Centre Canadien d’Architecture

Source :
Centre Canadien d’Architecture
 

En souvenir de Blanche Lemco van Ginkel (1923-2022), notes par Phyllis Lambert

De la part du CCA :

« Merveilleusement typique de Blanche, elle montre la maquette qu’elle a réalisée pour le célèbre toit de l’Unité d’habitation de Le Corbusier à Marseille et, délicieusement, timidement, elle rit. Blanche était une jeune et brillante architecte quand elle a conçu cette grande aire de jeux sculpturale sur le toit à la demande de Corbu, mais elle a toujours été si modeste. Comme s’il s’agissait d’une blague, le rire accompagnant une œuvre dont elle comprenait la valeur sociale, formelle et spatiale comme établissant les normes de l’avenir, faisait souvent référence à des sujets d’une grande gravité pour elle. J’ai rencontré Blanche et son mari Sandy à Montréal au début des années 1970, ils venaient de sauver le Vieux-Montréal, mais je ne l’ai appris que bien plus tard, et pas par eux. Après 1980, j’ai toujours séjourné dans leur maison lorsque je visitais Toronto, où Blanche conservait la maquette du toit de l’Unité sur le rebord de la cheminée. Elle était alors doyenne de la faculté d’architecture de l’université de Toronto. Nous plaisantions ensemble, faisions des promenades, allions voir l’opéra de R. Murray Shaeffer au bord d’un lac sauvage (mais, quand nous y sommes arrivés, c’était annulé à cause de la pluie). Blanche parlait rarement de son travail sur le design, mais plutôt de l’avancement de ce qui est maintenant l’école d’architecture la plus remarquable du Canada. Sa critique de la pratique urbaine est toujours d’actualité. La prochaine co-publication du CCA avec les Presses de l’Université Concordia, Blanche Lemco van Ginkel on Architectural Education, permettra d’aborder ces questions. Malheureusement, Blanche ne tiendra pas le livre dans ses mains. »


Pour visiter le site internet du Centre Canadien d’Architecture…

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération