DMA Architectes

Source :
Razia Laribi | DMA Architectes
Photo :
Maurice Desnoyers | Source : Marie Desnoyers
 

Hommage de la firme à son cofondateur Maurice Desnoyers

Hommage de Jozef Zorko, architecte et associé principal, au nom de toute la direction et le personnel de DMA Architectes :

« C’est avec une profonde tristesse que nous avons appris le décès de Monsieur Maurice Desnoyers survenu le lundi 12 décembre dernier à l’âge de 95 ans. Une figure prépondérante dans le monde architectural du Québec et l’un des fondateurs de Desnoyers Mercure Architectes, connue aujourd’hui sous l’emblème de DMA Architectes.

Grand serviteur de l’architecture au Québec, porteur d’une vision globale de l’architecture, de l’importance de son impact sur notre environnement et de notre patrimoine bâti, Maurice Desnoyers a mené l’essentiel de sa carrière dans cette passion qui l’animait. Partout où il est passé, il aura marqué par son professionnalisme exigeant, par sa passion et ses convictions tout au long de son parcours, les fondements de ses points de vue qui conduisaient le plus souvent vers des sentiers exceptionnels.

Diplômé de l’Université McGill à la fin de l’année 1954, Maurice Desnoyers demeura un passionné enflammé, un grand fervent et émotif du fait de son ardeur pour l’architecture, un concepteur enthousiaste qui a toujours participé et contribué de façon importante à la conservation de notre patrimoine architectural du Québec.

Il est cet homme d’exception à qui tout le personnel de DMA Architectes lui doit beaucoup. Il a été l’un de nos maîtres penseurs, qui possède à son actif, notamment avec l’architecte et urbaniste, Norbert Schoenauer, la réalisation de la nouvelle ville de Fermont, dans le nord du Québec. Il ne faut pas oublier non plus ses réalisations avec l’architecte Moshe Safdie, dont celle du musée de la Civilisation de Québec et le pavillon Jean-Noël Desmarais du Musée des beaux-arts de Montréal. Il a également et au fil des ans, laissé sa griffe sur plusieurs édifices institutionnels et résidentiels de notre pays.

La carrière de Maurice Desnoyers a été exceptionnellement longue et illustre ce qui a fait de lui un architecte « hors pair » par sa capacité à imprégner son travail d’un sens profond d’humanisme et d’engagement social. C’est à Saint-Hyacinthe qu’il a développé ses activités d’architecte. Il s’installa ensuite en 1964 à Montréal à cause de l’effervescence provoquée par la préexposition de l’Expo 67, déclenchant ainsi à son cabinet un développement remarqué en matière de patrimoine architectural. Maurice Desnoyers développe dans cette soif et cette frénésie de toujours apprendre le respect et la passion pour nos bâtiments existants.

Très vite, il réalise en collaboration avec Gagnon et Sheppard architectes, le projet des Jardins Prince-Arthur en 1973, la conservation ainsi que la réhabilitation de maisons victoriennes appartenant à l’Université McGill, qui leur vaut la médaille Massey en 1975. Cela constitue le premier d’une série d’exemples ayant comme double objectif de répondre principalement aux besoins actuels de Montréal tout en mettant en valeur son passé. Ainsi, la conversion des entrepôts des Religieuses hospitalières de Saint-Joseph en copropriétés, Les Cours Le Royer, la conversion de l’ancienne aluminerie de Shawinigan en centre d’art contemporain et le projet de conservation, restauration et modernisation de la Bibliothèque du Parlement à Ottawa, sont tous récipiendaires de prix reconnaissant la qualité du travail de conversion et de conservation du patrimoine.

Maurice Desnoyers a un rôle majeur dans le destin du Vieux-Montréal. On ne l’a pas nommé pour rien et affectueusement comme étant « le pionnier du Vieux-Montréal ». Sa vision d’architecte avait traduit son destin, mais l’architecture a également conditionné son destin et a inspiré plusieurs promoteurs et autres professionnels à exploiter le potentiel de nos bâtiments à caractère patrimonial se trouvant dans le Vieux-Montréal.

Lorsque nous pensons à Maurice Desnoyers, nous garderons toujours en mémoire que rien n’est plus beau qu’une architecture humaine, sensible, créative, attentive aux caractéristiques de chacun de nos territoires, à nos habitudes de vie et aux particularités de notre climat. L’OAQ lui décerne alors la médaille du Mérite en 2020 pour ainsi récompenser l’ensemble de sa carrière et sa contribution exceptionnelle à la profession.

La direction de DMA Architectes ainsi que tout son personnel saluent en Maurice Desnoyers, cet homme audacieux et entier pour qui nous perpétuerons cette passion pour l’architecture en prenant la responsabilité de continuer à toujours offrir l’excellence, en sa mémoire, car cela demeure non seulement le ciment de notre firme, mais le ferment de notre promesse qui tient très justement en un fil incassable.

Avec DMA Architectes, Maurice Desnoyers franchira fièrement la fin de cette année qu’il n’a pu finir jusqu’au bout pour, enfin, ne plus jamais nous quitter. Derrière chacun de ses projets demeureront ses empreintes qui nous rendent extrêmement fiers et qui demeureront à jamais faisant partie de l’ADN de l’identité de DMA Architectes. »


Pour visiter le site internet de DMA Architectes…

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération