Lancement – 11e Festival international de jardins de Métis – "Les jardins du Paradis et Berlin, ville invitée"

« 11e Festival international de jardins de Métis
Les jardins du Paradis et Berlin, ville invitée

Le 19 mai 2010Le Festival international de jardins démarre sa deuxième décennie avec une programmation riche en jardins inédits et en événements. Pour sa 11e édition, le Festival   présentera un nombre record de 21 jardins réalisés sur le site même du festival, en plus de jardins extra-muros créés pour Toronto, Montréal et Calgary. Le thème du Festival 2010 est « Le Paradis » et Berlin en est la ville invitée. La programmation comprend également la diffusion d’un documentaire, Il était deux fois un jardin, et le déroulement de manifestations culinaires, musicales, culturelles et artistiques tout au long de l’été.

Une ambitieuse programmation de jardins

Positionné parmi les festivals de jardins les plus importants au monde, le Festival international de jardins met en scène des jardins éphémères qui se situent à la croisée de l’architecture de paysage, du design de jardin, de l’architecture, du design et de l’art environnemental. L’événement aura lieu sur le site des Jardins de Métis, du 26 juin au 3 octobre 2010.

La 11e édition du Festival présentera 21 jardins éphémères conçus par 65 designers en provenance de l’Australie, du Canada, de la France, de l’Allemagne, de l’Italie, des Pays-Bas, des États-Unis et du Royaume-Uni. La programmation comprend trois nouveaux jardins sélectionnés par un jury à la suite d’un concours international, et quatre autres nouveaux jardins créés par des designers de Berlin invités à prendre part au Festival.

Les nouvelles formes du Paradis

Depuis la nuit des temps, les hommes ont projeté l’idée d’un paradis sur terre au travers du jardin, en imaginant toujours des lieux d’une grande beauté. Ces espaces, tout en éveillant nos sens, sont parvenus à nous extraire de notre univers quotidien pour nous faire vivre une expérience quasi sublime. À quoi ressemble le paradis aujourd’hui?

En s’appuyant sur les pratiques émergentes en architecture de paysage, les designers participants ont été invités à imaginer leur jardin du Paradis, en empruntant les chemins de l’histoire du jardin, de la philosophie, de la religion et de l’art pour donner forme, saveur et odeur à de multiples paysages paradisiaques…

Une participation record au concours international 2010

Le concours 2010 du Festival a attiré 276 propositions conçues par plus de 600 architectes, paysagistes, designers et artistes de 34 pays, un nombre record de participants depuis la création du Festival en 2000. Toutes les propositions soumises pour les concours de 2010 peuvent être vues sur le Catalogue des Concours Canadiens (www.ccc.umontreal.ca).

Le jury du concours était composé d’Angela Grauerholz, directrice du Centre de Design de l’UQAM, de Martin Leblanc, architecte chez Sid Lee Architecture, de Mélanie Mignault, architecte paysagiste chez NIPpaysage, de Lisa Rochon, auteur et critique d’architecture pour le Globe and Mail, de Bernard St-Denis, professeur agrégé à l’École d’architecture de paysage de l’Université de Montréal, d’Alexander Reford, directeur des Jardins de Métis et fondateur du Festival, et d’Emmanuelle Vieira, directrice artistique du Festival.

Les trois jardins sélectionnés par le jury sont audacieux, imaginatifs et provocateurs. Ils présentent le Paradis de manière radicalement différente. Ces trois projets sont :

  • Veil Garden de Studio Bryan Hanes (Bryan Hanes, Jose Menendez, Yadiel Rivera Diaz, Brenna Herpmann) architectes paysagistes, et DIGSAU (Jules Dingle, Jeff Goldstein, Mark Sanderson, Jamie Unkefer, Aaron Jezzi) architectes, tous établis à Philadelphie aux États-Unis. Veil Garden est une interprétation contemporaine du Jardin d’Eden mésopotamien au cœur duquel les 4 éléments (vent, feu, eau, terre) sont mis à l’honneur;
  • The Grass is Greener d’Habitation Landscape Architecture (David Vago, Simone Marsh and Nick Brown) architectes paysagistes basés à Sydney en Australie. Leur projet joue sur le désir de transgression et sur la puissance d’attraction du péché originel;
  • Tiny Taxonomy de Rosetta Sarah Elkin, une architecte paysagiste canadienne résidant à Amsterdam, aux Pays-Bas. Son jardin nous rappelle, avec humour et sens critique, l’importance des petits écosystèmes que nous foulons machinalement sur le sol de nos forêts et qui, portés à hauteur d’homme, deviennent de merveilleux jardins miniatures.

Berlin : Ville invitée du Festival 2010

Le Festival international de jardins a donné l’occasion à des concepteurs des quatre coins de la planète, de venir présenter leur travail à Métis. Il a aussi permis à des créateurs québécois et canadiens de réaliser des jardins à l’étranger. Le Festival international a déjà organisé trois éditions avec un pays invité : la France en 2001, le Royaume-Uni en 2002, et la Méditerranée (Italie, Maroc, Espagne) en 2003. Cette année, la directrice artistique du Festival a décidé de relancer le volet international en invitant non pas un pays, mais une ville – pour illustrer cette réalité où les villes sont devenues des centres culturels et créatifs qui se développent en dépit des frontières géographiques et des structures politiques.

Le choix d’inviter Berlin n’est pas anodin. Il s’agit en effet de l’une des villes européennes possédant la plus forte concentration d’architectes paysagistes, mais aussi de designers et d’artistes émergents, toutes disciplines confondues. Quatre équipes formées des meilleurs architectes paysagistes de Berlin ont été invitées à participer à cette édition spéciale du Festival. Elles ont répondu avec talent et générosité en proposant des jardins qui illustrent à merveille les nombreuses facettes du Paradis – et même de l’Enfer. Des fils barbelés aux livres, des échelles haut perchées aux promenades aériennes dans une sculpture de bois, ces quatre jardins questionnent le sens de la vie et le rôle à jouer des paysages dans notre quotidien. Les quatre jardins réalisés par les équipes invitées de Berlin sont :

  • Violence of the Garden (Land use observatory) de Topotek 1 (Martin Rein-Cano, Lorenz Dexler, Frans Gillberg), architectes paysagistes;
  • Jardin de la connaissance de l’architecte paysagiste Thilo Folkerts de 100landschaftsarchitektur, et de l’artiste canadien en résidence à Berlin, Rodney Latourelle;
  • Tree Stands des architectes paysagistes Gero Heck et Marianne Mommsen de relais Landschaftsarchitekten;
  • Ces jours-ci, je suis bien fier de mon petit paradis de l’atelier le balto (Véronique Faucheur, Marc Pouzol, Marc Vatinel) et de l’artiste Kai Schiemenz qui rejoint l’équipe pour proposer une nouvelle version du jardin Bois de biais, exposé dans le cadre du Festival depuis 2006.

Quatorze jardins retravaillés pour l’édition 2010

Poursuivant une tradition établie au cours de la dernière décennie, le Festival a invité quatorze équipes à montrer leur jardin, présenté l’année auparavant, sous une forme retravaillée et en y incorporant le thème du Paradis. Les quatorze jardins qui reviennent sous un autre angle sont :

  • Forest.Square.Sky de Suresh Perera (Montréal);
  • Seedling de Mateo Pinto, Carolina Cisneros et Victoria Marshall (New York City);
  • Dymaxion Sleep de Jane Hutton et Adrian Blackwell (Toronto), gagnant d’une médaille d’or, catégorie Architecture de paysage, au Design Exchange Award 2009;
  • HAHA! de spmb (Eduardo Aquino, Karen Shanski, Ralf Glor et Matt Baker de Winnipeg) et Martin Gagnon (Montréal);
  • Every garden needs a shed and a lawn! de Deborah Nagan (Royaume-Uni);
  • Réflexions colorées de Hal Ingberg (Montréal);
  • Bascule de Cédule 40 (Julien Boily, Sonia Boudreau, Étienne Boulanger et Noémie Payant-Hébert du Saguenay);
  • Fractal Garden de Legge Lewis Legge (Andrea Legge, Deborah Lewis et Murray Legge de New York et Austin, Texas);
  • Round Up – d’après Monet de Legge Lewis Legge;
  • Pomme de Parterre d’Angela Iarocci, Claire Ironside et David Ross (Toronto et Montréal);
  • Réflexions suspendues de Francesca Moretti, Federico Brancalion, Rodolfo Roncella et Mirando Di Prinzio (Italie);
  • Le Bon Arbre au Bon Endroit de NIPpaysage(Mathieu Casavant, France Cormier, Josée Labelle, Michel Langevin et Mélanie Mignault de Montréal);
  • Oursins de NIPpaysage;
  • Jardin de bâtons bleus de Claude Cormier (Montréal), une installation permanente située à proximité de la Villa Estevan.

Les jardins extra-muros 2010

Métis-sur-Montréal
Le Festival présente également trois jardins extra-muros dans le cadre de l’édition 2010. Notre événement annuel Métis-sur-Montréal mettra en vedette un nouveau jardin par l’architecte Philippe Nolet qui sera présenté sur la Place de la Dauversière avoisinant le Musée du Château Ramezay, du 27 mai au 10 octobre. Broderie buchée est inspiré de la tradition française des parterres ornés, mais au lieu d’utiliser le buis, les formes curvilignes du parterre seront fabriquées à partir de rondins de bois récupérés des coupes effectuées aux Jardins de Métis et aux abords du Parc de la Rivière Mitis.À Montréal, cette création sera vue par des milliers de visiteurs parcourant le Vieux-Montréal en été, et elle servira peut-être de sièges temporaires pour les voyageurs fatigués.

Métis-sur-Calgary
Sur invitation de la Ville de Calgary, le Festival international de jardins présente Passe-moi un sapin Rita de Rita, le duo de designers montréalais Stéphane Halmaï-Voisard et Karine Corbeil. Ce projet sera l’un des six jardins contemporains à prendre place à l’Olympic Plaza de Calgary de mai à octobre dans le cadre d’un événement spécial intitulé « Landscapes of Celebration » (Paysages de célébration)en commémoration du centième anniversaire du département des parcs Calgary. Le jardin de Rita mettra en scène une cinquantaine d’arbres verts que le public sera invité à planter pour recréer son paysage imaginaire. Ce jardin, très populaire lors de l’édition 2008 du Festival, avait déjà voyagé au Canada Blooms de Toronto en 2009. La ville de Calgary proposera également d’autres jardins réalisés par des concepteurs du Festival : Pete et Alissa North, Eduardo Aquino et son équipe de spmb (Karen Shanski, Ralf Glor et Matt Baker) et une nouvelle installation sonore par Doug Moffatt et Steve Bates.

Métis-sur-Toronto

Le Festival était présent au Canada Blooms de Toronto du 17 au 21 mars avec une nouvelle mise en espace du jardin Oursins de NIPpaysage, l’œuvre la plus photographiée du salon! Oursins a d’abord été exposé sur la Place de la Dauversière dans le Vieux-Montréal l’été dernier. Le jardin sera installé sur le site du Festival dans le cadre de l’édition 2010.

Concours d’affiches

Parmi les nouveautés du Festival, on trouve le premier concours international lancé pour la conception de l’affiche et de l’identité visuelle du Festival. Ouvert aux affichistes, aux illustrateurs, aux graphistes et aux photographes du Québec et de l’étranger, le concours a attiré 47 créateurs en provenance principalement du Canada et de l’Europe.

Les quatre membres du jury pour ce premier concours d’affiches du Festival étaient :

Mario Mercier, directeur de création et fondateur de l’agence orangetango;
Sylvain Allard, directeur du programme de Design graphique, École de design UQAM;
Alexander Reford, directeur des Jardins de Métis et fondateur du Festival international de jardins;
Emmanuelle Vieira, directrice artistique du Festival international de jardins.

Le gagnant est le graphiste Patrice Bourgeault, de l’agence Royale Deluxe de Montréal. Il a proposé une affiche dans laquelle une fleur de papier blanc au cœur coloré rappelle que le jardin est une création humaine qui cherche à recréer ce que la nature a de plus beau et de plus « paradisiaque»… L’affiche sera bien en vue un peu partout au Québec vers la mi-juin. »

Pour plus d’information…

(Source: Jardins de Métis)

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *