Centre d'exposition de l'Université de Montréal – Ricardo Calero / Goya «Los Disparates» / Continuité d’un projet inachevé

« Montréal, le 10 mars 2008 – Il ne reste plus que trois semaines pour avoir la chance de voir l’exposition Ricardo Calero / Goya «Los Disparates» / Continuité d’un projet inachevé. En effet, l’exposition complète sa présentation montréalaise le 29 mars pour poursuivre sa tournée internationale en Europe.

«Après Rome, Venise, Prague, Washington, et avant Berlin, l’exposition Continuité d’un projet inachevé est un incontournable de la rentrée montréalaise.»
Mario Cloutier, La Presse

Saluée par la critique dès son ouverture en janvier dernier, cette exposition est une chance unique de découvrir les oeuvres d’un artiste espagnol contemporain, Ricardo Calero, et la série de gravures de Goya, Los Disparates.

Réalisée sous le commissariat de Fernando Castro Floréz, historien de l’art et critique espagnol réputé, cette exposition met en relation l’oeuvre de Calero et de Goya. Pour Calero, il ne s’agit pas d’un procédé d’appropriation mais plutôt d’une réflexion et d’un questionnement sur l’oeuvre de ce grand peintre du Siècle des Lumières, qui lui permet d’établir un dialogue avec cette série de gravures énigmatiques que sont les Disparates. On connaît peu de choses sur les circonstances entourant la création de cette série. Le travail de Calero met en lumière la pertinence et la contemporanéité du propos de Goya. Dénonçant les travers de la nature humaine en la jugeant négative, absurde et autodestructrice, Goya trouve en Calero un écho au XXIe siècle. Dans son travail, Calero poursuit également une réflexion sur la gravure. S’inspirant du cadre classique de ce médium, il fait intervenir d’autres éléments qui laissent leurs traces sur ses oeuvres. »

Pour continuer la lecture du communiqué de presse officiel…

Pour plus d’information sur le Centre d’exposition de l’Université de Montréal…

(Source: Elaine Ethier, Conseillère en collecte de fonds, Faculté de l’aménagement de l’Université de Montréal)

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *