Article – Le Soleil – "Architecture et nouvel amphithéâtre: manque de temps déploré"

Extrait de l’article:

« Publié le 15 octobre 2011

Samuel Auger
Le Soleil

(Québec) Le président de l’Ordre des architectes du Québec est désespéré devant «l’accumulation de gaucheries» dans le dossier du nouvel amphithéâtre à Québec et dénonce le manque de temps pour imaginer un édifice de qualité. André Bourassa prédit même une «opportunité manquée» pour le Québec.

André Bourassa avait déjà exprimé des réserves plus tôt cette semaine quant au processus d’appel d’offres pour le contrat d’architecture du nouvel amphithéâtre à Québec, dénonçant l’absence de l’étude de besoins pour tous les soumissionnaires.

Mercredi, le président de l’Ordre des architectes du Québec a rencontré le directeur du projet, Jacques A. Bédard, en compagnie d’autres architectes et de membres de l’Ordre des ingénieurs du Québec.

Cette rencontre devait dissiper les doutes des architectes. Or, elle a plutôt piqué le président au vif. Qualifiant la rencontre d’«extrêmement insatisfaisante et inquiétante» et de «long monologue où l’on devait dodeliner de la tête», l’architecte en a long à dire sur les méthodes retenues par le directeur de projet. Un point de litige a même été transmis au syndic professionnel des architectes. L’approche de la Ville de Québec pourrait ainsi violer le Code de déontologie des architectes.

«On n’a pas été entendus», prétend André Bourassa. «Le point fondamental, c’est que c’est un gros projet. Et on n’a pas assez de temps pour le faire. Et ce n’est pas nous qui le disons, c’est la Ville de Québec, M. Bédard, et l’agence Infrastructure Québec. Ils disent que c’est un projet qui devrait prendre 72 mois, et on veut le faire dans 48 mois. C’est une grosse contraction des délais.» »

Pour lire la suite de l’article…

Pour lire la réponse du maire Labeaume…

(Source: Stéphanie Dussault)

Commentaires

Dussud

Nous entendons de plus en plus notre Président, c’est excellent et j’appuie les efforts mis en œuvre. Mais j’ai l’impression que le commun des mortels est inconscient de l’enjeu en cours…
La qualité, ca se paie, ca prend du temps, mais au final, c’est gratifiant et très payant… Les gens ne se déplacent-il pas pour visiter tel musée, tel palais, tel monument ?
Je suggère que Monsieur André Bourassa s’invite à  »tout le monde en parle » afin d’expliquer clairement les enjeux à la population… Ou bien une conférence de presse avec des exemples concrets de réussites architecturales associées aux temps de conception/réalisation comparées aux échecs de mêmes gabarits…

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *