ÉDITORIAL – Catalogue des concours canadiens (École d’architecture – U. de Mtl.) – "7 doigts de la main, 4 mousquetaires, une salle de spectacle et du cirque"

Extrait de l’éditorial:

« Concours: Centre de diffusion culturel / Edifice Guy-Gagnon

« 7 doigts de la main », 4 mousquetaires, une salle de spectacle et du cirque »
Par Jean-Pierre Chupin

Pour consulter la fiche du concours…

On accuse parfois le processus de mise en concours de retarder l’édification d’un projet. Dans le cas du Centre de diffusion culturel Guy-Gagnon, organisé dans l’arrondissement de Verdun à Montréal en 2011, les choses furent rondement menées : 4 équipes d’architectes parmi les plus en vues étaient au rendez-vous, le jury a parfaitement fonctionné, les critères ont été bien respectés, mais au vu des retards pris pour le déclenchement de la construction, on réalise que le problème ne vient pas du concours mais du manque de respect des engagements financiers au niveau municipal. Un petit cirque politique en retardant un autre.

Dans cette mise à jour du CCC, nous présentons un concours dont le lauréat devrait déjà être construit. Ce projet, important pour l’arrondissement de Verdun, mais au budget somme toute modeste, ne passera pas inaperçu dans l’histoire des concours au Québec, car il permet plusieurs comparaisons et ce n’est pas la moindre de ses vertus. Avant d’évoquer la rencontre au sommet entre 4 équipes de concepteurs qui se retrouvent pour la première fois rassemblées en finalistes dans le même contexte, soulignons quelques paradoxes. Ce concours permet en effet de mettre en évidence que certaines controverses sont plus souvent révélées que provoquées par la mise en concours. La situation est paradoxale puisque les 4 projets ont déjà fait le tour du monde après avoir fait l’objet d’une publication dans le numéro annuel publié en 2013 du magazine international Competitions dirigé par notre complice américain Stanley Collyer depuis Louisville. Imprimé en Chine, diffusé à plusieurs milliers d’exemplaires, les projets du concours pour l’Édifice Guy-Gagnon ont trôné dans le même volume qui a révélé les finalistes du grand concours international pour le Musée National des Beaux-Arts du Québec aux côtés de grands concours organisés à Taiwan, en Écosse, aux USA, en Allemagne, en Grande-Bretagne ou encore au Danemark. Autant dire que ces quatre projets ont déjà passablement voyagé, comme la célèbre troupe de cirque, « Les 7 doigts de la main », qui a longtemps utilisé ces espaces communautaires en bordure du Saint-Laurent avant de courir le monde. Il reste qu’à l’automne 2013, des associations d’usagers tentaient encore de mobiliser les acteurs municipaux, profitant des élections, pour que soient enfin investis les fonds réservés et dument destinés à l’École de crique de Verdun (ÉCV). »

Pour lire la suite de l’éditorial…

(Source: Jean-Pierre Chupin, Ph.D., Professeur titulaire, Chaire de recherche sur les concours et les pratiques contemporaines en architecture et Co-directeur scientifique du Laboratoire d’étude de l’architecture potentielle (L.E.A.P) à l’École d’architecture de l’Université de Montréal)

(Image: Concurrent – projet lauréat. Janet Rosenberg & Studio Inc./ Cibinel Architects Ltd./ Landmark Planning & Design Inc./ ARUP Canada Inc.)

 

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *