Conférences – DARE-DARE – "Pratiques du territoire: Occupation – dislocation – mutation IV"

« Conférenciers samedi 20 septembre, 14h, Square Cabot: Dominic Gagnon et Bart Woodstrup

Conférenciers dimanche, 21 septembre, 14h, Square Cabot: Matthew Biederman et Steve Bates

Personnes ressources: Matthew Biederman et Constanza Camelo

La conférence de Dominic Gagnon est coprésentée par le Centre des arts actuels Skol dans le cadre de la diffusion du projet Attachez vos ceintures pour la plus grande innovation automobile de l’année

Conjointement au projet DAREDx de Matthew Biederman présenté au square Cabot, DARE-DARE propose les 20 et 21 septembre la quatrième partie d’une série de conférences portant sur les relations hybrides entre l’art et l’espace public. Avec Pratiques du territoire: occupation – dislocation – mutation, DARE-DARE veut réunir les réflexions d’artistes et de théoriciens pour accompagner les expérimentations réalisées par les artistes de la programmation.

Lors de ces conférences, le centre d’artistes autogéré propose des approches multidisciplinaires pour repenser la conceptualisation et l’articulation de l’action dans l’espace comme territoire à occuper. Pour cette occasion, les conférenciers invités présenteront, entre autres, le résultat d’activités qui altèrent la notion d’action comme expérience dans des lieux particuliers: territoires sociaux, politiques et économiques.

Les quatre conférences envisagent la relation entre technologies, performativité et espace public depuis des perspectives multiples. D’un côté, les pratiques de Matthew Biederman et de Steve Bates questionnent cette relation à travers les ondes radio et leur possibilités comme espace public. D’un autre côté, Dominic Gagnon et Bart Woodstrup prennent en considération les hautes et les «basses» technologies soit pour créer des espaces de discussion et d’action, ou soit pour augmenter l’autonomisation des individus, par des performances et des interventions. »

Pour plus d’information…

(Source: Nicolas Marier)

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *