Faculté de l’aménagement | Université de Montréal

Source :
Faculté de l’aménagement de l’Université de Montréal
 

André Lavallée : récipiendaire du Prix de la Faculté de l’aménagement

Annonce de la Faculté de l’aménagement de l’Université de Montréal :

« 25 février 2022

Le Conseil de Faculté a créé le Prix de la Faculté de l’aménagement, une reconnaissance honorifique qui permet de souligner la contribution exceptionnelle d’une personne au développement de la Faculté, de ses disciplines ou de ses pratiques. Ce prix est remis, pour sa première édition, et avec grand enthousiasme, à André Lavallée en reconnaissance de ses multiples et importantes réalisations au service des Montréalaises et des Montréalais, de la Ville de Montréal et de l’État québécois. Exemplaire et inspirante, la trajectoire de M. Lavallée est marquée par la recherche constante du bien commun à travers le développement durable, l’innovation sociale, la concertation et l’action collective ; valeurs partagées par la Faculté et l’Université. Ce prix sera remis à M. Lavallée lors de la prochaine Collation solennelle des grades.

À propos d’André Lavallée

M. Lavallée a été un acteur central du développement de Montréal, au niveau local, municipal et provincial. Il a servi ses concitoyennes et concitoyens à titre d’organisateur communautaire, d’élu et de haut fonctionnaire. Il a été un défenseur de leurs droits dans les domaines du logement, du développement économique, de l’urbanisme et de la démocratie locale.

Le leadership de M. Lavallée s’est affirmé dès les années 80, dans la transformation des « Shops Angus » du Canadien Pacifique en un quartier exemplaire pour sa mixité sociale et sa diversité de fonctions, et au début des années 90, dans la préparation du premier plan d’urbanisme de Montréal qui mit la ville sur une trajectoire de développement durable il y a déjà trente ans.

Ce leadership a aussi été de nature politique. M. Lavallée entre au Conseil municipal de Montréal en 1986, sous la bannière du Rassemblement des citoyennes et citoyens de Montréal (RCM). À sa réélection en 1990, il devient membre du comité exécutif et assume la responsabilité du dossier de l’aménagement. En 1994, élu pour une troisième fois alors que le RCM perd sa majorité, il devient chef de l’opposition officielle, jusqu’en1997.

De 1998 à 2003, il travaille comme directeur du cabinet du ministre de la Métropole, au gouvernement du Québec, et y œuvre pour la modernisation des structures municipales et des relations entre les municipalités et Québec.

André Lavallée revient au conseil municipal en 2005 et est nommé vice-président du comité exécutif. Durant ce mandat, il pilotera l’adoption du premier plan de transport de la ville de Montréal et implantera Bixi, le système de vélo en libre-service qui est vu comme un modèle un peu partout dans le monde. Il contribuera également à étendre le réseau de pistes cyclables.

En 2009, il retourne à la fonction publique, d’abord à la Ville de Montréal, à titre de directeur du cabinet du maire et des élus de l’arrondissement Ville-Marie, ensuite au Gouvernement du Québec, à titre de secrétaire général associé à la région métropolitaine, puis à titre de sous-ministre associé au ministère des Affaires municipales et de l’occupation du territoire, en charge du Secrétariat à la région métropolitaine.

Toute la carrière d’André Lavallée se résume en trois mots : Montréal, urbanisme et service public. Comme organisateur communautaire, comme élu ou comme haut fonctionnaire à Montréal ou à Québec, il a travaillé inlassablement à l’amélioration du cadre bâti et des transports de la métropole, au bénéfice de tous. Il a contribué de manière très significative au virage vers le développement durable, la mobilité douce et l’implication citoyenne. L’énorme contribution d’André Lavallée à Montréal, à son environnement physique et social et à ses institutions démocratiques, a déjà été reconnue par d’autres institutions. Parmi tous les honneurs qu’il a reçus, notons son prix Blanche-Lemco-van-Ginkel de l’Ordre des urbanistes du Québec, sa nomination au titre de citoyen d’honneur de Montréal et sa médaille de l’Assemblée nationale du Québec. »


Pour visiter le site internet de la Faculté de l’aménagement de l’Université de Montréal…

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération