Concours (arts) – STM et RATP- "Oeuvre d'art dans le métro de Paris (station Saint-Lazare)"

« La Société de transport de Montréal (STM) est la plus importante société de transport en commun au Québec. Elle est responsable de la gestion et du fonctionnement du réseau de 68 stations de métro desservant Montréal, Laval et Longueuil, et du réseau d’autobus de toute l’île de Montréal.

Lors de la construction du réseau initial du métro, au moment de l’Exposition universelle de 1967, et par la suite lors des chantiers de prolongement du métro, les autorités montréalaises ont eu l’heureuse initiative d’intégrer des oeuvres dans la plupart des stations. Cette collection qui se déploie dans tout le réseau compte aujourd’hui une centaine d’oeuvres d’artistes québécois.

Au fil des années, l’implication de la STM dans le développement culturel s’est accrue et les collaborations avec des organismes culturels se sont multipliées. Citons notamment la Journée des musées montréalais, la Nuit Blanche, l’Opéra dans le métro et les Paysages éphémères. En 1997, elle a été partenaire de la Ville de Montréal dans le don d’une oeuvre d’art public par le métro de Lisbonne. En 2007, la STM a mis sur pied un comité conjoint avec la Ville de Montréal pour traiter des questions relatives à l’art public.

La Régie autonome des transports parisiens (RATP) est l’agence responsable de l’ensemble des activités du métro et du réseau d’autobus qui desservent Paris et sa banlieue. Le métro parisien a été construit au moment de l’Exposition universelle de 1900. Il compte 360 stations dont 20 ont des oeuvres d’art intégrées importantes. On retrouve également dans le métro parisien plus de 500 « marqueurs culturels » parmi lesquels de nombreuses plaques commémoratives. La RATP est partenaire de plusieurs grands événements culturels parisiens dont la Nuit Blanche et les Journées du patrimoine. Le métro parisien accueille également sur une base régulière des oeuvres artistiques éphémères. La RATP a développé des partenariats culturels avec plusieurs grandes villes et réalisé des échanges d’oeuvres d’art public avec Lisbonne, Mexico, Moscou et Chicago.

La STM et la RATP ont un long historique de coopération et d’échanges dans divers domaines touchant leurs activités. La contribution la plus visible de cette coopération est l’intégration à l’entrée de la station de métro Square-Victoria d’un entourage décoratif dans le style Art nouveau de l’architecte Hector Guimard. Une première partie de l’entourage a été installée en 1966 et la partie complémentaire est venue s’ajouter lors de l’aménagement du Quartier international en 2003. C’est le seul exemplaire original d’un entourage de Guimard hors de Paris.

2. LE CONTEXTE ADMINISTRATIF

Le 3 septembre 2003, la RATP signait une entente avec la STM par laquelle elle lui remettait « l’entourage Guimard ». Le 3 février 2010, le conseil d’administration de la STM autorisait les démarches du processus en vue de remettre à la RATP une oeuvre d’art public. Le 18 mars 2010, la STM et la RATP convenaient du choix de la station de métro Saint-Lazare et des conditions de réalisation du projet. La STM a décidé de procéder par concours pour le choix de l’oeuvre d’art. Elle s’associe à la Direction du développement culturel de la Ville de Montréal qui, par son Bureau d’art public, assistera la STM dans l’organisation du concours et le suivi de la réalisation de l’oeuvre. La STM agit comme maître d’oeuvre pour la commande et la fabrication de l’oeuvre d’art et elle en assume entièrement le financement. Les finalistes et le gagnant signeront un contrat avec la STM. La RATP, en sa qualité de propriétaire de la station de métro, agira comme maître d’oeuvre pour la mise en oeuvre, l’exécution, la surveillance et la coordination de tous les travaux relatifs à l’installation de l’oeuvre d’art.

3. LE CONCOURS D’ART PUBLIC

3.1 ENJEUX DU CONCOURS

L’année 2011 marquera le 150e anniversaire du transport collectif à Montréal. Plusieurs activités spéciales sont prévues. La STM veut profiter de cet anniversaire pour poser un geste significatif qui témoigne de son engagement culturel et de sa coopération internationale. L’année 2011 marquera également le 50e anniversaire de la Délégation générale du Québec à Paris. La conjonction de ces deux événements a motivé la décision d’aller de l’avant avec le projet de remise d’une oeuvre d’art public d’un artiste montréalais en réponse au don de la RATP.

3.2 PROGRAMME DE L’OEUVRE

L’emplacement identifié pour l’oeuvre d’art est situé sous la place Saint-Augustin et le boulevard Haussmann. Il s’agit du tympan de la voûte de la station, sur la mezzanine de la ligne 9, au bout du corridor en correspondance avec la ligne 14. L’oeuvre d’art pourra occuper tout le tympan, en une seule composition ou fragmentée en plusieurs parties. Elle pourra déborder sur les murs latéraux. Les composantes peuvent être fixées sur la structure du mur ou encastrées dans un boîtier. La lumière jouera un rôle important. Les finalistes pourront utiliser la lumière comme matériau dans la composition de l’oeuvre et/ou formuler des intentions quant à l’effet recherché pour la mise en valeur de l’oeuvre. Le thème choisi par la STM et qui reçoit la faveur de la RATP est la langue française, le trait le plus distinctif unissant Montréal et Paris. Ce thème se prête à une variété d’approches conceptuelles, exprimées de manière à offrir une expérience visuelle riche et diversifiée. »

La date de tombée de tombée pour le dépôt des candidatures est le 27 mai 2010 à midi (heure de Montréal).

Pour plus d’information sur le concours…

Pour visiter le site internet de la STM…

Pour visiter le site internet de la RATP…

(Source: Francyne Lord, Commissaire à l’art public, Bureau d’art public, Direction du développement culturel, Service du développement culturel, de la qualité du milieu de vie et de la diversité ethnoculturelle, Ville de Montréal)

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *