Annonce – Musée des beaux-arts de Montréal – "Rentrée Automne – Hiver 2010-2011"

« L’AUTOMNE-HIVER 2010-2011
AU MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE MONTRÉAL

La découverte du monde « effroyable et beau » d’Otto Dix, le couturier Denis Gagnon entre au Musée, des artistes contemporains explorent l’imaginaire et l’armée de soldats de terre cuite du premier empereur de Chine envahit Montréal

Montréal,  le  13  août  2010 –    Deux  univers,  celui  de  l’ombre,  et  celui  du  rêve,  marqueront  la rentrée  automnale  du  Musée  des  beaux‐arts  de  Montréal  (MBAM).  Anarchie,  pauvreté  et  décadence sociale  marquèrent  l’Allemagne  à  la  fin  de  la  Première  Guerre  mondiale.  Otto  Dix,  l’un  des  plus grands  peintres  du  XXe  siècle,  à  la  fois  acteur  et  témoin  sans  concession  de  cette  époque troublée,  fera  l’objet  de  la  première  monographie  en  Amérique  du  Nord  sur  cet  artiste  majeur, aussi  dérangeant  que  fascinant.  Aux  antipodes  de  ce  monde  de  tous  les  excès,  des  artistes contemporains  —  peintres,  photographes,  sculpteurs  et  vidéastes  —  se  lancent  dans  l’exploration  du  domaine  sans  limites  de  l’imaginaire,  du  merveilleux,  voire  du  monstrueux.  Ces  oeuvres  très diverses,  choisies  dans  la  collection  d’art  contemporain  du  MBAM,  témoignent  du  désir  d’enrichir notre  perception  par  le  recours  au  rêve,  à  l’utopie,  ou  à  des  retrouvailles  nouvelles  avec  l’ordre naturel.  Dans  le  Carré  d’art  contemporain,   des  créations  du  couturier  Denis  Gagnon  seront exposées  dans  une  présentation  signée  de  l’architecte  Gilles  Saucier,  afin  de  souligner  les  dix  ans de  réalisations  du  talentueux  designer   québécois.   En  février  2011,   un  saut  de  plus  de  2  000  ans en  arrière  entraînera  les  visiteurs  du  Musée  dans  un  voyage  inoubliable  vers  la  naissance  de  l’Empire  chinois  et  ses  fabuleux  trésors  sortis  de  la  terre,  une  découverte  archéologique  remarquable  faite en 1974.  Ce  sera  pour  beaucoup  une  occasion  exceptionnelle  de  voir  plusieurs  des  monumentales sculptures  en  terre  cuite  grandeur  natureet  plus  grandes  que  nature  exhumées  du  mausolée  du premier  empereur  et  des  objets  jamais  sortis  de  Chine  et  présentés  au  publicpour  la  toute  première fois.

CALENDRIER
Nouvelles expositions

ROUGE CABARET : le monde effroyable et beau d’Otto Dix
24  septembre  2010  –  2  janvier  2011

Artiste  allemand  hanté  par  son  indicible  expérience  comme  soldat  durant  la  Première  Guerre mondiale  et  par  le  besoin  de  révélerdes  vérités  au  risque  de  choquer,  Otto  Dix  (1891‐1969)  fut  une figure  centrale  du  mouvement  artistique  de  la  Nouvelle  Objectivité  (Neue  Sachlichkeit).  Impitoyable témoin  de  son  époque  –  la  société  de  l’entre‐deux‐guerres  en  proie  à  un  profond  malaise  et pessimisme  –,   il  porta  sur  ses  contemporains  un  regard  sans  concession,  depuis  les  champs  de bataille  en  passant  par  les  rues,  les  bordels  et  les  salons  de  l’Allemagne  de  la  République  de Weimar  jusqu’à  l’avènement  du  IIIe  Reich.  Il  fut  considéré  comme  un  artiste  «  dégénéré  »  par  le régime  nazi  pour  sa  représentation  cynique  de  ses  contemporains.  Il  délaissa  alors  la  représentation sans  fard  des  excès  de  la  République  de  Weimar  pour  une  peinture  plus  allégorique,  moins  acerbe. Redoutable  observateur  du  monde  qu’il  percevait  comme  «  effroyable  et  beau  »,  Dix  continue  de déranger  autant  qu’il  fascine.  Première  exposition  de  cette  importance  consacrée  à  cet artiste allemand  en  Amérique  du  Nord,  cette  présentation  rassemblera  une  quarantaine  de  peintures  –  dont le  superbe  Portrait  de  l’avocat  Hugo  Simons  de  la  collection  du  Musée  qui  suscita  bien  des  débats dans  les  années  1990  à  ontréal  –  et  une  centaine  d’oeuvres  graphiques  parmi  les  plus  marquantes de  sa  production.

L’exposition  est  organisée  par  la  Neue  Galerie  New  York  et  le  Musée  des  beaux‐arts  de  Montréal.

Denis Gagnon, un couturier au Musée
Dix ans de création  19  octobre  2010  –  13  février  2011

Cette  présentation  honore  dix  ans  de  création  de  Denis  Gagnon,  figure  majeure  de  la  couture  au Québec,  dont  la  réputation  grandissante  s’étend  au  Canada.  Elle  réunit  une  quinzaine  de  ses créations,  des  photographies  et  des  projections.

Denis  Gagnon  a  choisi  l’architecte  bien  connu  Gilles  Saucier pour  réaliser  la  scénographie  de  cette exposition  qui  fera  du   Muse  des  beaux‐arts  de  Montréal  le  lieu  de  rencontre  de  la  mode  et  de l’architecture,  deux  formes  d’art  que  tout,  apparemment,  sépare.  L’une  est  réputée  transitoire, soumise  à  l’air  du  temps  et  faite  de  matériaux  périssables.  L’autre  est  monumentale  et  conçue  pour  traverser  les  époques.  Et  pourtant,  toutes  deux  ont  au  moins  ceci  en  commun  d’abriter   le corps  humain.  L’entrée  à  l’exposition  est  libre  en  tout  temps.

L’exposition  est  organisée  par  le  Musée  des  beaux‐arts  de  Montréal. »

Pour lire la suite du communiqué de presse…

Pour visiter le site internet du Musée des beaux-arts de Montréal…

(Source: Marianne Brault, Relations publiques, réseaux sociaux, Musée des beaux-arts de Montréal)

(Crédit photo: Olivier Blouin. Chaise: Étienne Hotte)

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *