FILM – CCA – "Série l'enseignement d'…Ordos"

« L’enseignement d’… Ordos
Le jeudi 8 novembre 2012, 19H
En anglais

Dans la ville d’Ordos, riche en ressources charbonnières et gazières, au nord de la Chine, il existe un nouveau quartier central doté de larges boulevards, d’édifices publics majestueux, de tours de bureaux et de grands ensembles résidentiels – mais dépourvu de gens. À ce jour, plus de 161 milliards de dollars ont été dépensés pour bâtir entièrement à neuf ce nouveau centre-ville sur l’aride steppe mongolienne, et les autorités chinoises espèrent y accueillir plus d’un million d’habitants. Le gouvernement a déclaré qu’à l’heure actuelle, 28 000 personnes résident dans ce nouveau secteur. Malgré l’absence de résidants, la propriété continue d’être une marchandise prisée à Ordos; les ventes de maison ont explosé, et les valeurs immobilières sont en plein essor. En Chine, les investisseurs continuent de miser sur des appartements vides, n’ayant pas d’autres possibilités de placer leur argent.

Pour aménager ce qui est devenu une ville fantôme moderne, le gouvernement a demandé aux architectes Herzog et de Meuron ainsi qu’à l’artiste Ai Weiwei de créer un secteur résidentiel luxueux dans le nouveau quartier appelé « Ordos 100 ». On a choisi 100 architectes de 27 pays pour participer à ce projet, demandant à chacun d’eux de dessiner une villa de 1 000 m2. Les 100 villas doivent s’intégrer à un plan directeur conçu par Ai Weiwei. Le 25 janvier 2008, les 100 architectes se sont rencontrés à Ordos pour une première visite des lieux. Réalisé par Ai Weiwei, le film Ordos 100 documente trois visites des lieux, période durant laquelle le plan directeur et le concept de chaque villa ont été achevés. À ce jour, le projet Ordos 100 n’est toujours pas construit.

Ai Weiwei a suivi des études à l’Académie du cinéma de Beijing (1978). Il collabore par la suite à la fondation du collectif d’artistes The Stars, qui rejette le réalisme socialiste et prône l’individualité et l’expérimentation artistique. Ai Weiwei se rend aux États-Unis dès 1981 et étudie ensuite à la Parsons School of Design auprès du peintre Sean Scully. De retour à Beijing en 1993, il participe à la création de la galerie China Art Archives and Warehouse en 1997 et s’intéresse à l’architecture. Il ouvre son propre atelier à Caochangdi en 1999, et en 2003, fonde l’agence d’architecture FAKE Design. Arrêté par les autorités chinoises en 2011, Ai est détenu pendant 81 jours sans chef d’accusation; cette arrestation soulève un tollé international qui force les autorités à libérer l’artiste. Celui-ci vit aujourd’hui à Beijing, sous haute surveillance policière. Ses œuvres, dont Sunflower Seeds créée pour la Tate Modern ainsi que la sculpture en tournée Circle of Animals: Zodiac Heads, ont rallié de nombreux partisans partout dans le monde.

SÉRIE  « L’ENSEIGNEMENT DE… »
La série s’inspire de « L’enseignement de Las Vegas » (1972), un ouvrage à grand retentissement dans lequel Robert Venturi, Denise Scott Brown et Steven Izemour analysent le symbolisme architectural et les artères commerçantes de Las Vegas afin de comprendre le phénomène de l’étalement urbain. Dans cet esprit, le CCA invite des  experts pour partager le fruit de leur analyse de l’impact des conditions particulières sur l’évolution des villes. »

Pour plus d’information…

(Source: Isabelle Huiban, Chef, Relations de presse, Centre Canadien d’Architecture)

(Crédit: Photographies tirée de Ordos 100, réalisé par Ai Weiwei, 2012.)

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *