Institut royal d’architecture du Canada

Source :
Maria Cook, Gestionnaire | Communications et activités de sensibilisation | Institut royal d’architecture du Canada
 

« L’ancienne ambassade des États-Unis n’est pas appropriée pour un centre dédié aux Autochtones »

Extrait du communiqué de presse: 

« OTTAWA, le 20 juin 2017 – Le bâtiment ayant abrité l’ancienne ambassade des États-Unis à Ottawa n’est pas un espace approprié pour un centre dédié aux Autochtones, souligne le groupe de travail autochtone de l’Institut royal d’architecture du Canada (IRAC) en cette veille de la Journée nationale des Autochtones.

« Les peuples autochtones héritent toujours de produits de seconde main, de bâtiments et de terres que les colons n’utilisent plus », selon le groupe de travail composé d’une trentaine de membres, la plupart étant des architectes, des étudiants, des stagiaires et des enseignants en architecture issus des communautés autochtones. « Depuis trop longtemps, les communautés autochtones du Canada ont été contraintes d’accepter des espaces inutilisés qui n’ont aucun lien significatif avec leurs cultures et la connectivité unique qu’elles entretiennent avec le lieu. »

« Autre élément de frustration, des sites sacrés et des terres litigieuses, comme les îles de la rivière Outaouais entre l’Ontario et le Québec, qui ont été un lieu de rassemblement des Autochtones pendant des milliers d’années, sont en cours de développement sans avoir fait l’objet d’un consensus adéquat au sein de la communauté autochtone. » »

Pour lire la suite du communiqué de presse…

Pour visiter le site internet de l’Institut royal d’architecture du Canada…

Veuillez noter que les commentaires sont sujets à modération

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *