Source :
Isabelle Huiban, chef des relations de presse | Centre Canadien d’Architecture
Photo :
Extrait de la page couverture du numéro 04 Mars/Avril 2016 du magazine "The Funambulist"

Lancement du quatrième numéro du magazine « The Funambulist » | L’environnement carcéral 🗓

Annonce :

« Dimanche 6 mars 2016, 15 h
Libraire du CCA
Entrée libre. Présenté en anglais.

Pour le lancement du 4e numéro de The Funambulist, le CCA invite Léopold Lambert, le fondateur et rédacteur en chef du magazine, ainsi que Nasrin Himada, collaboratrice pour cette édition spéciale consacrée à l’environnement carcéral. Tout au long de ses différentes sections (comprenant des articles, des entretiens , des photographies et des projets réalisés par des étudiants en architecture), la revue aborde plusieurs exemples d’architecture carcérale : centres pénitentiaires pour prisonniers politiques en Irlande-du-Nord dans les années 1970 (Fiona McCann), les centres de détention pour migrants au Royaume-Uni (Tings Chak et Sarah Turnbull), les pensionnats pour autochtones au Canada (Desirée Valadares), Guantánamo Bay (A. Naomi Paik), les conservation camps en Californie (Sabrina Puddu) et plus encore.

The Funambulist est une revue bimestrielle fondée en août 2015. Elle est associée à un blog du même nom et à un podcast, Archipelago. Les trois plateformes s’attachent à s’interroger sur les relations politiques entre l’environnement bâti et les corps. Les trois premiers numéros abordent respectivement les villes militarisées (septembre–octobre 2015), les géographies de banlieue (novembre–décembre 2015) et la politique du vêtement (janvier–février 2016). Des exemplaires des quatre numéros seront en vente avant et après le lancement.

Léopold Lambert est architecte basé à Paris et auteur de plusieurs livres dont Weaponized Architecture: The Impossibility of Innocence (dpr-barcelona, 2012), ainsi que Topie Impitoyable: The Corporeal Politics of the Cloth, the Wall, and the Street (punctum books, 2016) et La politique du bulldozer : La ruine palestinienne comme projet israélien (B2, à venir en 2016).

Nasrin Himada est écrivaine et commissaire, basée à Montréal. Ses sujets de recherche sont pluridisciplinaires et portent sur l’histoire du cinéma, de l’art et de l’activisme palestiniens, ainsi que sur les façons dont l’infrastructure carcérale et les opérations de surveillance de la police contribuent à la militarisation de l’espace urbain. Nasrin Himada est l’ancienne co-rédactrice de la revue Scapegoat: Architecture/Landscape/Political Economy. »

Pour consulter la page couverture du prochain numéro du magazine « The Funambilist »…

Pour visiter le site internet du Centre Canadien d’Architecture…

Planifié E1_Architecture E1_Design intérieur E2_Lancements E2_Tables rondes E3_Humanitaire + Social Événements
Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *