Annonce – Institut royal d’architecture du Canada (IRAC) – "Allocution du Médaillé d’or 2010 de l’IRAC au dîner des présidents du Festival"

« OTTAWA, le 23 février 2010 – L’Institut royal d’architecture du Canada (IRAC) a le plaisir d’annoncer que sa Médaille d’or 2010 sera remise à George Baird, FRAIC, ancien doyen de la faculté d’architecture, de l’architecture du paysage et de design de l’Université de Toronto où il a également été professeur d’architecture, et associé de la firme d’architecture et de design urbain Baird Sampson Neuert Architects, de Toronto.

En lui attribuant cet honneur, le jury de la Médaille d’or a reconnu son statut de « pédagogue comme auteur de l’ouvrage The Space of Appeareance qui a reçu les éloges unanimes de la critique et dans lequel il plaide en faveur d’une architecture politiquement engagée et profondément harmonisée à la sphère publique. George Baird a encouragé nombre d’alliances intellectuelles transfrontalières et, en tant que professeur d’architecture à la Harvard University Graduate School of Design et doyen de la faculté d’architecture, de l’architecture du paysage et de design de l’Université de Toronto, il a accordé une place importante à la recherche de haut niveau et aux fonds de dotation permanents. Pendant des décennies, il a été le mentor d’architectes et de pédagogues parmi les plus éminents du Canada. Comme théoricien, conseiller de concours et urbaniste, George Baird a joué un rôle essentiel dans un contexte où la ville canadienne est de plus en plus complexe. »

Avant sa nomination comme doyen à l’Université de Toronto, en 2004, Monsieur Baird a été le professeur d’architecture de la chaire G. Ware Travelstead de la Harvard University Graduate School of Design. Il a publié un grand nombre d’ouvrages et a prononcé des conférences dans bien des régions du monde.

En collaboration avec Charles Jencks, il a publié Meaning in Architecture (1969), et avec Mark Lewis, Queues Rendezvous, Riots (1995). Il a également rédigé Alvar Aalto (1969) et The Space of Appearance (1995). Plus récemment, ses recherches en théorie architecturale ont porté sur la question du statut social de l’espace public urbain et sur les débats entourant « l’architecture critique ». Sur ce thème, il a également rédigé un essai dont on a beaucoup parlé, « Criticality and Its Discontents », publié dans le Harvard Design Magazine à l’automne 2004, et, en complément, « The Criticality Debate: Some Further Thoughts », publié dans le numéro de septembre 2006 du T/A Magazine, Shanghai. »

Pour continuer la lecture du communiqué de presse…

Pour plus d’information sur George Baird…

(Source: Sylvie Powell, Médialane Communications Inc. pour l’Institut royal d’architecture du Canada)

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *