EXPOSITION – MAQ – "Alain Laforest: Architecture de l'ombre"

Extrait du communiqué de presse:

« Alain Laforest: Architecture de l’ombre

Maison de l’architecture du Québec
Vitrine MAQ du lien piétonnier du Palais des congrès de Montréal
Du 15 juin au 15 novembre 2013

Poursuivant son travail de fond en exposition d’art photographique relié à des questionnements à propos du cadre bâti, la Maison de l’architecture du Québec est très heureuse de présenter, en grande primeur, le travail personnel récent du photographe d’architecture bien connu Alain Laforest avec Architecture de l’ombre. Une captation informée, sensible et poétique, et surtout… une découverte!

Réussir à mettre l’ombre en lumière

Parallèlement à sa foisonnante et longue carrière de photographe d’architecture, Alain Laforest poursuit, depuis 15 ans, une démarche artistique plus personnelle portant sur la censure de la perception, et dont les fruits furent exposés à Montréal, Bruxelles et Lyon, ainsi qu’à la Triennale de Milan. Voyant tantôt des Architectures improbables se matérialiser dans les reflets de voitures, ou tantôt les paysages renaître à hauteur des Regards de gazon, Alain Laforest a pour objectif de capter, puis de révéler, lorsqu’il part à l’assaut de la ville.

C’est dans cet axe que s’inscrit cette nouvelle recherche sur l’Architecture de l’ombre (ou les architectures de l’ombre…) qu’il présente ici en primeur, avec un choix de sept tirages originaux, édition unique grand format. Un subtil travail de révélateur du non-vu qui se nourrit d’une profonde culture urbaine et d’une compréhension visuelle du cadre bâti exceptionnelle, en y ajoutant pour le coup, sa sensibilité poétique et son instinct sûr de coureur d’asphalte. Ce sont des… architectures trouvées que nul ne remarque mais que son regard sait reconstruire par la seule prise de vue, sans aucune manipulation, quitte à convoquer, pour ce faire, toutes les techniques existantes, du sténopé au numérique. Puis par le travail patient, raffiné, sur le rendu de l’image captée, ses gris, ses infinies nuances, ses zones de flou et d’acuités. »

Pour lire la suite du communiqué de presse…

Pour visiter le site internet de la Maison de l’architecture du Québec (MAQ)…

(Source: MAQ)

(Photos: Couverture: Alain Laforest , Flat Iron Building, polyptique au sténopé. Ci-haut: Alain Laforest, Architecture de l’ombre, jet d’encre sur papier, 2013)

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *