Lancement – Institut national de santé publique du Québec – "L'impact de l'environnement bâti sur l'activité physique, l'alimentation et le poids"

« Cet avis a été rédigé par Pascale Bergeron et Stéphane Reyburn de la Direction du développement des individus et des communautés de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) sous la coordination scientifique de Johanne Laguë. Il a été produit à la demande du ministère de la Santé et des Services sociaux en vue de conseiller le ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire relativement aux impacts sur la santé de la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme (LAU) laquelle est présentement en révision. Cet avis s’adresse principalement aux responsables de santé publique du MSSS, mais également à tous les décideurs et professionnels dont le travail a un impact sur l’environnement bâti au Québec. La présente synthèse est une production de l’Équipe politiques publiques de l’INSPQ et elle vise à faciliter le transfert de connaissances auprès d’un large public.

Extrait de l’avis:

L’environnement bâti a une influence sur les habitudes de vie et le poids

La pratique d’activité physique est favorisée par :

  • Un quartier de résidence à plus fort potentiel piétonnier
  • La présence de trottoirs, de sentiers pédestres et de pistes cyclables
  • Une présence importante d’infrastructures récréatives et sportives comme les parcs, les piscines, les terrains de jeux et les clubs sportifs.

Une saine alimentation est favorisée par :

  • Un bon accès à des commerces alimentaires localisés près des résidences et offrant des aliments sains et à bas prix.

L’environnement comme cible des politiques publiques favorables à la santé

Plusieurs organismes de santé, dont l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le National Institute for Health and Clinical Excellence (NICE) et Kino-Québec ont identifié l’environnement bâti comme une des cibles d’action importantes pour contrer les problèmes liés au poids dans nos sociétés et recommandent de:

  • Favoriser le transport actif
  • Favoriser la densité et la mixité des modes d’occupation du sol
  • Améliorer l’accès aux installations et infrastructures sportives
  • Accroître l’offre alimentaire de qualité dans les quartiers moins bien desservis.

Institut national de la santé publique du Québec:

L’Institut national de santé publique du Québec vise à être le centre d’expertise et de référence en matière de santé publique au Québec. Son objectif est de faire progresser les connaissances et de proposer des stratégies et des actions intersectorielles susceptibles d’améliorer l’état de santé et de bien être de la population. »

Pour consulter le document…

Pour visiter le blogue « Politiques publiques et santé » de l’Institut national de santé publique sur ce sujet…

Pour visiter le site internet de l’Institut national de la santé publique du Québec…

(Source: Nicolas Marier)

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *