INSTALLATION – Événement Common Ground – "vlan paysages présente La Lanterne"

Extrait du communiqué de presse:

« Montréal le 17 juillet 2012

Paysages éphémères pour l’architecture de paysage québécois

Dans le cadre de l’évènement Common Ground qui aura lieu aux Cambridge Galleries du 6 juillet au 30 septembre 2012, vlan paysages présente La lanterne. Issue d’une réfexion sur la capacité des infrastructures urbaines à générer des espaces publics, La lanterne donne du pouvoir à l’espace.

Situé à l’intersection de la production d’énergie, les composantes physiques du lieu, l’eau, l’électricité, l’ombre et la lumière le vent, le vélo et la marche, refètent le potentiel des infrastructures urbaines – dans ce cas-ci une petite centrale électrique dans un quartier résidentiel de la ville de Cambridge – pour générer des espaces publics. Alors que nous approchons ces structures à partir d’une perspective paysagère, nous pouvons explorer leur transformation, leur réutilisation et les réintégrer dans un nouveau cycle de régénération urbaine.

Réflexion contemporaine et la place des éléments

La lanterne borde un couloir de forte circulation automobile de transit, une piste cyclable dans un espace vert, la rivière Grand (qui divise le centre-ville de Cambridge) ainsi qu’une route secondaire à deux rues de Cambridge Galleries. L’installation proprement dite entoure la cour de la station électrique, évoquant ainsi une lanterne.

Des rubans réféchissants aux couleurs vives sont tissés à travers la clôture métallique pour former des mots – de 1,5 m de hauteur – qui réfèrent à la fois les aspects historiques et symboliques du site, d’une nature poétique. Le tissage qui permet de former les mots fait écho à l’époque où l’industrie textile fut l’un des moteurs économiques de l’ère industrielle. Un banc adjacent à l’espace propose un regard plus détaillé. Ces mots font référence à la rivière et à son potentiel hydroélectrique, essentiels au développement du secteur à l’époque, tout en évoquant aussi une transformation possible du lieu. Le travail de vlan est aussi représenté à l’intérieur de la galerie sous forme de deux grandes toiles qui, par un jeu de textile et de lumière forment aussi une sorte de lanterne. »

Pour lire la suite du communiqué de presse…

Pour visiter le site internet de vlan paysages…

Pour visiter le site internet de Common Ground…

(Source: Pascal Beauchesne, relations médias)

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *