LAURÉAT – Antonio Virga Architecte (Paris) + Atelier Barda (Montréal) – "Concours pour un projet d'auberge de jeunesse à Cahors"

« Lauréat – Antonio Virga architecte et Atelier Barda remportent le concours pour la construction d’une auberge de jeunesse de 92 chambres + un office de tourisme + un restaurant à Cahors en France.

Le Centre d’hébergement et d’accueil international (CHAI) est un bâtiment « phare », articulé entre le pont Valentré, le «trait d’union» (circuit pédestre de la découverte du Cahors historique), et le Lot. Ce contexte a déterminé une réponse paysagère capable d’assurer la cohésion entre l’existant patrimonial et le développement d’un quartier durable.

Notre proposition est élaborée selon un double objectif : d’abord promouvoir la cohésion de la communauté en offrant un bâtiment aisément appropriable, à l’échelle des usagers. Ensuite, assurer l’ouverture de cet édifice sur le contexte plus large de la ville de Cahors et permettre aux nouveaux usagers et voyageurs de côtoyer l’histoire et le paysage. L’approche adoptée permet le débordement de l’aménagement vers les espaces adjacents, qu’il s’agisse de la future zone récréative, des espaces civiques et commerciaux bordant les berges ou le futur quartier résidentiel «vert».

Le CHAI se présente comme un volume simple et minéral, décollé du sol, laissant sa façade se plier au niveau de la rue pour accompagner le «trait d’union». Le rez-de-chaussée, par sa matérialité et son aspect très ouvert, acquiert l’identité d’un espace d’accueil et offre ainsi au voyageur un véritable point de départ ou d’arrivé de cette promenade. Le traitement végétal du cœur du bâtiment (le jardin secret), est perçu comme une prolongation du futur aménagement qui pénètre le hall, s’enroule, et devient un élément structurant l’espace, orientant l’usager jusqu’au dernier étage où il définit les lieux, suggère des points de vue et souligne le caractère patrimonial de l’ensemble. Deux typologies de chambres sont orientées vers le jardin afin que le voyageur ou la famille trouvent un moment de calme et de rétrospection. Cette implantation permet d’offrir à chaque niveau de manière démocratique la vue sur le Pont Valentré et le paysage du Lot. La fonction de l’espace de circulation qui donne sur l’avenue André Breton est détournée pour devenir un véritable lieu de pause et de contemplation sur le territoire cadurcien et son histoire.

Ainsi, notre intervention requalifie les interfaces des deux axes, et permet de bénéficier pleinement »

Pour visiter le site internet d’Antonio Virga Architecte…

Pour visiter le site internet d’Atelier Barda…

(Source: Antonio Di Bacco, architecte associé, Atelier Barda)

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *