Centre Canadien d'Architecture – Prochain atelier ''Actions''

« S’inspirant de la thématique de l’exposition Actions : comment s’approprier la ville présentée jusqu’au 19 avril, le Centre Canadien d’Architecture propose des ateliers consacrés à l’action citoyenne en milieu urbain et à son impact sur la société contemporaine. Ces derniers ont lieu les samedis à 14 h, en milieu extérieur ou à l’intérieur. Le prix d’entrée est de 10 dollars (gratuit pour les moins de 12 ans). Réservations requises :   (514) 939-7026  .

Le 21 février, un premier atelier intitulé Découvrir la ville souterraine non surveillée propose une visite guidée à travers le centre-ville de Montréal, dans les endroits où sont installées des caméras de surveillance. Un membre des Surveillance Camera Players, un groupe new-yorkais qui repère et répertorie les caméras de surveillance installées en milieu urbain, guide le groupe à travers le Montréal souterrain, indiquant les lieux où se trouvent des caméras de surveillance et discutant de la place qu’occupe la surveillance dans l’espace public, des frontières entre l’espace public et l’espace privé.
[Atelier présenté en anglais]

Le 7 mars, Explorer les microclimats urbains est le thème proposé par des membres du collectif montréalais SYN- atelier d’exploration urbaine. Ces derniers conduisent un groupe à travers les microclimats propices à l’occupation, au centre-ville de Montréal, et discutent de la façon dont le design urbain peut être adapté à l’hiver. En raison de facteurs propres à la construction urbaine, les microclimats offrent des variations de température surprenantes. Ainsi, la cour d’un bâtiment peut être plus chaude que la rue de plusieurs degrés, et une allée venteuse, plus froide de plusieurs degrés.
[Atelier présenté en français]

Confectionner des bombes de semences est l’activité proposée le 14 mars par l’artiste montréalaise Gina Badger qui expliquera comment fabriquer des bombes de semences, ces boules faites de compost, d’argile, d’eau et de graines que l’on peut lancer en ville pour créer des jardins. Cette artiste canadienne – qui s’est illustrée dans une installation de bombes de semences intitulée What kinds of questions do seeds ask? à la galerie Art Mûr en 2008 –, utilise des semences de plantes décoratives ou comestibles, et colorie les bombes afin d’identifier les graines qu’elles contiennent. L’atelier est présenté en collaboration avec DARE-DARE(*).
[Atelier présenté en français et anglais]

Le 4 avril, Amy Franceschini propose de Cartographier le Montréal rural en offrant une visite guidée du centre-ville rural. Cette artiste basée à San Francisco et cofondatrice d’Atlas (1995), l’un des premiers magazines en ligne, fait découvrir les activités et les zones « rurales » du Montréal «urbain », remettant ainsi en question la dichotomie entre ville et campagne. Madame Franceschini est également reconnue pour avoir fondé en 1998 Futurefarmers, un atelier expérimental dont les membres travaillent en collaboration sur les questions écologiques.
[Atelier présenté en anglais]

Le 11 avril, le planchiste et architecte-paysagiste Mathieu Robichaud invite les participants à la visite guidée pédestre d’un espace urbain de Montréal dans le cadre de l’atelier Découvrir les lieux propices à la pratique de la planche à roulettes; il analyse les possibilités de pratiquer la planche à roulettes dans les espaces urbains. Mathieu Robichaud, de la firme Bloom Paysage, se spécialise dans la conception de parcs destinés à la pratique de la planche à roulettes. Il compte parmi ses réalisations un « espace pour planchistes » de 400 m2 aménagé à Sainte-Catherine, une place pour planchistes à Rimouski et le complexe Taz à Montréal.
[Atelier présenté en français]

Glaner des plantes au mont Royal est le programme du 18 avril dans le cadre de l’activité proposée par Nance Klehm qui convie les participants à une séance de glanage et prépare du thé. Cette visite guidée pédestre permet de chercher, d’identifier et de ramasser des plantes comestibles qui poussent sur le mont Royal. Elle se termine autour d’un thé préparé à partir de la cueillette du jour. Le glanage consiste à ramasser des plantes sauvages qui poussent dans les zones urbaines ou rurales. Artiste et glaneuse vivant à Chicago, Madame Klehm se consacre aux questions d’écologie urbaine et de cycle d’énergie. Elle conduit depuis quinze ans des randonnées et des séances de glanage à Chicago.
[Atelier présenté en anglais] »

Pour plus d’information (communiqué de presse officiel)…

Pour plus d’information (affichette)…

Pour plus d’information sur le Centre Canadien d’Architecture…

(Source: Isabelle Huiban, Chef, Relations de presse, Centre Canadien d’Architecture)

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire