Lancement – Musée des beaux-arts de Montréal – Lab Design

« Montréal, le 26 octobre 2009 – Ouvert en 2008, le Lab Design du Musée des beaux-arts de Montréal, situé dans le pavillon Liliane et David M. Stewart, est un lieu convivial où l’on peut faire une halte au milieu de créations contemporaines d’arts décoratifs et de design, d’ici et d’ailleurs. Le Lab Design offre à tous les visiteurs la possibilité d’essayer du mobilier contemporain tout en découvrant les oeuvres de créateurs invités.

Un aménagement conçu par Jean-Pierre Viau Design

L’aménagement du Lab Design a été confié à Jean-Pierre Viau Design reconnu pour ses aménagements d’espaces publics tels que des restaurants, des boutiques et des salles d’exposition. Viau s’intéresse à la rigueur du raisonnement et au vocabulaire de l’architecture : la fonction définit la forme. Le mobilier, l’éclairage, les matériaux et les couleurs sont traités comme des émanations naturelles de l’espace. Pour le Lab Design, afin de demeurer en harmonie avec la sobriété du bâtiment dessiné par l’architecte Fred Lebensold en 1976, Viau a opté pour un mobilier plutôt neutre, au style épuré, qui n’entre pas en compétition avec les objets exposés. Il signe un mobilier intégré et choisit les canapés et le repose-pieds Sam® du designer et fabricant montréalais Perez pour la simplicité de leur ligne et leur allure raffinée. Ce pavillon fort controversé à son ouverture, perçu alors comme une oeuvre architecturale plutôt qu’un espace d’exposition, porte aujourd’hui le nom de Liliane et David M. Stewart. À partir de 2011, il sera consacré essentiellement aux arts décoratifs et au design suite à l’agrandissement du Musée à l’arrière de l’église Erskine and American (pavillon Claire et Marc Bourgie).

Sur invitation seulement : objets choisis par la galerie commissaires

Mandaté pour « meubler » le Lab Design du Musée, Pierre Laramée, de la galerie commissaires, propose des objets dénichés dans des boutiques montréalaises spécialisées en design (Galerie-Co, Latitude Nord, Ludovic, Moodroom et Periphere) et dans des ateliers de designers montréalais. On y trouve du mobilier québécois, dont un banc de Periphere, un prototype de chaise asymétrique d’Étienne Hotte, une chaise recyclée de Michel Parent ainsi qu’un tabouret fait d’acier et de babiche signé Samare. Posée sur le sol, une lampe de table classique, mais aux proportions démesurées, est une réalisation du collectif hollandais Studio Job. Le studio canadien Castor présente un appareil d’éclairage tentaculaire réalisé à partir d’une pédale de guitare électrique et de phares de camion. »

Pour continuer la lecture du communiqué de presse officiel…

Pour visiter le site Web du Musée des beaux-arts de Montréal…

(Source: Diane Charbonneau, conservatrice des arts décoratifs contemporains et responsable du Lab Design et Catherine Guex, Attachée de presse, Musée des beaux-arts de Montréal)

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *