Source :
Maria Cook, gestionnaire | Communications et activités de sensibilisation | Institut royal d’architecture du Canada
Photo :
Ewa Bieniecka. Courtoisie de l'IRAC.
 

Mise à jour de dossiers à l’intention des architectes du Québec

De la part d’Ewa Bieniecka, architecte MIRAC, administratrice régionale pour la section du Québec et seconde vice-présidente de l’Institut royal d’architecture du Canada (IRAC): 

« L’automne dernier, je vous ai présenté les faits saillants de ma première année à titre d’administratrice régionale pour le Québec au sein du conseil d’administration de l’IRAC. C’est avec beaucoup d’enthousiasme que je répète l’expérience pour vous faire part des plus récentes activités de l’IRAC au Québec et, notamment, des partenariats que nous avons établis avec les étudiants, les écoles et les universitaires.

L’une de mes tâches les plus agréables est de participer aux cérémonies de collation des grades et de voir des étudiants recevoir l’inscription au tableau d’honneur de l’IRAC. Pour chaque école d’architecture, un maximum de quatre étudiants qui se sont classés dans les 10 pour cent des meilleurs finissants de leur promotion se voient décerner des certificats d’inscription au tableau d’honneur. L’étudiant qui s’est le plus distingué reçoit quant à lui la Médaille étudiante de l’IRAC. L’automne dernier, j’ai assisté aux cérémonies de collation de l’Université McGill et de l’Université de Montréal. C’est très touchant de voir ces étudiants remplis d’espoir célébrer avec leurs proches un moment de leur vie qui représente à la fois un accomplissement et un tournant. J’apprécie vraiment ce lien avec les architectes de la relève et j’ai bien hâte d’assister aux prochaines collations pour rendre hommage aux récipiendaires de 2015.

En mars dernier, j’ai assisté à la cinquième édition du colloque annuel des étudiants en architecture qui s’est tenu à l’Université de Montréal sous le titre Ou’sse qu’on s’en va?

Ce colloque est organisé et tenu à tour de rôle dans l’une des trois écoles d’architecture agréées du Québec. Cette année, l’événement accueillait, pour la première fois, les étudiants en design de l’environnement de l’Université du Québec à Montréal et de l’école d’architecture de l’Université Laurentienne, à Sudbury (Ontario).

Lors des quatre tables rondes et d’une charrette, les étudiants et les architectes ont échangé, réfléchi et débattu sur le rôle de l’architecture dans notre société et sur les défis actuels et futurs auxquels est confrontée la pratique. Le 50e anniversaire de l’affiliation de l’École d’architecture à l’Université de Montréal a été souligné lors d’une soirée cocktail réunissant des étudiants et des professionnels.

Les tables rondes ont porté sur l’implication des architectes dans la société; les différences de pratiques de l’architecture; la place des femmes en architecture; et la démocratisation de l’architecture. De nombreux collègues ont participé à ce colloque cette année et je me ferai un plaisir de participer à celui de l’an prochain à l’Université McGill.

En plus de nouer le dialogue avec les étudiants, l’IRAC a récemment offert un soutien financier à quatre projets fascinants au Québec.

  • Le projet Centre Magnétique – Michael Jemtrud, professeur agrégé à l’Université McGill, et ses étudiants en conception durable font partie d’une équipe universitaire qui désire aider les résidents de Lac-Mégantic. L’incendie faisant suite au déraillement d’un train en 2013 a fauché la vie à 47 personnes et détruit une grande partie du centre-ville. Le projet vise à créer un incubateur pour le démarrage de nouvelles entreprises et un espace rassembleur dans lequel les entrepreneurs de Lac-Mégantic travaillent ensemble à rebâtir le quartier des affaires de la municipalité.
  • Architectures d’exposition — Jacques Plante, professeur à l’École d’architecture de l’Université Laval, et Nicholas Roquet, professeur auxiliaire à l’École d’architecture de l’Université de Montréal, travaillent ensemble à une anthologie des récents espaces d’exposition au Québec, comme les musées, les centres d’interprétation et les lieux historiques et archéologiques. Architectures d’exposition sera le troisième volume d’une série dont les deux premiers s’intitulent : Architectures de la connaissance (2013) et Architectures du spectacle (2011) et portent sur les bibliothèques et les théâtres du Québec.
  • CANADA MODERNE – L’architecte québécoise Sophie Mankowski est présidente de Portrait Sonore, un organisme à but non lucratif qui se sert de la technologie mobile et des multimédias pour mieux faire connaître les villes et leur architecture. Elle est à la tête d’un projet qui vise à créer des « promenades sonores » dans les villes de Vancouver, Winnipeg, Toronto, Ottawa, Montréal, Québec et Halifax dans le but de mieux faire connaître le patrimoine architectural du Canada et particulièrement l’architecture moderne. Le projet sera lancé en 2017. Des architectes, des artistes, des spécialistes en histoire de l’architecture, des urbanistes et des personnalités locales parleront des lieux visités. Les promenades auront chacune une trame musicale composée spécialement pour le projet par des musiciens locaux afin de mettre l’architecture en valeur.
  • Concours Jeune critique en architecture – L’IRAC s’est associé avec Sophie Gironnay, directrice de la Maison de l’Architecture du Québec (MAQ) pour la troisième édition de son concours annuel Jeune critique en architecture. La MAQ est consciente qu’il faut soutenir et stimuler un groupe de professionnels de calibre dans le domaine du discours critique et de la rédaction en architecture. Elle invite les étudiants et les jeunes auteurs de partout au Canada à participer à la prochaine édition de son concours annuel, à l’automne, qui se fera sous l’égide d’un jury de spécialistes en la matière.

Le Québec était bien représenté au Festival d’architecture de l’IRAC de 2015 qui s’est déroulé à Calgary, du 3 au 6 juin dernier. Le bureau montréalais Provencher_Roy a remporté le Prix du cabinet d’architectes de l’année pour 2015 et la firme KANVA, de Montréal également, a remporté le Prix du cabinet d’architectes de la relève. Le quotidien montréalais La Presse et ses journalistes François Cardinal et Lucie Lavigne ont quant à eux remporté le Prix de la présidence pour les médias en architecture de 2015.

Par ailleurs, trois nouveaux membres du Québec ont été intronisés au Collège des fellows. Il s’agit de Clément Demers, FIRAC, Sylvie Perrault, FIRAC, et Annmarie Adams, FRAIC. Toutes nos félicitations! »

Pour contacter Ewa Bieniecka via courriel…

Pour visiter le site internet…

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *