Cyberpresse.ca – ""Se passer des architectes est un non-sens", dit André Bourassa"

« Le Soleil

«Se passer des architectes, de nos jours, pour créer des petits projets résidentiels collectifs et des maisons unifamiliales isolées est un non-sens», s’impatiente le président de l’Ordre des architectes du Québec (OAQ), André Bourassa.

Ce dernier prenait la parole, récemment, lors de la cérémonie de lancement du livre Architecture et habitat collectif au Québec, tenue à l’École d’architecture de l’Université Laval.

Les sols, le zonage, l’efficacité énergétique, le bon emploi de l’eau, l’utilisation de matériaux sains et durables, la correspondance sûre aux besoins des acheteurs, la fragilité des écosystèmes, le respect des paysages naturels et urbains aussi bien que du patrimoine collectif, l’intégration des résidences à l’environnement tout en étant créatives et le renouvellement du design auquel les jeunes générations aspirent sont autant de raisons qui fondent, selon lui, l’intervention impérative des architectes.

Ainsi regrette-t-il que des maisons non contiguës – de la plus petite à la plus grande – puissent être conçues «sans qu’absolument, absolument aucune compétence ne soit requise». Étonnant, a-t-il laissé tomber, que cela puisse être encore dans une société aussi développée que la nôtre.

«Les enjeux sont aujourd’hui trop importants en termes environnementaux, économiques et sociaux pour que le résidentiel soit ainsi laissé pour compte. Dans certains pays européens, il n’y a pas un mètre carré à construire qui n’oblige pas l’implication d’un architecte», a-t-il dit. »

Pour lire la suite de l’article…

(Source: Cyberpresse.ca)

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *