Musée des beaux-arts de Montréal

Source :
Musée des beaux-arts de Montréal
Photo :
Vue de l’exposition GRAFIK ! Cinq siècles d’arts graphiques allemands et autrichiens | Photo MBAM, Denis Farley.

Exposition virtuelle « GRAFIK! Cinq siècles d’arts graphiques allemands et autrichiens » 🗓

Extrait du communiqué de presse :

« 11 février – 3 juillet 2021
Pavillon Liliane et David M. Stewart – niveau 1

Montréal, le 11 février 2021 – Le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) présente pour la première fois une exposition axée sur l’évolution stylistique et culturelle survenue dans l’art de la gravure en Allemagne et en Autriche, depuis ses débuts au milieu du XVe siècle, jusqu’à l’époque moderne. GRAFIK! Cinq siècles d’arts graphiques allemands et autrichiens réunit quelque 90 oeuvres, dont de remarquables oeuvres sur papier qui embrassent plus de 550 ans de création germanique. Plusieurs de ces oeuvres n’ont jamais été exposées publiquement, tandis que d’autres n’ont pas été vues depuis nombre d’années. Des acquisitions majeures effectuées récemment par le MBAM et couvrant toutes les époques sont aussi dévoilées.

Commissariée par Hilliard T. Goldfarb, conservateur sénior – Collections et conservateur des maîtres anciens au MBAM, GRAFIK! se démarque par sa large fourchette chronologique ainsi que par la diversité, l’importance et la qualité des estampes et des dessins présentés. L’exposition offre aux visiteurs une occasion unique de retracer l’histoire culturelle et technique des arts graphiques en Allemagne et en Autriche.

[…]

On peut en outre admirer une vaste sélection de gravures magistrales, dont certaines très rares, réalisées par des expressionnistes allemands et des artistes du Bauhaus : Emil Nolde, Ernst Ludwig Kirchner, Erich Heckel, Otto Dix, Max Beckmann, Max Pechstein, Karl Schmidt-Rottluff, Otto Mueller, George Grosz, Franz Marc et Vassily Kandinsky. Parmi les oeuvres datant de l’entre-deux-guerres, période traumatisante de l’histoire allemande, figurent deux acquisitions récentes du Musée : un dessin majeur, magnifiquement détaillé, exécuté par Dix pour son portrait peint d’Hugo Simons (également conservé au MBAM) et dont l’artiste a fait don au modèle, dont il était l’ami; et un emblématique autoportrait gravé sur bois, réalisé par Heckel. Un paysage gravé par Georg Baselitz en 1980 clôt l’exposition. »

Pour consulter l’intégral du communiqué de presse…

Pour visiter l’exposition virtuelle…


Pour visiter le site internet du Musée des beaux-arts de Montréal…

de à
Planifié E1_Design graphique E2_Expositions E3_Arts E3_Histoire E3_Légal + Technique Événements
Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire