EXPOSITION MULTIMÉDIA – Action Terroriste Socialement Acceptable (ATSA) – "Dormir dehors: deux installations des artistes Annie Roy et Pierre Allard"

Extrait de l’annonce:

« DORMIR DEHORS : DEUX INSTALLATIONS MULTIMÉDIAS DES ARTISTES ANNIE ROY ET PIERRE ALLARD (ATSA)

à voir dès le soir tombé…et  #ATSAdormirdehors

MONTRÉAL|PLACE ÉMILIE-GAMELIN
21 au 24 novembre 2013

Au cœur de la Place Émilie Gamelin, deux installations monumentales multimédias inédites concoctées par les artistes Annie Roy et Pierre Allard prendront vie le soir tombé.

La première installation fait référence aux « anti-stars de la rue » et à leurs rêves brisés. En écho à l’« anti-film » Sleep d’Andy Warhol – dont on souligne les 50 ans cette année -, une étoile de cinq mètres de diamètre constituée de matelas suspendus à un bras télescopique sera éclairée par un film projeté en continu, réalisé à partir d’un montage de segments montrant un itinérant dans sa nuit de sommeil.

« Le matelas, symbole de réconfort d’un foyer que le sans-abri n’a pas. L’étoile, l’espoir de s’en sortir qui s’amenuise avec le temps qui passe. Tout comme dans cette œuvre de Warhol, nous sommes confrontés à l’immobilisme pour ce qui est de régler le sort, complexe certes, de la personne itinérante. Nous avons choisi de faire référence à une œuvre d’une star de l’histoire de l’art et de la déconstruire en changeant le personnage du poète John Giorno dormant par un sans-abri et d’en faire une projection qui éclate sur les surfaces inégales des matelas. Cette installation est un pied de nez à la vedettisation d’une société qui préfère s’intéresser à des étoiles filantes plutôt qu’à des problèmes lourds comme les trous noirs dans lesquels sont aspirés les gens de la rue. » — Annie Roy et Pierre Allard (ATSA)

La deuxième installation s’ancre dans la réalité montréalaise d’une population contrainte de s’inscrire dans une logique de survie qui la vulnérabilise toujours un peu plus. Avec la complicité de l’œil averti de photographes complices, un diaporama d’images montrant des centaines de dormeurs itinérants anonymes, sera projeté sur un écran géant fixé à des containers. Les citoyens pourront alimenter ce diaporama sur les réseaux sociaux via #ATSAdormirdehors en respectant l’éthique encouragée par l’ATSA : ne pas reconnaître le dormeur ni son lieu de sommeil- faire la photo avec respect, sans flash. »

Pour continuer la lecture de l’annonce et pour plus d’information…

Pour consulter l’évènement Facebook…

(Source: ATSA)

(Crédit photo: Jean-François Lemire – Graphisme orangetango)

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *