Source :
Ordre des architectes du Québec (OAQ)
 

« Entrée en vigueur du nouveau Code de construction »

Extrait du communiqué de presse: 

« MONTRÉAL, le 29 avril 2015 /CNW Telbec/ – La Régie du bâtiment du Québec (RBQ) annonce la publication du Règlement modifiant le Code de construction, chapitre I, Bâtiment, dans la Gazette officielle du Québec du 29 avril 2015, pour une entrée en vigueur le 15 juin 2015.

Faits saillants
Le Code de construction du Québec actuellement en vigueur est basé sur l’édition 2005 du Code national du bâtiment (CNB). Afin d’adopter la dernière édition du CNB, publiée en 2010 par le Conseil national de recherches Canada, la Régie du bâtiment (RBQ) a introduit des modifications au CNB 2010 et de nouvelles dispositions pour répondre aux priorités et besoins du Québec. Parmi les plus importantes, notons:

  • Des dispositions permettant, à certaines conditions, la construction de bâtiments combustibles en ossature légère, en gros bois d’œuvre ou en construction massive en bois jusqu’à 6 étages pour les usages du groupe C (Habitations) ou du groupe D (Établissements d’affaires), ont été créées.
  • La notion d’établissement de soins groupe B division 3 a été introduite, alors que la division 2 du groupe B sera dorénavant connue sous le nom d’établissement de traitement. La nouvelle classification regroupera entre autres toutes les résidences privées pour aînés (RPA) soumises à la certification du ministère de la Santé et des Services sociaux. Les établissements de soins devront être protégés par gicleurs, sauf 2 exceptions.
  • Des dispositions concernant un nouvel usage, soit la clinique ambulatoire, ont été mises en place.
  • Les définitions de tentes et de structures gonflables ont été harmonisées avec celles du Code de sécurité. Certaines dispositions concernant ces installations ont également été précisées.
  • La protection de parois vitrées fixes au moyen de gicleurs sera permise, sous certaines conditions.
  • Les issues devront désormais être signalées à l’aide d’un pictogramme vert.
  • Une alimentation de secours devra être prévue pour les avertisseurs de fumée. Ceux-ci devront être installés dans toutes les chambres d’un logement.
  • Un réseau de communication phonique devra être installé dans tout bâtiment muni d’un système de détection et d’alarme incendie à double signal lorsque le nombre prévu d’occupants est supérieur à 1000 personnes.
  • Le degré de résistance au feu des murs coupe-feu devra désormais être assuré par de la maçonnerie ou du béton. Les murs propriétaires en gypse et colombage de métal introduits au CNB 2005 modifié pour le Québec (CNB 2005 mod. Québec) ne seront plus permis.
  • Le pourcentage d’apport d’éclairage naturel dans les logements a été révisé.
  • Les bâtiments usinés et les usines de béton devront désormais être certifiés.
  • Les exigences supplémentaires pour les RPA ont été harmonisées avec le Code de sécurité. »

Pour lire la suite du communiqué de presse…

Pour visiter le site internet…

Commentaires

André St-Martin

Où peut-on se procurer un « Code du bâtiment du Québec » (ou Code National du Bâtiment, adapté au Québec) complet avec abonnement automatique pour les mises-à-jour.

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *