IMAGE DU MOIS – Juin 2013 – "Agrandissement du campus de Rouyn-Noranda de l'UQAT par BGLA Architecture et Design Urbain, CCM2 architectes et TRAME Architecture + Paysage"

« Agrandissement du campus de Rouyn-Noranda de l’UQAT

CONTEXTE DU PROJET

Les forêts, les lacs et les caps rocheux composent les paysages naturels de l’Abitibi-Témiscamingue et de ses villes et villages. À Rouyn-Noranda, les nombreux caps rocheux, comme celui du cap d’Ours juste au nord de l’Université, les lacs Osisko et Kiwanis, ainsi que les grands espaces naturels qui délimitent ses nombreux quartiers, témoignent au quotidien de l’importance et de l’influence des ressources premières dans l’histoire de la ville et de la région.

C’est dans ce contexte qu’est implantée l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue. Il s’agit de l’une des Universités les plus modernes au Québec. Elle offre des formations uniques, attirant des milliers d’étudiants venus de partout dans le monde. La diversité des formations et la forte réputation du Campus, autant au niveau de l’enseignement que des recherches, ont amené une hausse considérable de la clientèle au cours des dernières années. Le projet d’agrandissement est né dans l’optique d’offrir de nouveaux laboratoires et espaces d’expérimentation plus performants, afin d’être à la fine pointe de la technologie.

En vue de répondre aux besoins et au développement de la recherche universitaire, l’UQAT a mandaté le consortium afin d’en réaliser l’agrandissement de 5750 m². Le programme incluait une trentaine de laboratoires, des bureaux pour professeurs et chercheurs, l’ajout de nouvelles classes et locaux d’animation de la vie étudiante. La volonté du client était de réaliser la totalité de l’agrandissement en bois. Cependant l’ampleur du projet ne permettait pas de rencontrer la réglementation en vigueur, compte-tenu de l’espace et du budget disponible pour la réalisation du projet. Cette contrainte a mené l’équipe, en accord avec le client, à scinder le programme dans deux volumes distincts, dont un maximiserait le potentiel d’utilisation du bois.

VOLUMÉTRIE ET QUALITÉS SPATIALES

C’est suite au choix de concevoir le volume des bureaux tout en bois et de le distinguer d’un deuxième volume pour les laboratoires, que le développement du concept nous a mené à l’idée de définir un projet qui s’inspire de l’histoire de l’Abitibi et des deux ressources premières qui ont fait naître la région, soit les forêts et les mines.

L’agrandissement se divise donc en deux volumes distincts, le premier faisant référence à la géologie avec ses formes anguleuses, sa structure de béton et d’acier, et son parement métallique gris; le second, entièrement en bois réfère à la forêt.  Ce dernier tire parti des caractéristiques du matériau ainsi que des qualités et ambiances de la forêt :

La structure de bois omniprésente, expressive et répétitive, se déploie sur trois étages et s’inspire des espaces boisés de grands arbres ;

Les surfaces intérieures en parement de bois génèrent dans les espaces communs et les circulations principales, une atmosphère feutrée et chaleureuse ;

La paroi vitrée « sérigraphiée », évoque les rayons de soleil qui traversent le feuillage des arbres et imprègnent de lumière les sous-bois ;

Un déambulatoire qui relie le Cégep à l’université traverse le volume de bois. La structure y rappelle les ouvrages remarquables des premiers ponts ou passerelles de bois et contribue à démontrer le potentiel architectural du bois et le savoir-faire québécois ;

À l’intérieur, un volume de bois englobe les étages de bureaux. Détaché du rez-de-chaussée et accroché à la structure de bois, il définit le mur intérieur du déambulatoire, le plafond du café des étudiants et la façade est du volume des bureaux ;

Enfin, c’est à la rencontre de ses deux grands volumes que l’on retrouve un nouveau hall d’entrée de l’UQAT. Ce hall, en lien avec l’atrium existant et le nouveau café des étudiants, requalifie les relations entre les espaces intérieurs de l’université et sa grande place centrale, située au sud.

DÉVELOPPEMENT DURABLE

L’Université avait pour ambition de réaliser un agrandissement qui réponde aux préoccupations actuelles en matière d’environnement. Pour ce faire, les architectes ont intégré des principes de développement durable, tel que l’intégration de la géothermie, l’utilisation d’un mur capteur-solaire et d’une enveloppe performante. Le concept mettait aussi l’emphase sur l’utilisation de matériaux régionaux, la gestion efficace de l’eau, la maximisation des espaces verts, ainsi que la création de toitures vertes.

ÉQUIPE DE PROJET

Client: Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue
Architectes: BGLA Architecture et Design Urbain, Côté, Chabot, Morel, architectes et TRAME Architecture + Paysage
Ingénieur en structure: Stavibel inc.
Ingénieur en mécanique: Stavibel inc.
Ingénieur en électricité: Stavibel inc.
Ingénieur consultant (chauffage et géothermie): Bouthillette Parizeau et associés
Entrepreneur général: EBC inc.
Crédits photos: Stéphane Groleau »

Pour visiter le site internet de BGLA Architecture et Design Urbain…

Pour visiter le site internet de Côté, Chabot, Morel, architectes…

Pour visiter le site internet de TRAME Architecture + Paysage…

Pour visiter le site internet du photographe Stéphane Groleau…

Pour consulter les archives des « Images du mois »…

(Source: Martin Brière, architecte associé, BGLA Architecture et Design Urbain)

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *