Centre de design | UQAM

Source :
Centre de design de l’UQAM
Photo :
Proposition de Chevalier Morales architectes pour le Lab-École Saguenay
 

Devoirs d’architecture (4/6) | L’espace de rassemblement

Annonce :

« Pour que l’école puisse jouer pleinement son rôle de petite ville, de lieu d’apprentissage d’urbanité, il lui faut disposer d’espaces collectifs conçus pour permettre la réunion de plusieurs groupes au-delà des classes. Les concepteurs de ces espaces de rassemblement sont souvent confrontés au dilemme de la polyvalence.


L’espace de rassemblement

Pour que l’école puisse jouer pleinement son rôle de petite ville, de lieu d’apprentissage d’urbanité, il lui faut disposer d’espaces collectifs conçus pour permettre la réunion de plusieurs groupes au-delà des classes. Les concepteurs de ces espaces de rassemblement sont souvent confrontés au dilemme de la polyvalence.

La majorité des écoles primaires récemment construites au Québec possède un espace polyvalent qui sert à la fois de salle à manger et d’espace pour le service de garde. Toutefois, contrairement à de nombreuses écoles secondaires et à la différence des espaces universitaires, les écoles primaires ne comportent pas d’auditorium. Les grands rassemblements ainsi que les spectacles et les présentations des élèves ont généralement lieu dans le gymnase de l’école, voire dans la salle à manger.

Dans les concours du Lab-École, les programmes architecturaux (sauf celui de Maskinongé) allouent une superficie conséquente pour la conception d’un espace de rassemblement distinct des superficies accordées à la salle à manger et à la cuisine. Si les programmes élaborés à Rimouski, Saguenay et Shefford dédient un espace de 100 m2 aux activités collectives, c’est le programme du concours de Gatineau qui offre la superficie la plus généreuse avec 300 m2, incluant une scène de 100 m2. Il est clair que l’espace de rassemblement se trouve à la croisée entre les attentes suscitées par les groupes de concertation et les impératifs financiers imposés par les ministères, qui contraignent le dessin des espaces éducatifs. »

Pour lire la suite…


Pour visiter le site internet du Centre de design de l’UQAM…

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *