Jardins de Métis

Source :
Jardins de Métis et v2com-newswire.com
Photo :
GRAVITY FIELD de TERRAIN WORK [Theodore Hoerr, Rebecca Shen, Kelly Watters], New York, États-Unis | Crédit photo : Martin Bond

La 23e édition du Festival international de jardins est en cours sous le thème « ADAPTATION » 🗓

Extrait du communiqué de presse des Jardins de Métis :

« Grand-Métis, Canada, 12-07-2022 – Les cinq nouveaux jardins du Festival international de jardins, présenté aux Jardins de Métis du jusqu’au 2 octobre 2022, sont inspirés du thème « Adaptation », une réalité à laquelle nous faisons face, particulièrement depuis les deux dernières années. Pour vivre et survivre, l’humain, tout comme la nature, doivent faire preuve d’adaptation et de résilience. Douze concepteurs en provenance du Québec, de la France et des États-Unis convient les visiteurs à venir réfléchir à ce défi qui nous est lancé au quotidien.

C’est ainsi que des forteresses de bois ont été construites autour de quelques arbres pour les protéger des assauts des humains (Forteresses de Maison029 : Eadeh Attarzadeh, urbaniste et designer urbain et Lorenzo Saroli Palumbo, architecte de Montréal); que des anneaux de faïence changeront de couleur, comme le fait le lichen, pour s’adapter aux conditions dans lesquelles ils sont déposés (Lichen de Marie-Pier Gauthier-Manes, designer de l’environnement de Montréal et Chloé Isaac, céramiste, et Victor Roussel, artiste 3D de Paris); que des tournesols plantés la tête en bas, depuis un plafond de sphères, se retourneront vers le ciel pour pousser comme il se doit vers le ciel (Gravity Field de Terrain Work : Theodore Hoerr, architecte paysagiste, Kelly Watters, paysagiste et Rebecca Shen, designer de New York); que huit collines végétales s’élèveront pour révéler ce qui grouille sous nos pieds (Les huit collines de ONOMIAU : Noël Picaper, architecte de Paris); que des tasseaux de bois finement taillés s’assemblent au cœur d’une intrigante structure pour questionner, celles et ceux qui la traverseront, sur l’usage de la forêt et de l’espace, sur la cohabitation possible entre les ressources du territoire et l’humain (Forêt finie, espace infini? d’Antonin Boulanger-Cartier, Pierre-Olivier Demeule, Melaine Niget, stagiaires en architecture de Québec).

 En complément des 27 jardins contemporains présentés aux Jardins de Métis, une installation satellite, constituée de 156 bouteilles de verre recyclées disposées en éventail devant le Centre d’art de Kamouraska, capte le vent du large et émet des mélodies rappelant les cornes de brume : Mer du vent d’Emmanuelle Loslier et Camille Zaroubi, architectes paysagistes et musiciens de Montréal. Leur installation, Miroirs acoustiques, créée en 2021, est à nouveau présentée sur le site du Festival international de jardins. »

Pour plus d’information à propos des cinq nouveaux jardins…

Pour visiter le site internet du Festival international de jardins…


Pour visiter le site internet des Jardins de Métis…

de à
Planifié ical Google outlook E1_Architecture E1_Architecture de paysage E1_Design industriel E1_Design urbain E2_Festivals E3_Art public E3_Conservation + Patrimoine E3_Développement durable E3_Humanitaire + Social Événements
Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération