Appel à communications – Colloque international (Faculté de l'aménagement de l'U. de Mtl.) – "De la critique du jugement dans les concours d’architecture, d’urbanisme et de paysage"

APPEL À COMMUNICATIONS POUR LES DOCTORANTS ET JEUNES CHERCHEURS EN ARCHITECTURE, URBANISME ET PAYSAGE.

Dans le cadre du 78e congrès de l’Association francophone pour le savoir (ACFAS), le Laboratoire d’étude de l’architecture potentielle (L.E.A.P) de la Faculté de l’aménagement de l’Université de Montréal organise un colloque international sur le thème :

« De la critique du jugement dans les concours d’architecture, d’urbanisme et de paysage »

Ce colloque aura lieu les 12 et 13 mai 2010 à l’Université de Montréal et fera partie du grand rassemblement scientifique annuel de  l’ACFAS regroupant de nombreuses disciplines.

Outre les présentations des travaux de chercheurs et de doctorants du L.E.A.P (www.leap.umontreal.ca) ce colloque invitera les conférenciers suivants (liste non définitive) :

  • Joris van Wezemael, Professeur de géographie humaine à l’Université de Fribourg et responsable de la première équipe de recherche suisse sur le management et l’organisation des concours d’architecture et d’urbanisme
  • Fabiano Sobreira, Architecte en charge des concours au parlement brésilien responsable de l’intégration des questions d’accessibilité et de développement durable dans les édifices publics.
  • Jean-François Bordron, Professeur des universités (Limoges), sémioticien des esthétiques.
  • Gilles Prud’homme, Architecte, professeur invité à l’Université de Montréal et Président du comité des concours à l’Ordre des Architectes du Québec.

Colloque / Atelier, section 300 : Lettres, arts et sciences humaines, disciplines : architecture et aménagement / design

Pertinence scientifique et sociale :

Ce colloque entend contribuer à la reconnaissance du « problème du jury et du jugement », car les recherches scientifiques sont encore rares dans nos domaines. Prenant appui sur les travaux de théoriciens et d’historiens, de philosophes du langage et de sémioticiens du textuel et du visuel, il s’agit d’identifier les paramètres d’une crise contemporaine du jugement dans les concours d’architecture, d’urbanisme, de paysage. Il s’agit bien d’un balisage et d’une cartographie épistémologique permettant de mieux définir les opérations d’évaluation, de sélection, de choix, de comparaison et de décision, en distinguant : le rôle des acteurs, la part du procédural et l’état de la critique. Les questions suivantes seront abordées :

  • Questions de représentativité du jury : De l’expert à l’élu en passant par l’administrateur, comment se constitue la représentation de l’intérêt public ? En quoi le jugement architectural participe-t-il de l’hétérogénéité de la composition du jury?
  • Questions de procédures de jugement et de leur légitimité : Qu’est-ce qu’un critère de jugement dans le domaine de l’architecture, du paysage, de l’urbanisme ? Quelles sont les modalités des conflits d’interprétation entre les niveaux de la conception (architecte, urbaniste, designer), du jury (hétérogène) et de la réception (client, usagers, médias)?
  • Questions de culture critique : Quelles cultures critiques se retrouvent en présence dans un jury et quelles tensions entre la recherche de la qualité et celle de la performance? Quels jugements stimulent ou inhibent la participation du public au débat sur l’espace public?

Les retombées scientifiques de ce colloque viseront la théorie et la pratique de l’argumentation et du jugement architectural, mais il va de soi que la recherche sur les concours et l’histoire de l’architecture contemporaine devraient également en bénéficier, tout comme l’aide à la décision des administrateurs publics et la formation permanente des organisateurs de concours dans divers domaines de la conception et de la création.

Forme du colloque : Colloque / atelier de deux jours (4 demi-journées)

  • Première demi-journée : 4 conférences en plénière
  • Deuxième demi-journée : 3 tables rondes (distinctions interdisciplinaires, définition de la qualité, formulation des critères)
  • Une soirée avec de grands témoins internationaux pour le lancement d’un réseau international.
  • Troisième demi-journée: 5 conférences en plénière
  • Quatrième demi-journée : Deux sessions parallèles de présentations de doctorants et de jeunes chercheurs. Bilan du colloque par les rapporteurs des 4 demi-journées.

Modalités pratiques de l’appel à communications :

Tous les doctorants et jeunes chercheurs des universités francophones sont invités à signifier leur intérêt sous la forme d’une proposition de communication transmise conjointement à Jean-Pierre Chupin et Jacques White avant le 8 février 2010 :

  • Titre (180 car. espaces comprises max.)
  • Résumé (1500 car. espaces comprises max.)

Un comité scientifique composé de chercheurs du L.E.A.P examinera les propositions et transmettra la réponse aux auteurs à partir du 15 février 2010. Le texte final de la communication devra parvenir aux organisateurs avant le 2 avril 2010 et les auteurs des propositions retenues s’engagent à s’inscrire au congrès annuel sur le site officiel de l’ACFAS avant le 31 mars 2010 à défaut de quoi leur nom sera retiré du programme.

Responsables du colloque :

Jean-Pierre Chupin, professeur titulaire à l’Université de Montréal, directeur du L.E.A.P et responsable de la mise à jour du Catalogue des Concours Canadiens

jean-pierre.chupin@umontreal.ca

Jacques White, professeur agrégé à l’Université Laval responsable de la formation des conseillers professionnels organisateurs de concours à l’Ordre des architectes du Québec

jacques.white@arc.ulaval.ca

Sites internet associés :

Pour plus d’information sur l’ACFAS…

(Source: Jean-Pierre Chupin, Professeur titulaire, Directeur du Laboratoire d’étude de l’architecture potentielle (L.e.a.p.), École d’architecture de l’Université de Montréal)

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *