Kollectif


EXCLUSIF | Un comité « design » pour le REM

Un texte de Marc-André Carignan

 

Depuis que le train électrique (REM) de la Caisse de dépôt a fait son appariation dans la sphère publique, plusieurs sujets de discussion ont retenu l’attention: le tracé, le montage financier, l’impact environnemental, les connections avec les autres réseaux de transport… Des discussions plus que légitimes.

La Caisse de dépôt a cependant été moins explicite sur son intérêt pour la qualité architecturale de son futur réseau électrique, tout comme son intégration au paysage et au patrimoine urbain. On peut penser aux gares, aux rails surélevés, aux tunnels piétonniers et aux passerelles aériennes qui chevaucheront le réseau routier. Certaines images ne sont guère rassurantes à ce sujet.

 

Source: CDPQ Infra

Source: CDPQ Infra

 

L’Ordres des architectes et Héritage Montréal avaient d’ailleurs suggéré, lors des audiences publiques du BAPE, «de mettre en place un comité multidisciplinaire d’experts afin de discuter de la qualité architecturale, […] à l’instar du comité mis sur pied pour la construction du nouveau pont Champlain».

Eh bien, Kollectif a appris que la Caisse de dépôt a retenu cette recommandation.

«Nous travaillons à mettre en place un comité multipartite pour discuter de la qualité architecturale, urbanistique et paysagère du projet de REM et pour proposer des moyens d’assurer une intégration architecturale optimale», confirme Jean-Vincent Lacroix, responsable des relations médias pour CDPQ Infra.

Au moment d’écrire ces lignes, on ne sait toujours pas les organisations qui ont été (ou seront) approchées pour ce comité.

Reste maintenant à voir quels pouvoirs aura ce comité sur l’évolution du projet, considérant que des firmes d’architecture planchent déjà sur ce dossier.

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *