Colloque – UQAM – "La sauvegarde de l’architecture moderne. Défis de la patrimonialisation et mobilisation des savoirs au Québec et au Canada"

« Du 14 au 17 octobre 2010

Colloque « La sauvegarde de l’architecture moderne »

Montréal, le 9 mars 2010 – L’Institut du patrimoine et l’École de design de l’Université du Québec à Montréal, en collaboration avec le Forum canadien de recherche publique sur le patrimoine organisent le colloque « La sauvegarde de l’architecture moderne. Défis de la patrimonialisation et mobilisation des savoirs au Québec et au Canada » du 14 au 17 octobre 2010 (lieu à déterminer). Une initiative de la professeure France Vanlaethem, directrice des études supérieures en architecture moderne et patrimoine de l’École de design de l’UQAM, cette rencontre s’inscrit dans la foulée des activités organisées par le diplôme d’études supérieures spécialisées en architecture moderne et patrimoine, l’Institut et le Forum, dont les visites d’Habitat 67, tenues à l’occasion du classement à titre de monument historique d’Habitat 67 dans le cadre de la Loi des biens culturels du Québec, le 27 mars 2009, visites ayant connu un vif succès.

Colloque

S’adressant aux architectes, ingénieurs, urbanistes, architectes du paysage, designers, professionnels de la conservation, artistes en arts visuels, archivistes, muséologues, historiens de l’art, de l’architecture et de la culture, sociologues, anthropologues, professeurs, étudiants, propriétaires, gestionnaires et promoteurs immobiliers, ce colloque vise à faire le point sur la sauvegarde du patrimoine bâti moderne au Québec et au Canada. Il s’agit de l’héritage formé par les bâtiments et les ensembles architecturaux et urbains novateurs construits au XXe siècle qui, ici comme ailleurs, se démarque par son abondance, sa non-familiarité, sa fragilité et son obsolescence. Alors que le patrimoine moderne bénéficie de plus en plus de la protection des autorités et que se multiplient les chantiers de rénovation et de réhabilitation, voire de restauration, sa connaissance reste somme toute limitée, tout comme sa reconnaissance par un large public. La patrimonialisation d’un bâti issu des valeurs de nouveauté et d’universalité de la modernité ne se fait pas sans difficultés, vu son association généralement négative aux traditions et à la préservation de l’héritage collectif.

Le colloque propose d’approfondir la réflexion sur les problèmes techniques, les défis méthodologiques et théoriques, ainsi que sur les enjeux culturels et politiques posés par la sauvegarde du patrimoine moderne. Deux thèmes seront privilégiés au cours de ces rencontres, soit :

  • Les défis de la patrimonialisation des bâtiments, ouvrages de génie, ensembles urbains et paysages modernes
  • La mobilisation de savoirs

Appel à communications

Des propositions de communications sont présentement sollicitées. Les chercheurs et les professionnels intéressés sont invités à soumettre leurs propositions au plus tard le 15 mars 2010.

Pour plus d’information sur l’appel à communications…

Renseignements :

France Vanlaethem
Professeure à l’École de design, directrice du DESS, directrice scientifique de l’axe patrimoine moderne du Forum canadien de recherche publique en patrimoine de l’UQAM, présidente de Docomomo Québec et membre de Docomomo international, auteure de plusieurs livres sur l’architecture et le patrimoine modernes

Martin Drouin

Coordonnateur, Institut du patrimoine, UQAM
institutdupatrimoine@uqam.ca « 

Pour visiter le site Internet de l’Institut du patrimoine de l’UQAM…

Pour visiter le site Internet de l’École de design de l’UQAM…

Pour visiter le site Internet du Forum canadien de recherche publique sur le patrimoine…

(Source: Jenny Desrochers, Conseillère en relation de presse, Division des relations avec la presse et événements spéciaux, UQAM – Service des communications. Photo: Biosphère d’environnement Canada (ancien pavillon des États-Unis, Expo 67), 1965-1967, Montréal, R. Buckminster Fuller et Shoji Sadao, architectes associés, États-Unis, George F. Eber, architecte, Montréal. Réhabilitation en 1990 par les Architectes FABG, Montréal, Éric Gauthier, chargé de projet (élément du site du patrimoine de l’Île-Sainte-Hélène protégé en 2007 par la Ville de Montréal dans le cadre de la Loi sur les biens culturels du Québec).
Crédit photo : Michel Brunelle. )

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *