LANCEMENT – Portrait sonore – "Expo 67: audioguide et application iPhone"

Extrait du communiqué de presse:

« EXPO 67 | PORTRAIT SONORE

UNE APPLICATION POUR DÉCOUVRIR L’ARCHITECTURE ET L’HISTOIRE D’EXPO 67 DE MANIÈRE VIVANTE ET POÉTIQUE À TRAVERS SES DERNIERS VESTIGES

Montréal, le lundi 1 er octobre – À l’approche du 50 ième anniversaire de l’Exposition universelle de Montréal, l’architecte Sophie Mankowski présente Expo 67 / Portrait Sonore. Plus qu’un simple audioguide, cette application constitue un véritable reportage de poche illustré disponible dès maintenant sur le App Store d’Apple http://itunes.apple.com/fr/app/id555375081 ou téléchargeable à partir du site www.portraitsonore.net. Amateurs d’architecture et d’histoire, de musique et d’exploration urbaine, vous aurez de quoi vous réjouir!

Expo 67, c’est une expérience sonore, une balade de deux heures (guidée par la voix du compositeur Antoine Bédard) qui nous plonge au coeur de l’ancien site d’Expo 67, sur les îles Sainte-Hélène et Notre-Dame, à la découverte de ses derniers vestiges (pavillons, sculptures, oeuvres d’art et de génie civil). La balade comprend une mise en forme sonore faite de bruitage, une trame musicale originale, et un montage avec extraits d’entrevues réalisées avec plus d’une quinzaine de témoins (tels Yves Jasmin, Jacques Languirand, Moshe Safdie et Yves Trudeau). Leurs nombreux témoignages nous font voir la modernité des oeuvres visitées (et de certaines disparues) et nous rappellent les ambitions, les enjeux et contradictions d’Expo, ainsi que les valeurs qui ont porté cet événement mémorable. C’est un véritable voyage sonore et musical avec des musiciens tels James Cargill du groupe Broadcast et Antoine Bédard dit Montag.

Les oeuvres visitées témoignent de la diversité des expressions architecturales de l’après-guerre. Certains de ces bâtiments sont des témoins importants de l’histoire de l’architecture locale et internationale. À travers les multiples regards d’experts, les idées phares qui ont fait de cette exposition universelle l’une des plus mémorables du XXe siècle sont exposées : la liberté créative, la « nouvelle avant-garde », l’affirmation des nations, l’ouverture au monde et surtout la démocratisation du Québec. »

Pour lire la suite du communiqué de presse…

Pour plus d’information…

(Source: Jeanne Charlebois, Brigitte Chabot Communications)

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *