Source :
Patrice Senécal | Vice-président aux communications | Regroupement des étudiants en architecture | Faculté d'aménagement | Université de Montréal
Photo :
Courtoisie du RÉA
 

« Une installation temporaire pour dénoncer les coupures de 200 000$ annuellement à la Faculté de l’aménagement (U. de Mtl.) »

Communiqué de presse:

« COUPURES en architecture. -Automne 2014

À l’occasion de l’Halloween, le regroupement des étudiants en architecture (RÉA) de l’Université de Montréal souhaite manifester sa désapprobation envers les politiques d’austérités du gouvernement libéral de Philippe Couillard. Les coupures infligées aux établissements post-secondaires par l’actuel gouvernement remettent en question la qualité future de toute éducation supérieure au Québec. L’Université de Montréal est particulièrement touchée par ces coupures, devant composer avec 30 millions de dollars en moins par année.

Une installation temporaire suivant la thématique de la fête des morts et représentant une pierre tombale géante accueille maintenant toutes les personnes se rendant à la faculté de l’aménagement. On y souligne ici de manière ironique la mort prochaine de l’école d’architecture occasionnée par les coupures budgétaires totalisant environ 200 000 dollars par année pour la Faculté de l’aménagement.

Les étudiants en architecture dénoncent ces suppressions budgétaires et sont en moyens de pression depuis le 10 octobre dernier, date où a été tenue une assemblée générale extraordinaire. Ces suppressions budgétaires récurrentes mettent en péril l’accréditation de l’école d’architecture en s’attaquant directement à la qualité de l’enseignement qui y est offert.

Si les compressions persistent, l’école risque de ne plus répondre aux exigences minimales du Conseil canadien de certification en architecture (CCCA), qui édicte les normes canadiennes de formation en architecture. Ceci entraînerait inévitablement la fermeture de la seule institution d’enseignement en architecture de langue française à Montréal.

Le RÉA demande donc au ministre de l’éducation, Yves Bolduc, ainsi qu’au recteur de l’Université de Montréal, Guy Breton, de prendre les mesures nécessaires pour préserver le programme d’architecture ainsi que la qualité de son enseignement à long terme.

Le RÉA, au nom des étudiants en architecture de l’Université de Montréal »

Pour consulter le communiqué de presse original…

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *