Boucher

J »appuie la sauvegarde de l’Église, patrimoine emblématique de la région.

Catherine Menard

Cette église est très importante dans l’histoire de l’architecture moderne au Québec. Nous devons la sauver.

Peyrot Claire

Après avoir réalisé une étude de revalorisation du patrimoine de cette église en DESS en architecture moderne et patrimoine de l’UQAM je signe de tout coeur cette pétition.

Peyrot Claire

Après avoir réalisé une étude de revalorisation du patrimoine en DESS en architecture moderne et patrimoine de l’UQAM je signe de tout coeur cette pétition.

Jimmy Leiser

Laissons un patrimoine positif à ceux qui hériteront de notre bref passage sur cette terre!

Michel Pedneau

Faire visiter le patrimoine architectural à nos touristes en escale serait un choix intéressant à ajouter. La géométrie et l’originalité de presque 10 églises des années 60 est unique sur un si petit territoire, Cette ex-église est un chef d’oeuvre qui prendrait toute sa valeur avec le temps….

Michel Pedneau

Faire visiter le patrimoine architectural à nos touristes en escale serait un choix intéressant à ajouter. La géométrie et l’originalité de presque 10 églises des années 60 est unique sur un si petit territoire, Cette ex-église est un chef d’oeuvre qui prendrait toute sa valeur avec le temps….Il me semble que ce dossier pourrait interpeller Promotion-Saguenay

Lyne Ouellet

À conserver, à protéger cela doit demeurer dans notre visuel Architectural!!

Florence Rolfe

la question ne se pose même pas…je ne comprend pas que l’on doivent la poser!

Axel Cohen

Quelle terrible idée que de détruire une si belle et unique oeuvre. On peut argumenter qu’elle soit patrimoniale étant donné qu’elle proviens d’un age d’or du design occidental.

Denise Vaillancourt

C’est dans mon quartier d’enfance… c’était « la nouvelle Église moderne » car avant nous allions (mes sept frères et soeurs) à l’ancienne église ou on y donnait la messe en latin (zzzzzzz) et ou il fallait que les femmes portent un chapeau! Qui pour nous se limitait à un kleenex et un bobépine…

Jonathan Guibert

En effet, détruire un monument d’architecture avant gardiste pour faire de la place là où il en a en masse, n’est pas une bonne idée. Pétition signée

Patrick Bodnar

Tôt ou tard faudra se le dire. Le passé c’est pas rien que du bois.

J’appuie.

Micheline M. Filion

oui, la protection du patrimoine architectural nécessite qu’on y investisse des fonds -au même titre qu’on investit dans l’art et la culture. C’est ce qui définit une société.

Geneviève Roy

J’appuie. Notre patrimoine architectural est notre richesse et n’a pas de prix.

Dr. Guillaume Ethier

Je parle de cette église dans mes cours en urbanisme à l’UQAM! Quelle tristesse de la voir ainsi menacée de destruction.

Claude Tanguay, architecte, M.A.P.

Ce bâtiment est le reflet d’un vent nouveau de la révolution tranquille.

Sébastien Hudon

Il faut a tout prix sauvegarder ce lieu qui est une vraie merveille architecturale et qui nous change de l’architecture en matériaux préfabriqués.

Geneviève Tremblay

Soyons un plus respectueux de notre histoire, de notre patrimoine architectural et des paroissiens qui ont payés pour cette église pendant des années.

Alain Corneau

Bien des gens détestent ce lieu, sa simple présence les dérange, ce bâtiment n’est pas conforme. Il jure dans le paysage de leur perception rectangulaire.
Ce qui rend cet édifice intéressant, c’est l’effort remarquable de son concepteur d’offrir quelque chose de nouveau, qui à cette époque a dérangé et qui étonnement dérange encor aujourd’hui. Tout les prétextes sont bons pour détruire ce bâtiment remarquable, c’est à ce demander à quoi sert d’avoir un système d’éducation.

Alexandre Belley

Malheureusement, ils auraient dû envisage d’agir plus tôt. Il n’y a maintenant plus rien à faire avec ce vieil édifice. Pour prétendre à un quelconque patrimoine, ne faut-il pas l’entretenir à long terme ? C’est bien beau de vouloir protéger son patrimoine, mais je n’ai aucune fierté en regardant cette église.

sylvie jomphe

j’appuie cette cause pour stéphan à qui c’était le quartier de son enfance

Nicole Hardy

Il faut absolument que ce bâtiment reste et demeure une sculpture extraordinaire.

Nancy Gaudreault

L’Église Notre-Dame de Fatima fait partie de mon paysage depuis toujours et je suis si triste de voir la décrépitude qu’elle affiche depuis plusieurs années. Je souhaite qu’elle soit préservée et restaurée ! Déjà que les magnifiques érables qui bordaient le terrain ont été abattus pour mettre des condos !!

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *