ANNONCE – Festival international de jardins (Jardins de Métis) – "Dévoilement des nouveaux concepteurs pour la 14e édition"

Extrait du communiqué de presse:

« LE FESTIVAL INTERNATIONAL DE JARDINS DÉVOILE LES NOMS DES NOUVEAUX CONCEPTEURS DE SA 14e ÉDITION

Grand-Métis (Québec) Canada, le 3 décembre 2012. Le Festival international de jardins est heureux de dévoiler les nouveaux concepteurs choisis pour sa 14e édition, présentée aux Jardins de Métis dès le 22 juin 2013. L’appel de candidatures international a suscité un très grand enthousiasme de la part des designers et architectes de partout dans le monde. Un nombre record de 290 projets de jardins, en provenance de 31 pays, ont été soumis par plus de 725 architectes, architectes paysagistes, designers et artistes. Six projets ont été sélectionnés pour cette édition qui proposera plus de vingt jardins conceptuels aux abords du fleuve Saint-Laurent en Gaspésie. Tous les projets soumis seront présentés en ligne sur le site Internet du Festival (www.festivalinternationaldejardins.com) en début d’année.

Les six nouveaux jardins de l’édition 2013 sont des créations en provenance du Canada, des États-Unis, du Brésil, de la France et des Pays-Bas :

Sacré potager de atelier barda [Patrick Morand, Antonio Di Bacco, Cécile Combelle et Julien Pinard], Montréal, Canada et Paris, France.
Clin d’œil mêlant profane et sacré où des reposoirs en bois évoquent les oratoires au croisement des chemins de campagne. Ceux-ci entraînent les visiteurs du côté de notre patrimoine potager et culinaire. Voici une invitation à faire une offrande pour encourager le retour des légumes anciens, récents ou autochtones dans nos potagers et sur les étals.

Courtesy of Nature de Johan Selbing et Anouk Vogel, Amsterdam, Pays-Bas.
Dans cette allusion aux salles blanches et silencieuses des grands musées, une « courtoisie de la nature » s’expose et amène les visiteurs à se pencher sur leur rapport à la nature. Doit-on la chérir? La protéger? Comment l’apprivoiser ou l’exploiter? Un éclairage nouveau, pour mieux comprendre et respecter cette nature qui nous entoure.

Dead Garden II de Carlos M. Teixeira, Belo Horizonte, Brésil.
Un long corridor, espace mal-aimé et souvent oublié dans les constructions, se transforme en une série d’allées parallèles cintrées de troncs d’arbres. Alors qu’il y en a qui meurent, d’autres naissent. Inexorablement, la vie suit son cours, et de la mort naîtra autre chose… Cette renaissance est l’inspiration même du travail de l’architecte paysagiste. »

Pour lire la suite du communiqué de presse…

(Source: Festival international de jardins des Jardins de Métis)

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *