Lancement – CEUM – "Briser le mythe des plantes grimpantes sur les bâtiments"

« Verdir les murs de la ville avec des plantes grimpantes

Le Centre d’écologie urbaine de Montréal (CEUM) lance Les plantes grimpantes : une solution rafraîchissante, un guide de sensibilisation pour réussir des façades végétales à peu de frais. « Le CEUM a décidé de promouvoir les plantes grimpantes parce qu’il s’agit du moyen le plus accessible et le moins coûteux de verdir une surface verticale », souligne Owen Rose, président du CEUM.

Des façades végétales aux propriétés uniques

En expliquant leurs avantages, Anne-Marie Bernier, l’auteure du guide sur les plantes grimpantes, résume : « Les façades végétales présentent des qualités uniques qu’aucun autre matériau ne possède : isoler de la chaleur et du froid par l’extérieur, rafraîchir en été (par évapotranspiration et par ombrage), isoler des bruits extérieurs, retenir et ralentir l’eau de ruissellement, capter le dioxyde de carbone et produire de l’oxygène, fixer les poussières et filtrer les substances polluantes, et, les façades végétales créent un habitat pour les oiseaux et la faune urbaine, sont agréables à l’œil et aussi apaisantes. »

Entretien simple

Superbement illustré, le guide lancé par le CEUM propose un mode d’emploi pour la plantation et l’entretien avec une section de fiches descriptives sur dix-huit variétés de plantes grimpantes. L’essentiel de l’entretien se résume en ces quelques opérations relativement simples :

  • Aider la préhension des plantes sur leur support en les guidant et en les attachant si nécessaire ;
  • Couper les pousses qui partent dans la mauvaise direction et qui risqueraient de s’accrocher aux gouttières, aux câbles électriques, aux fenêtres et aux avant-toits ;
  • Éclaircir la plante par une taille sélective si elle devient trop dense et si ses tiges sont trop emmêlées ;
  • Couper les boucles moins esthétiques qui se forment vers l’extérieur et qui peuvent surcharger le support ;
  • Débarrasser les gouttières, les fenêtres, les câbles électriques et les avant-toits des tiges rampantes et des débris végétaux.

Des conseils utiles

Le guide sur les plantes grimpantes publié par le CEUM expose plusieurs inquiétudes et mythes qui peuvent subsister et freiner l’adoption des plantes grimpantes en milieu urbain. Certaines de ces craintes, comme l’humidité sur les murs, ne sont pas fondées, et pour d’autres le guide offre des conseils utiles qui permettent de surmonter les contraintes potentielles. »

Pour télécharger gratuitement la publication…

(Source: Pascoal Gomes, Conseiller, Communications et relations avec les médias, Centre d’écologie urbaine de Montréal)

Commentaires

Geneviève Grégoire

Bonjour, comment peut-on avoir accès au guide sur les plantes grimpantes? L’hyperlien pour télécharger le document ne fonctionne pas.

Je vous remercie à l’avance de votre attention et de votre réponse…

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *