Centre d’écologie urbaine de Montréal

Source :
Centre d’écologie urbaine de Montréal
Photo :
Courtoisie du Centre d’écologie urbaine de Montréal
 

Changer les règles du jeu dans la rue | Les principes de la rue-école et de la rue ludique

Extrait du communiqué de presse :

« Montréal, le 29 octobre 2020 – Dans le cadre de la démarche « Changer les règles du jeu », le Centre d’écologie urbaine de Montréal (CEUM), la professeure Katherine Frohlich de l’École de santé publique de Montréal (ESPUM) et le Centre de recherche en santé publique (CReSP) dévoilent aujourd’hui deux publications, inédites dans le contexte québécois, en faveur de deux modèles de transformation de la rue : la rue-école et la rue ludique. Nécessitant des interventions légères et peu coûteuses, le but de ces aménagements est de favoriser le jeu libre et les déplacements indépendants des enfants, dans la perspective de développer des milieux de vie favorables à la santé.

« Les villes et leurs quartiers sont des milieux de vie aussi pour les enfants. Il faut dépasser cette idée que la rue ne sert qu’aux déplacements motorisés. Ces deux publications, lancées en marge de la Journée mondiale des villes, illustrent des stratégies et des modes d’emploi pour repenser les espaces publics qui peuvent inspirer les municipalités » mentionne Véronique Fournier, directrice du CEUM.

Des outils pour comprendre et transformer nos rues 

La première fiche, intitulée Favoriser le jeu libre pour améliorer le bien-être des enfants et leur redonner le droit à la ville, fait le point sur les caractéristiques et les bénéfices de ces modèles innovants favorisant la mobilité indépendante et le jeu libre, une activité initiée par l’enfant de manière spontanée, sans planification ou intervention d’un adulte. Ayant un impact reconnu sur le développement physique, émotif, social et cognitif des enfants et des adolescents, cette pratique permet aux plus jeunes de découvrir leur environnement, de prendre confiance en eux, de tisser des liens, d’expérimenter, et ainsi d’acquérir progressivement des compétences qui leur permettront plus tard d’aborder en confiance la complexité de la ville. »

Pour lire la suite du communiqué de presse…

Pour plus d’information…


Pour visiter le site internet du Centre d’écologie urbaine de Montréal…

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *