Journée des musées montréalais et Centre Canadien d'Architecture

« Le dernier dimanche de mai, les Montréalais célèbrent l’art, l’histoire et les sciences à l’occasion de la Journée des musées montréalais, tandis qu’une trentaine de musées ouvrent gratuitement leurs portes, desservis par six circuits d’autobus gratuits. Soyez de la fête lors de la prochaine édition le dimanche 31 mai 2009.

Une grande fête populaire

Chaque année, quelque 120 000 Montréalais et touristes se lancent à l’assaut des institutions muséales qui ouvrent gratuitement leurs portes. L’édition 2008 a établi un record de fréquentation avec 135 000 visites. Depuis la première édition en 1987, la Journée des musées montréalais a connu un succès croissant, ayant enregistré à ce jour plus de 1,5 million de visites.

Un programme diversifié

Les musées donnent accès gratuitement à leurs expositions permanentes et temporaires, et proposent des activités spéciales qui font la joie des petits et des grands. Activités en plein air, activités familiales, ateliers d’art et d’artisanat, concerts, dégustations, démonstrations, expériences scientifiques, films, jeux, rallyes, reconstitutions historiques, rencontres, spectacles et visites guidées font de cette journée un événement sans pareil.

Pour visiter le site Web de la Journée des musées montréalais…

Activités proposées par le CCA dans le cadres de la JOURNÉE DES MUSÉES MONTRÉALAIS:

Le CCA propose des visites de l’exposition La vitesse et ses limites, du jardin de sculptures et du bâtiment, un atelier pour les familles en collaboration avec le festival FI’ ART 2009 et initié par le Centre Georges Pompidou à Paris, des projections de films, ainsi qu’une présentation spéciale d’objets de la collection.

Atelier pour les familles : ’’Module Home’’ – Gratuit et ouvert au public de 12h00 à 18h00.

Dans le cadre de la Journée des musées montréalais et en partenariat avec le FI’ART 2009, Festival international d’art en famille, le CCA accueille Module Home, un dispositif d’animation conçu par la designer française Matali Crasset dans le cadre du projet Ma maison en 2050 organisé par le Centre Georges Pompidou à Paris. Module Home permet la mise en place d’un atelier éphémère où petits et grands imaginent leur futur au quotidien. A partir de quatre types d’affiches de couleur à découper, chacun fabrique et assemble les différents modules disponibles, véritable matière de base de cet atelier. Les participants constituent ainsi « une modulothèque » qui permettra de proposer des réponses concrètes à différents verbes d’action : manger, s’habiller, lire, jardiner, etc.

Le Fi’ART 2009 se déroulera en même temps dans quatre institutions de quatre pays. A savoir : The Whitney Museum of American Art (USA), Le Centre Canadien d’Architecture (Canada), l’association culturelle Modidi en collaboration avec la Galleria d’Arte Moderna di Udinen (Italie) et Le Centre Georges Pompidou (France).

Projection de films de la collection de l’ONF – Théâtre Paul-Desmarais, CCA.

Films en lien avec la nouvelle exposition ‘’ La vitesse et ses limites’’ à 11 h, 13 h, 15 h.

L’HOMME VITE  réalisé par Guy Borremans

La vitesse automobile conçue comme une expérience unique et selon la relation intime qui s’établit entre l’automobile et l’homme. Des voitures de course. Un chemin sinueux. Des courbes casse-cou. L’homme vite délivré des contraintes, de la pesanteur, ivre d’une liberté entière, semble en proie à une griserie profonde. Film impressionniste livrant une atmosphère de l’époque de son tournage (1962). Film sans paroles.

1963, 09 min 02 s – Prix et mentions : médaille d’argent – Festival international du film sportif

L’HOMME TROP PRESSÉ PREND SON THÉ À LA FOURCHETTE de la réalisatrice Sylvie Groulx.
Esclave de la vitesse absolue, l’homme pressé «zappe» sa vie. Le temps serait-il devenu fou? À l’utopie de la civilisation des loisirs semble avoir succédé le temps de la performance et du tout-communication. De nos jours, la technologie s’emballe, le temps s’accélère et paradoxalement, l’homme contemporain n’a jamais été aussi coupé de lui-même. Mais au-delà du constat alarmiste, la réconciliation avec soi et un temps plus personnel reste néanmoins envisageable. Documentaire et fiction, le film s’attache au parcours de plusieurs individus pris dans la tourmente du monde moderne, alors qu’une femme en burnout nous tend le miroir de sa détresse et se réapproprie sa vie. Avec gravité et humour, Sylvie Groulx décrit l’absurdité d’une société résolument vouée au culte de la vitesse à tout prix. Elle s’interroge sur le sens du temps et en appelle à une forme de réhumanisation en nous invitant à une meilleure présence à soi et au monde.

2003, 83 min 45 s »

Communiqué de presse – Exposition « La vitesse et ses limites »…

Pour plus d’information sur les activités du CCA pour la Journée des musées montréalais…

(Source: Nicolas Marier et Isabelle Huiban, Chef, Relations de presse, Centre Canadien d’Architecture)

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *